GamingPériphériquesTests high-tech

Test Asus ROG Pugio II : la souris gamer personnalisable

7 minutes de lecture

Avoir une souris gamer, c’est bien, avoir sa souris gamer à soi, c’est mieux. Avec sa souris Asus ROG Pugio II, le fabricant de matériel informatique compte bien vous faire adopter votre propre souris gaming. C’est vrai qu’avoir une souris gamer qui ressemble à celle de monsieur ou madame tout le monde n’est pas super original. Parfois, quelques petites modifications s’imposent et on doit pouvoir la changer selon nos goûts. C’est ce que propose justement Asus avec cette souris gamer de qualité et personnalisable.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Design et unboxing

La souris arrive dans un pack relativement complet comprenant :

  • La Asus ROG Pugio II
  • Un câble USB-A vers USB-C
  • Un sticker métallique Asus ROG
  • Quelques boutons supplémentaires et une pince

On remarque tout de suite que la souris dispose de 7 boutons programmables au total dont 4 boutons latéraux, répartis de manière équitable à gauche et à droite. C’est justement là que l’on va pouvoir personnaliser la souris, mais pas uniquement. Avant d’aller dans ses entrailles, concentrons-nous sur l’extérieur.

Cette Asus ROG Pugio II est symétrique et possède les mêmes mensurations des deux côtés. Elle est donc pratique aussi bien pour les gauchers que les droitiers, ce qui est toujours un petit bonus. On retrouve des LEDs disséminées un peu partout à savoir dans la molette de défilement, dans le logo Asus ROG, ainsi que sous la souris, sur la tranche arrière et vers le milieu. Toutefois, les effets RGB, si sympa soient-ils, ne sont clairement pas fluides. Je ne sais pas si c’est volontaire mais nous sommes très loin des effets de vagues sur les claviers mécaniques RGB ou même des effets de ma ThermalTake Level 20.

test asus rog Pugio II

Si l’on retourne la souris, on retrouve en dessous :

  • Un bouton d’allumage
  • Un bouton de réglage de la sensibilité du capteur (DPI)
  • Un bouton d’appairage au dongle USB

Après avoir cherché dans la boite où était ce dongle USB permettant de connecter la souris sans fil au PC, nous ne l’avons pas trouvé. Impossible de le ranger sous la souris non plus … Et c’est là que vient le côté personnalisable ! Il suffit de retirer la coque en plastique à l’arrière de la bête pour trouver ce petit dongle, parfaitement bien rangé. Astucieux ! Avec ceci, on retrouve également quelques vis qui peuvent être retirées, permettant des fonctionnalités supplémentaires à la ROG Pugio II. On en reparle dans quelques lignes.

Asus ROG Pugio II : Caractéristiques

Modèle Asus ROG Pugio II
Type de souris Gamer
Rétro-éclairage RGB 16,8 millions de couleurs
Connectivité
  • USB-C
  • Bluetooth
  • RF 2,4 GHz
Fréquence du capteur 1000 Hz
Sensibilité du capteur 16 000 DPI
Framerate 400 fps
Accélération 40g
Poids 100 grammes
Batterie 500 mAh

Prise en mains

En mains, la souris n’est pas très grosse, elle est donc adaptée pour toutes les mains mais les personnes avec d’assez grandes mains ne trouveront pas forcément leur bonheur ici. Toutefois, elle reste agréable à l’utilisation. Cette Asus ROG Pugio II est toutefois assez réactive quant à ses clics, ce qui est appréciable. Une autre chose aussi que l’on apprécie tout particulièrement, c’est le confort de glisse. Avec ses 2 patins à l’avant et un seul grand patin à l’arrière, elle glisse parfaitement bien sur notre tapis de souris, sans accrocher.

Tout ce que l’on regrette au final, ce sont des clics un peu bruyants mais on s’y fait assez rapidement. La réactivité des clics également est bonne, bien que l’on pourrait faire mieux, ce que font des souris moins chères. Cependant, si elles sont moins chères, elles sont moins personnalisables voire pas du tout.

