SmartphoneTests high-tech

Test Google Pixel 4a : un bon smartphone pur Android

16 minutes de lecture

De plus en plus de constructeurs produisent des smartphones tournant sous Android. Mais l’inventeur d’Android et l’entreprise qui l’assume reste Google. Après avoir lancé la gamme Nexus avec sa filiale Motorola, c’est au tour de la gamme Pixel en son nom propre que Google a lancé ses smartphones. Tout comme avec son rival Apple, les smartphones se montrent une fois tous les ans en moyenne et ne tombent pas à foison comme chez Samsung ou Realme. C’est donc au tour du Pixel 4a de passer le test ici.

Le Google Pixel 4a est un smartphone milieu de gamme de chez Google qui a pour habitude de casser le rythme de la marque. En effet, Google sort avant tout des smartphones haut de gamme. Le Pixel 3 par exemple tout comme le Pixel 4 et maintenant le Pixel 5, sont des smartphones particulièrement onéreux. La version « a » vient apporter un vent de fraîcheur financière à ces tarifs bien souvent élevés pour avoir un produit avec un Android d’une pureté exemplaire.

Design

La première chose que l’on constate incontestablement quand on sort le Pixel 4a de sa boite, c’est sa taille. En effet, le smartphone adopte un form-factor assez réduit, contrairement aux smartphones XXL dont on peut avoir l’habitude de nos jours. Le Pixel 4A reste un petit smartphone avec une taille réduite et son écran de seulement 5,81 pouces. Malgré tout, ça ne lui empêche pas de peser 143 grammes, ce qui est certes assez lourd au vu de la taille de l’appareil, mais qui reste un poids classique.

google pixel 4a

La qualité de fabrication du Pixel 4a est très bonne, hormis un détail qui nous chagrine surtout sur un smartphone à un tel prix. Nous le verrons dans quelques linges. La conception du smartphone est en polycarbonate et on doit dire qu’on apprécie vraiment le toucher que cela procure. La prise en mains est très agréable et nous offre un petit aspect encore plus granuleux que l’aluminium qui compose certains ordinateurs, ou le magnésium du Acer Swift 5.

Faisons tout de suite un tour du propriétaire en commençant bien évidemment par la face avant du smartphone. A l’avant, le Pixel 4a dispose d’un bel écran 19,5:9. Ce dernier laisse place à des bords assez épais par rapport à la taille globale de l’appareil. Il laisse également place à un menton qui bien que réduit, reste encore un peu imposant face à ce que l’on aurait été en droit d’attendre.

test du pixel 4a

L’écran est recouvert d’un verre Corning Gorilla Glass 3, alors que le Gorilla Glass 5 équipe les modèles les plus haut de gamme. On peut également observer la caméra frontale sous forme de poinçon, sur la gauche de l’écran. Cette dernière est positionnée de manière assez discrète, comme sur une majorité de smartphones de nos jours.

La tranche droite du smartphone accueille les boutons de volume et de verrouillage / déverrouillage et justement, là est le problème. Personnellement, je préfère deux boutons de volume à gauche et séparés l’un de l’autre. Ici, on retrouve le strict contraire. Cependant, c’est le bouton de verrouillage / déverrouillage du Google Pixel 4a qui se situe au dessus du réglage du volume qui déroute un peu au départ. En effet, ce bouton d’ailleurs d’un vert clair très visible, a tendance à ne pas être accessible du premier coup lors des premiers jours d’utilisation. On finit par s’y faire, mais on aurait apprécié le vois en bas, comme sur tous les autres smartphones.

Sur la tranche gauche, on ne retrouve que le tiroir SIM qui permet d’accueillir une seule et unique carte SIM. C’est tout.

La tranche inférieure du Pixel 4a est uniformément symétrique, ce qui plaira sans nul doute aux perfectionnistes. Le port USB-C pour la recharge ou le transfert de données est disposé au centre. A gauche, on retrouve le microphone principal pour les appels et à droite, le haut-parleur principal.

Au niveau de la tranche supérieure de l’appareil, se trouve le port jack. Il est vrai qu’il n’aurait pas eu sa place en bas, cela aurait cassé tout l’esthétisme du smartphone. Il est tout aussi vrai qu’en haut, ça a son côté pratique. Il est également vrai que ça m’a fait penser à l’iPhone 4 tout de suite !

