High-TechPériphériquesTests high-tech

Test de la RoWrite de chez Royole, le carnet de notes intelligent

 

Vous êtes vous déjà retrouvés en cours pendant une prise de notes à vous dire que vous aimeriez bien que ce que vous rédigez soit directement retranscrit de manière informatique ? Ou bien que ce que vous griffonnez dans le coin de votre feuille soit numérisé afin de le retoucher sur un PC par la suite ? Et bien c’est le défi que s’est lancé la marque chinoise Royole avec son bloc-notes connecté RoWrite. Nous allons donc découvrir si ce produit en vente depuis avril 2019 peut bien se classer parmi les tablettes à stylets ou graphiques qui sont de plus en plus performantes.

Design

En terme de design, la RoWrite de chez Royole adopte un style très professionnel grâce à un étui sobre de couleur noire. Cependant cet étui est volumineux (220x285x20mm) et pèse son poids et pour cause, le bloc-notes affiche 860g sur la balance, ce qui peut paraître lourd pour un objet de ce type. Une fois cet étui ouvert, on retrouve une tablette connectée, un stylo qui servira de stylet à la RoWrite et enfin deux bloc-notes au format A5 d’environ 20 feuilles, l’un constitué de feuilles entièrement blanches et l’autre, de papier à lettres.

Ce bloc-notes connecté permet deux modes d’utilisation. Un premier, fait pour la prise de notes grâce à une synchronisation entre le bloc-notes et l’appareil sur lequel il est connecté en bluetooth, et un second, fait pour le dessin qui comme sur une tablette graphique voit le dessin s’afficher instantanément sur l’appareil connecté en bluetooth.

Dans le coin supérieur gauche de la tablette connectée on retrouve trois boutons. Un premier qui permet d’allumer et d’éteindre l’appareil, tandis que les deux boutons présents en dessous de ce dernier servent à synchroniser les notes sur l’application, ou encore, changer virtuellement de page. Ergonomiquement parlant, ce bloc-notes lancé par Royole n’a rien à se reprocher puisqu’il est relativement très simple d’utilisation.

Prise en main

Pour se servir de la Royole RoWrite de façon connectée, il suffit simplement de l’appairer via bluetooth sur un smartphone ou une tablette et d’avoir téléchargé l’application RoWrite disponible sur Android ou iOS. Tout se fait très intuitivement et un livret fourni avec le bloc-notes permet de nous guider en cas de difficulté d’utilisation.

Qui dit bloc-notes, dit stylo. Cependant, afin de faire fonctionner la fonction de synchronisation entre la RoWrite et l’appareil mobile, il faut obligatoirement se servir du stylet fourni avec le carnet. Bien que la seule encre fournie soit du noir, il sera très facilement possible de modifier la couleur et le type d’épaisseur du trait à l’écran au travers de l’application installée au préalable sur l’appareil mobile relié au RoWrite et ce, même sur n’importe quel trait fait antérieurement.

L’application permet également de regrouper plusieurs pages faites dans un même document, permettant ainsi de créer différents “calques” et de les superposer ensemble à la toute fin. Il est également possible d’exporter son travail au format PDF que cela soit pour une seule ou plusieurs pages qui seront automatiquement fusionnés. Un point particulièrement décevant est le nombre d’outils qui est vraiment minime puisque l’utilisateur a le choix entre seulement 5 outils à savoir un stylo, un crayon, un pinceau, un surligneur et enfin une gomme. C’est dommage, mais cela reste compréhensible étant donné que la fonction première de cet outil est la prise note et le dessin de croquis à main levée.

Pour la prise de notes, cet outil s’est avéré intéressant puisque l’on a la sensation d’un vrai stylo et d’une vraie feuille. De plus, les 2048 niveaux de pression annoncés par Royole permettent un tracé presque parfaitement fidèle à celui présent sur papier. Le rendu sur l’appareil mobile n’est pas mauvais, mais augmenter de trop l’épaisseur du trait donnera un aspect brouillon à votre prise de notes, de plus, sur un papier avec un simple stylo, il sera difficile d’appréhender une épaisseur supérieure à celle du stylet fourni avec la RoWrite. Nous conseillons donc d’appliquer une épaisseur de trait plutôt fine afin d’obtenir une retranscription vraiment propre de la prise de notes.
Cependant, surligner un texte est plutôt problématique puisqu’il faut forcément colorier ou rayer ses notes et donc prendre le risque de ne plus pouvoir lire la version papier.