Confort d’utilisation et performances

En termes de performances, la souris nous propose jusqu’à 16 000 DPI avec son capteur, ce qui est excellent. Cependant, peu de joueurs exploitent réellement cette performance. Déjà, quand vous êtes à 8000 DPI dans un jeu, tout va très vite et on a tendance à s’y perdre un peu. Mais si des joueurs qui aiment la précision parfaite et la vitesse dans leurs jeux nous lisent, ils n’en seront que ravis. Niveau performances et fluidité, elle est parfaite, la souris nous permet d’atteindre 400 fps, pour les écrans compatibles bien sûr, ça n’est qu’un maximum théorique sinon. Le capteur a une fréquence de 1000 Hz, c’est ce qu’il se fait de mieux pour ce prix et ça reste relativement classique sur toutes les souris. On apprécie également l’accélération de 40g et le poids de 100 grammes tout de même, ce qui n’est pas négligeable. Personnellement, j’aime les souris assez lourdes et j’aurai aimé pouvoir rajouter des poids, mais ça n’est pas ce que propose cette ROG Pugio II. Toutefois, sa personnalisation reste très intéressante.

La souris fonctionne en 2,4 GHz avec le petit dongle fourni, mais peut également fonctionner en Bluetooth et évidemment en filaire, avec le câble USB-C non tressé, également fourni. On regrette que le câble ne soit pas tressé par ailleurs.

test asus rog pugio II

En termes d’autonomie, Asus nous promet jusqu’à 100 heures de jeu sans fil en Bluetooth et jusqu’à 60 heures de jeu sans fil en utilisant le dongle 2,4 GHz. Sauf que la batterie de 500 mAh n’est pas si performante que cela puisque ces valeurs prennent en compte un rétro-éclairage désactivé. C’est bien moindre si l’on allume le rétro-éclairage RGB. C’est également moins si l’on augmente la précision du capteur. Bref, il faudra vous attendre à recharger votre souris plutôt tous les 3 jours voire 2 jours si vous jouez beaucoup, et non pas 1 fois par semaine.

Personnalisation

La Asus ROG Pugio II a pour principal atout d’être personnalisable à souhaits, que ça soit au niveau des boutons latéraux mais également au niveau des commutateurs, qui peuvent être changés. Tout cela dans deux buts, premièrement, changer le feeling des clics, mais également prolonger la durée de vie de la souris. Les commutateurs Omrom ont une durée de vie de 50 millions de clics. Cependant, après quelques années de jeu intense, il se peut qu’ils commencent à faiblir. On pourra alors les remplacer par de nouveaux commutateurs, ou en acheter sur la boutique d’Asus si besoin. On apprécie !

rog pugio II test

Outre le fait de pouvoir changer ces derniers, on peut également changer les boutons latéraux par de vrais boutons et non des obstrueurs. En effet, les boutons installés tout plats permettent d’obstruer les clics latéraux et de ne pas être gêné par ces derniers. Toutefois, ils coupent des fonctionnalités de la souris. Les boutons avec une forme un peu plus marquée quant à eux, permettent de cliquer réellement. Sur certains jeux, on préfèrera cliquer, sur d’autres, les obstrueurs seront bien pratiques et nous éviteront de cliquer n’importe où. C’est là le principal avantage de ces derniers.

Logiciel Armoury Create

Quand on parle de personnalisation, on parle certes de personnalisation matérielle mais également logicielle. Que serait une souris gamer sans un bon driver performant permettant de changer les paramètres de votre ROG Pugio II comme bon vous semble ? Sauf qu’Asus a tout changé et les pilotes que l’on trouve sur le site sont à mettre à jour pour télécharger la toute nouvelle version : Armoury Create. Ce logiciel simple et intuitif permet de tout personnaliser, que ça soit les boutons, les performances de la souris ou l’éclairage, et bien plus encore. Ce que l’on a toutefois apprécié, c’est la simplicité du logiciel et son côté intuitif … Ou presque. Les réglages des DPI ne sont pas aussi intuitifs que l’on pourrait l’espérer et il faut bien regarder avant de voir le nombre sur lequel la souris est calibrée, qui est affiché à droite.

On peut également assigner des fonctionnalités aux boutons de la souris, si vous avez fait le choix de les garder actifs. On apprécie la possibilité de pouvoir changer la fréquence de la souris, programmée par défaut sur 500 Hz, nous l’avons passé après coup sur 1000 Hz bien sûr. On retrouve aussi un mode très intéressant permettant de rendre vos mouvements plus linéaires en jeu surtout. Sur le bureau, ce mode est tout simplement inutile. Cependant, ça peut servir pour diverses utilisations où vous avez besoin de rester plus linéaire. La correction n’est pas exceptionnelle mais elle fait le travail. Son but n’est pas d’être ultra visible non plus.