Au dos du Pixel 4a, on retrouve un module photo assez léger avec un seul et unique capteur photo. Là où tous les concurrents en mettent au moins deux sinon trois, quatre voire parfois 5 pour certains, Google se contente d’un capteur. Pourquoi pas après tout mais surtout pourquoi ? Le flash présent viendra apporter un peu de lumière lors de portraits un peu sombres par exemple.

dos du google pixel 4a

Si le dos reste épuré, avec le logo Google et quelques légères certifications à l’opacité réduite, ce qui n’est pas réduit par contre, c’est le capteur d’empreintes digitales au dos. Pourquoi ne pas l’avoir mis dans le bouton de verrouillage comme sur le realme 7 ou sous l’écran comme sur bien d’autres smartphones avec des écrans OLED / AMOLED ?

Google Pixel 4a : Fiche technique

Modèle Google Pixel 4a
Logiciel Android 11
Processeur Qualcomm Snapdragon 730G
RAM 6 Go
Processeur graphique (GPU) Adreno 618
Capacité de stockage 128 Go
Taille d’écran 5.81 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels (DPI) 443 DPI
Appareil photo dorsal 12.2 MP
Appareil photo frontal 8 MP
Vidéo 1080p @30/60fps / 4K@30fps
Wi-Fi Wi-Fi b/g/n/ac
Bluetooth Bluetooth 5.1
Compatible 5G Non
NFC Oui
Capteur d’empreintes Oui
Reconnaissance faciale Oui
Connectique USB-C
Capacité de la batterie 3140 mAh
Recharge sans fil Non
Recharge rapide Oui : 18W
Poids 143 g
DAS 1.37 W/kg

Performances

Le Pixel 4a dispose d’un Snapdragon 730G pour processeur. Ce modèle milieu de gamme équipe bien d’autres smartphones comme le Xiaomi Mi Note 10 Lite par exemple. C’est un processeur plutôt bon mais qui manque parfois de performances. On aurait préféré voir dans ce smartphone, un processeur un peu plus performant. En effet, il se fait bien dépasser par d’autres concurrents, pas forcément beaucoup plus chers, mais bien plus performants.

Ce sont 6 Go de RAM en LPDDR4X qui équipent le Pixel 4a afin d’épauler le processeur. Une nouvelle fois, on trouve des smartphones avec 8 Go de RAM assez facilement sans atteindre des prix astronomiques. Avec ceci, on retrouve 128 Go de stockage, ce qui est satisfaisant, afin d’éviter les versions 32 Go ou 64 Go, dépassées de nos jours. Ce stockage n’est toutefois pas en UFS 3.0 mais en UFS 2.1 seulement. Il aurait été appréciable d’adopter une technologie plus performante.

performances du Pixel 4a Enfin, pour ce qui est de la partie fiche technique, le processeur graphique est un Adreno 618, un processeur reconnu pour ses bonnes performances sur les smartphones de gamme intermédiaire.

Le score GeekBench du Google Pixel 4a est de 1530 points. Dans les smartphones milieu de gamme que nous testons, c’est le plus faible. Il se fait largement surpasser par le Oppo Reno 4Z ou encore plus ancien, le realme 6 Pro. Le processeur comme on peut donc le constater reste un peu léger par rapport à nos attentes d’un tel smartphone. Google en plus, éditeur d’Android, se devrait de proposer du matériel de qualité, performant sur toute la ligne. Mais voyons ce que ça donne avec le reste des applications de benchmarks.

Le score Antutu du Google Pixel 4a est de 281664 points. Une nouvelle fois, sur ce terrain, il fait moins bien que le Oppo Find X2 Lite notamment. Cependant, le prix du Find X2 Lite était sensiblement supérieur et avait un processeur par conséquent, bien plus puissant. Pour ce qui est de la RAM, le Pixel 4a se débrouille assez bien, avec 2653 Mo/s en lecture et 1491 Mo/s en écriture, on aurait apprécié une meilleure homogénéité avec des débits en écriture plus élevés. Malgré tout, on peut saluer les seulement 35 ns de latences de la RAM !

Comme le smartphone utilise la technologie UFS 2.1, les débits ne sont pas aussi excellents que sur certains autres flagships haut de gamme. Cependant, ils sont tout à fait respectables avec 358 Mo/s en lecture et 211 Mo/s en écriture. Ces débits sont corrects et on apprécie. Côté graphismes enfin, l’Adreno 618 s’en sort somme toute assez bien, avec de bonnes performances en jeu 2D comme en jeu 3D, nous avons pu le voir avec Rebel Racing et Temple Run 2, un jeu assez gourmant et un autre assez léger.

performances pixel 4a

Cependant, quand il est exploité au maximum de ses capacités, le Pixel 4a peut monter en température assez rapidement. Rien de bien alarmant non plus, certes, mais le gain de température se fait ressentir tout de même. Pour la batterie, il en va de même, exploiter toutes ses performances reviendra à perdre en autonomie assez rapidement.