Une fonctionnalités qui pourrait également être très pratique si elle était un peu plus aboutie est la conversion de l’écriture manuscrite en écriture informatisée. En effet, bien qu’elle fonctionne, la conversion textuelle n’est pas assez précise et a parfois du mal à détecter ce qui est écrit. Ainsi, si l’utilisateur écrit un peu trop vite, la RoWrite aura du mal à identifier la prise de notes. Il faut donc s’appliquer sur son écriture afin d’obtenir un résultat satisfaisant.

En revanche pour le dessin c’est autre chose. En effet, comme cité plus tôt, l’application ne propose pas assez d’outils intéressants pour assurer cette fonction. De plus, le stylo noir fourni avec la RoWrite n’est pas fait pour le dessin, ainsi, faire des lines avec le bloc-notes n’est pas agréable puisque la mine du stylo est trop “dure” et donc ne permet ni de faire un trait propre sur le papier, ni sur la version numérique.

Autonomie de la Royole Rowrite

La RoWrite se recharge via un une prise de type transformateur et possède une autonomie de 8h, ce qui selon sa fréquence d’utilisation est plus que correct. En ce qui concerne le stylet, ce dernier fonctionne grâce à une pile AAAA qu’il faudra remplacer si la batterie se vide.

Accessoires

En ce qui concerne les accessoires à renouveler pour la RoWrite, il y a les blocs de feuilles, mais également les cartouches d’encre du stylet fourni avec le bloc-notes ou encore, le tout disponible sur le store de Royole. Cependant, pour faire fonctionner la RoWrite, il est possible d’utiliser n’importe quel papier tant que ce dernier n’est pas trop épais.

Test Royole Rowrite : Avis

Affichée aux alentours de 130 € ce bloc-notes connecté fourni par Royole est plutôt fonctionnel et pratique si l’on cherche à prendre des notes et faire des croquis, le tout avec une numérisation rapide. Cependant, il faudra passer son chemin et préférer une tablette graphique si l’on cherche à faire du dessin numérique puisque tout simplement, la RoWrite n’est pas faite pour ce type d’utilisation. Le fonctionnement de cet objet est simple et intuitif, ainsi, n’importe qui sera apte à faire fonctionner cet appareil sans soucis.

Test : Royole RoWrite
Note globale
3.9
  • Design
  • Prise en main
  • Autonomie
  • Accessoires

Royole RoWrite

La RoWrite de chez Royole est un outil intéressant pour les amoureux de la rédaction manuscrite qui souhaitent garder numériquement une trace de leurs textes. C’est également un outil qui peut être très intéressants pour des croquis rapide à main levée. Cependant, les amateurs de dessin numérique devront passer leur tour, la RoWrite n’étant pas adaptée à ce type d’utilisation.

On aime

  • Design très professionnel
  • Synchronisation via l’application mobile RoWrite intuitive
  • Sensation d’une vrai prise de note
  • Autonomie très correcte

On aime moins

  • Peu d’outils présents sur l’application
  • Pas vraiment adapté au dessin
  • Mine du stylet un peu « dure »
Mathys Bernard
Qui a pondu ça ?

Mathys BERNARD, 20 ans, Étudiant en communication digitale, j'adore le rock, la culture japonaise et je suis passionné de nouvelles technologies.
    Articles connexes
    High-TechObjets connectésSmartwatchTests high-tech

    Test de la Garmin Forerunner 245 Music : la montre pour les sportifs

    ComposantsTests high-techVentirad / WaterCooling

    Test du Be Quiet Dark Rock Pro 4 : entre fraîcheur et taille XXL

    AndroidSmartphoneTests high-tech

    Xiaomi Mi 9T Pro - le smartphone pro à bas prix

    ComposantsHigh-TechTests high-tech

    Test du Be Quiet Dark Base 700 : simple et élégant

    Sign up for our Newsletter and
    stay informed
    [mc4wp_form id="14"]
    eskişehir