Dans les autres panneaux de personnalisation, on peut personnaliser les effets d’éclairage, leur vitesse ainsi que la luminosité maximale. Cette dernière se configure d’ailleurs par tranches de 25%. On peut également changer la direction de rotation des effets, un peu gadget mais pourquoi pas. Il est possible de calibrer la souris avec la hauteur de détection personnalisée. Encore une fois, nous sommes sur du petit détail mais c’est toutefois appréciable de la part d’Asus de proposer ces fonctionnalités.

Enfin, vient le menu de l’alimentation. On peut connecter la souris en Bluetooth, en filaire ou sans fil via le dongle USB fourni. Petite chose à savoir toutefois, en Bluetooth, le logiciel ne détecte pas la souris. On dispose d’une alerte lumineuse lorsque le pourcentage de la batterie atteint entre 0 et … 100% … Pourquoi donc 100% ? Le but étant d’être informé si la souris commence à faiblir en termes d’autonomie. Enfin, on peut sélectionner le délais au bout duquel on souhaite mettre la souris en veille afin d’économiser sa batterie, ou de ne pas la mettre en veille du tout. Le dernier panneau est celui des mises à jour.

Rétro-éclairage RGB

La souris est rétro-éclairée sur plusieurs zones. On remarque des LEDs RGB au niveau de la molette mais également à l’endroit où viendra se poser la paume de votre main, avec le logo Asus ROG rétro-éclairé. Enfin, la dernière zone, sous la souris, est assez large. Elle part du milieu de sa surface à peu près pour faire le tour et arriver au milieu … de l’autre côté.

Ce que nous avons pu constater, c’est que le rétro-éclairage n’est pas parfait, clairement. Certains effets manquent cruellement de fluidité. On retrouve les effets de vague et autres sur le logiciel, cependant, on doit avouer qu’on est clairement déçus par rapport à ce que l’on peut trouver chez certains concurrents. Néanmoins, le logiciel est complet et permet d’appliquer d’autres effets.

Test Asus ROG Pugio II : Avis

Cette Asus ROG Pugio II, personnalisable à souhaits dans ses fonctionnalité reste une très bonne souris gamer. Le point que nous n’avons pas vraiment apprécié, c’est le rétro-éclairage du logo Asus ROG qui est mi obstrué par la coque en plastique transparente. Ce n’est pas vraiment un problème grave toutefois, puisque ça ne se verra que quand vous retirez votre main de la souris. En plus, cela ne gêne en rien dans les performances en jeu ou en bureautique de cette souris gamer Asus, aussi sobre que performante.

Test Asus ROG Pugio II
  • Prise en mains
    8
    8/10
  • Performances
    9
    9/10
  • Rétro-éclairage
    8
    8/10
  • Autonomie
    9
    9/10
Note globale
8.5/10
8.5
8.5/10

Asus Rog Pugio II : Avis

La souris Asus ROG Pugio II est performante et vraiment intéressante par ses fonctionnalités et sa capacité de personnalisation. Des swicths changeables aux boutons personnalisables et qui peuvent être rendus inutilisables selon vos souhaits, on apprécie vraiment les performances de cette souris.

On aime

  • Prise en mains agréable
  • Personnalisable
  • Logiciel complet

On aime moins

  • Rétro-éclairage pas fluide

591 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
Objets connectésTests high-tech

Test Honor Watch ES : Une excellente smartwatch à votre poignet

8 minutes de lecture
Honor a lancé sa toute nouvelle gamme de produits connectés. Parmi ces derniers, la Honor Watch GS au format montre mais étalement…
AudioEnceintesTests high-tech

Test Sharp DR i470 : une bonne enceinte réveil multifonctions

5 minutes de lecture
Dans le monde des radios-réveils et enceintes, les choses ont pas mal évolué. Des petites enceintes / chaînes Hi-Fi avec lecteur CD,…
AudioCasques / écouteursTests high-tech

Test Cambridge Audio Melomania 1 : Des écouteurs anglais originaux

6 minutes de lecture
Cambridge Audio est une marque qui existe depuis pas mal d’années au Royaume-Uni, venant de la ville de …? Londres, bien joué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
GamingPériphériquesTests high-tech

Test SpeedLink Orios : switchs optiques et silencieux au rendez-vous