Écran

On a ici la chance de profiter d’un écran OLED. Ce type d’écran a pour avantage bien différencier les pixels allumés des pixels éteints, ce qui offre notamment des noirs profonds, mais également un contraste sensiblement meilleur. Bien loin des Samsung Galaxy Note 2 par exemple et son écran assez désagréable pour certains, la dalle OLED ici est très douce et ne peut être utilisée en toute situation.

écran du Google pixel 4a

On profite d’un contraste de 100 000:1 et d’une résolution Full HD+ soit 2340 x 1080, pour un ratio d’écran de 19.5:9. Ce type de ratio se fait de moins en moins, au profit du 20:9 maintenant. Cet écran repose sur une dalle classique à 60 Hz. C’est plutôt agréable à utiliser tant les optimisations logicielles faites par Google sont bonnes et justes. On n’allait pas demander du 90 Hz pour ce prix là, quoique, d’autres seraient bien capables de le faire.

C’est une nouvelle fois ici un peu le minimum syndical que l’on a en fait. Une dalle OLED Full HD+ car on ne peut rien mettre d’autre sur un smartphone à un tel prix, ou bien une dalle LCD 120 Hz. Le contraste est bon, les couleurs sont bonnes également et la densité de pixels de 444 DPI (dot per inch / pixel par pouce en français) saura vous satisfaire et vous faire oublier tous les pixels que vous ne verrez pas ici.

On note également que la dalle ne fait que 5,81 pouces, ce qui est bien plus petit qu’un grand nombre de smartphones, cependant, ça reste plus grand qu’un iPhone 12 Mini. On apprécie la luminosité correcte même en pleine journée, à condition toutefois de ne pas avoir de soleil trop fort, sinon vous aurez du mal à décrypter quoi que ça soit.

On retrouve un mode Always On, permettant de maintenir l’écran toujours allumé avec quelques infos essentielles comme l’heure, la date, la température et les dernières notifications. En bas, s’affiche le pourcentage de batterie restant. C’est très pratique et ça permet de garder un affichage des valeurs importantes, tout en ne consommant par trop de batterie par ailleurs.

Appareil photo

La déception s’est installée tout de suite quand nous avons vu que le Google Pixel 4a ne dispose que d’un seul capteur photo. En effet, une large majorité d’appareils de nos jours proposent 2 capteurs photo au minimum, sinon trois voire quatre. Ici, on se contente d’un seul et unique capteur photo, on doit avouer que c’est un peu décevant de la part de Google qui est habitué des bonnes qualités photo. Pourtant, les Google Pixel sont des smartphones réputés en photo, mais qu’est-ce qui fait que l’appareil reste si bon malgré un seul capteur photo ?

appareil photo du pixel 4a

Tout d’abord, il faut savoir que la quasi-totalité des smartphones prend des photos avec une densité de pixels de 72 dpi. Là où un appareil comme le Sony A7 III prend des photos avec une densité de 350 dpi. Google fait un entre deux, bien plus proche des smartphones bien évidemment et propose des photos en 96 dpi. C’est bien mieux que ce que peut proposer un smartphone classique et la différence se voit. Cependant, si ça n’est pas énorme, on apprécie le petit coup de pouce que Google offre à ses photos.

Mais au final, les autres capteurs photo, à quoi servent-ils ? On retrouve un capteur permettant de prendre des photos en mode portrait, ce que le Pixel réussit très bien avec un seul capteur. Un autre capteur sert pour le mode grand angle, que l’on n’a pas ici par contre. Un autre capteur est là pour le mode macro, nous ne l’avons pas ici et ça m’importe autant que le temps qu’il faisait à Moscou le 2 juin dernier tellement je ne l’utilise pas. Enfin, pas de téléobjectif ici, les photos sont limitées en termes de zoom.

capteur photo du pixel 4a

On retrouve sur ce Pixel 4a, un capteur 12,2 MP avec la technologie double pixel. Les pixels sont d’une largeur de 1,4 µm, ce qui reste assez large toutefois. L’ouverture du capteur des de f/1.7 et le champ de vision de 77°, ce qui est correct pour un capteur classique, même si on aurait pu voir un peu plus grand encore.

