Le nom de domaine, c’est un peu comme votre boîte postale mais sur internet. C’est là que les internautes se rendent pour entrer en contact avec vous. Inutile de dire qu’il doit être choisi avec le plus grand soin.

Entre les protocoles htpp et https, le novice ne sait pas toujours où donner de la tête… Perdu entre les termes « domaine », « sous-domaine » et « extensions », il a peur de commettre des impairs… Calmez-vous. Vous êtes tombé sur l’article qu’il vous fallait.

nom de domaine

Que choisir entre http et https ?

Signifiant Hypertext Transfer Protocol, le sigle http désigne un protocole de communication établi entre le serveur et un site internet. Si vous avez opté pour un certificat de sécurité, ce sigle passe de http à https.

Que les choses soient claires : entre http et https, la question ne se pose pas. Il faut toujours opter pour un protocole https.

Symbolisé par un petit cadenas à côté de la barre d’url, il garantit la confidentialité des données des visiteurs de votre site web. Si vous prévoyez d’accoler une boutique à votre nom de marque, c’est tout simplement indispensable. Avant de rentrer leurs coordonnées bancaires, les prospects rechercheront cet insigne, gage de protection. S’il est absent, il n’y a pas l’ombre d’une chance pour qu’ils finalisent leurs achats.

Autre argument de poids : certains navigateurs internet empêchent la navigation sur des sites internet dénués de certificats SSL. Cela signifie qu’une partie de vos potentiels clients ne verra jamais votre belle page d’accueil… Ne les laissez pas vous filer entre les doigts à cause d’une erreur aussi grossière.

Quels sont les 3 éléments d’un nom de domaine ?

Attention, ceci est un avertissement. Si vous n’avez aucunes connaissances en informatique, cet article est écrit en des termes si simples que vous n’aurez pas de peine à comprendre. Rassuré ? Il est temps de découvrir les 3 caractéristiques d’un nom de domaine.

1) Le sous-domaine

Il s’agit du classique « www » qui se trouve au début de l’URL de la plupart des sites. Acronyme de l’expression World Wide Web, il est de moins en moins visible sur les sites modernes.

Ainsi, un site peut être décrit comme étant www.site-internet.fr ou site-internet.fr. La deuxième méthode est de plus en plus plébiscitée. Plus simple, dans l’air du temps et facile à lire, la suppression du sous-domaine est en passe de devenir une norme.

2) Le domaine

Dans l’exemple précédent, il s’agit de « site-internet ». C’est là que vous inscrivez votre nom de marque ou la dénomination sous laquelle vous souhaitez faire connaître votre plateforme.

3) L’extension du nom de domaine

.fr, .com, .shop, .org… L’extension du nom de domaine est la partie qui se situe juste après le point qui suit le nom de domaine. À noter qu’un site web peut avoir plusieurs extensions si son propriétaire en décide ainsi.