Les modes disponibles sont :

  • Vision de nuit
  • Portrait
  • Appareil photo
  • Vidéo
  • Panorama
  • Photo Sphère
  • Google Lens
  • Ralenti
  • Accéléré (x1 / x5 / x10 / x30 / x120)

On regrette toutefois que le mode portrait ne soit pas visible directement depuis l’application appareil photo et qu’il soit appliqué en post-prod sur la photo une fois prise et enregistrée. Cependant, on constate que ce dernier rend vraiment bien, comme Apple avait pu le faire sur son iPhone XR il y a quelques années.

Mode photo automatique

Étant donné que le Pixel 4a prend des photos en 96 DPI, on apprécie la qualité photo en mode automatique. Le mode automatique garde une bonne gestion des couleurs et une bonne qualité, en proposant une bonne exposition, réduisant le grain et apportant une qualité d’image tout à fait honnête, même dans des conditions de faible luminosité. Les couleurs sont d’une justesse peu égalée il faut le reconnaître. Ce n’est certes pas exceptionnel non plus, mais la qualité est tout à fait appréciable.

Zoom

Le Pixel 4a n’est pas le mieux équipé en termes de zoom. En effet, nonobstant l’absence de capteur grand angle, nous n’avons ici qu’un zoom x7 pour le smartphone. Les photos sont cependant réussies, si les couleurs ne sont pas les plus vivaces quand on pousse le zoom, on peut toutefois constater que les photos sont d’une qualité satisfaisante. Le zoom a été limité à x7 pour justement, proposer cette qualité photo suffisante et ne pas proposer un Pixel 4a qui risquerait de décevoir.

Photo de nuit

Le mode photo de nuit ou « vision de nuit » est assez bon. Il permet de prendre des photos claires et qui offrent des éléments visibles, pas comme d’autres smartphones qui ne proposent pas une qualité formidable. Ici, les détails sont clairement définis, on peut se repérer dans l’espace et l’on n’a pas une bouillie de pixels quand on commence à zoomer un peu.

photo de nuit avec le PIxel 4a

Le seul petit reproche que l’on pourrait en effet faire à ce mode photo de nuit, c’est qu’il est un peu long à prendre une photo et a besoin de temps pour capter un maximum de lumière. Cependant, une fois qu’il l’a fait, il offre un des meilleurs modes nuit pour la gamme tarifaire de l’appareil.

Caméra frontale

Ce que l’on peut d’ores et déjà apprécier sur le Google Pixel 4a, c’est qu’hormis une bonne qualité photo, on ne retrouve pas de mode beauté qui vient défaire le naturel de votre visage. Si certaines personnes aiment ça, ce n’est pas le cas de tous. Or, les smartphones chinois, très nombreux sur le marché, embarquent tous un mode portrait qui vient vous parfaire le visage, que vous l’ayez demandé ou non.

Sur le Pixel 4a, ça n’est pas le cas. Les photos sont toujours aussi belles, bien que le smartphone ait parfois du mal avec les photos en contrejour, ça n’est pas quelque chose de gênant non plus, les photos en restent un poil sombre mais tout à fait correctes. Il en va de même pour le mode portrait qui assure parfaitement le travail, avec la caméra frontale également.

Vidéo

On retrouve ici plusieurs options, soit du Full HD 30 ou 60 fps, soit une qualité 4K Ultra HD à 30 fps uniquement. Pas encore de 4K 60 fps sur cet appareil, alors qu’il en serait capable pourtant. Google a désactivé la fonctionnalité, proposant d’aller vers un smartphone plus onéreux si vous souhaitez profiter d’une meilleure qualité vidéo.

Les vidéos sont tout à fait correctes, la stabilisation est assez bonne et on apprécie le fait de pouvoir filmer en 4K Ultra HD, même si l’on a que 30 images par seconde. On aurait apprécié une meilleure stabilisation si on veut un peu chipoter, mais rien n’est très dérangeant ici.

Interface Android by Google

Ici, on profite d’un Android le plus pur et le plus stock possible. Google a bien travaillé son logiciel pour l’adapter parfaitement à son smartphone. Le tout nous donne un Pixel 4a fluide et agréable à utiliser. On peut en premier lieu, retrouver les fonctionnalités classiques d’Android à savoir le tiroir d’applications. Ce dernier n’est pas toujours très apprécié et certains constructeurs ont tendance à le faire disparaître.

Il est vrai que quand on vient d’un iPhone où tout est sur le springboard, ça n’est pas vraiment l’idéal. Cependant, on s’y fait assez vite et on prend la main. Il faut juste savoir que les applications sont classées par ordre alphabétique. Mais certains constructeurs comme Honor ou Xiaomi boudent aussi le tiroir d’applications par défaut.

On apprécie le fait de pouvoir personnaliser les icônes, mais surtout la parfaite fluidité de l’interface, qui est très bien intégrée dans le smartphone. Le tout offre une expérience utilisateur sans faille. Les fonctionnalités classiques comme le mode nuit ou même un mode Always On sont présentes et très pratiques pour profiter pleinement de l’appareil.

Qualité sonore

Une chose est indéniable, pour son prix, le Google Pixel 4a propose une bonne qualité sonore. Nous avons la chance de retrouver un son stéréo sur ce smartphone, ce qui n’est pas encore le cas sur beaucoup de smartphone, excepté certains modèles haut de gamme.

Niveau qualité sonore, on ne peut pas dire que le son soit mauvais, il n’est pas exceptionnel certes mais il est clair, audible et plutôt agréable. On aurait cependant apprécié moins d’aigues et un peu plus de basses. En effet, il a tendance à être puissant certes, mais également un peu criard quand on pousse le volume au maximum. Le son du Pixel 4a monte un peu dans les aigues et c’est parfois dommage. Pas de quoi vous faire mal aux oreilles non plus, à moins de le tenir vraiment près.

Connectivité

Nous avons la satisfaction de retrouver un port jack sur ce Pixel 4a. Cette connectique qui tend à disparaître sur les smartphones haut de gamme et souvent sur les milieu de gamme, reste présente ici. Elle est d’ailleurs située sur la tranche haute du smartphone, ce que nous n’avions pas vu depuis quelques temps. On retrouve la connectique USB-C en bas du smartphone, accompagnée du micro et du haut parleur.

Cette connectique USB-C permet de recharger entre autres l’appareil mais permet également d’apporter l’OTG, pour lire les clés USB ou autres supports de mémoire externe.

haut-parleur

Pour ce qui est de la connectivité sans fil, on retrouve une connexion Wi-Fi ac mais pas de Wi-Fi 6 ici. Ce n’est pas très grave car on se contentera de Wi-Fi 5 ici. On retrouve également le Bluetooth 5.1 avec les codecs AptX, AptX HD, LDAC et AAC. Cette version du Bluetooth permet de consommer moins d’énergie mais également de connecter plusieurs appareils simultanément. On retrouve également le NFC, ce qui permet de payer entre autres de payer avec Google Pay.

Le smartphone est compatible AG+ mais cette version du Pixel 4a n’est pas compatible 5G, il existe une version spécifique compatible. Pour ce qui est des débits en 4G+, on peut voir que ces derniers sont plutôt satisfaisants, bien qu’ils restent inférieure à ce que l’on peut faire avec notre smartphone de référence, un iPhone 12 Pro Max. Cependant, ça n’est pas très grave non plus car le Pixel 4a est un smartphone bien plus abordable ! Les bandes réseau compatibles sont les suivantes :

Type de connectivité Bandes compatibles
2G 2, 3, 5, 8
3G 1, 2, 4, 5, 8
4G 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 12, 13, 17, 20, 25, 26, 28, 32, 38, 39, 40, 41, 66, 71

On note également sur le Pixel 4a est compatible eSIM, ce qui vous permettra d’avoir une carte SIM dans votre smartphone directement sans avoir à en commander une chez votre opérateur. Pour les changements d’opérateur aussi, c’est bien plus simple et plus pratique. Il faut toutefois que votre offre et votre opérateur soient compatibles.

Verrouillage et sécurité

Le Google Pixel 4a dispose de deux modes de déverrouillage. Tout d’abord, on retrouve le système de reconnaissance faciale, un classique. On retrouve également le capteur d’empreintes digitales, sur lequel nous avons quelques petites choses à dire mais commençons par la reconnaissance faciale. Comme sur tous les smartphones Android ou presque, la reconnaissance s’effectue à l’aide d’un logiciel et de l’appareil photo frontal de l’appareil.

Nous n’avons pas ici de technologie comme on peut le trouver sur un iPhone à partir du X par exemple, permettant de vous détecter dans bien des inclinaisons et surtout, la nuit. Cependant, on doit avouer que le système fonctionne très bien. Il ne se laisse pas berner par une simple photo comme cela pouvait arriver avant. C’est appréciable de voir qu’il a été travaillé au fil du temps pour gagner en fluidité et on n’a pas tellement à redire dessus. De nuit, il vous mettra la luminosité en pleine face, c’est pourquoi nous vous recommandons le capteur d’empreintes pour la nuit.

capteur d'empreintes digitales

Ce capteur d’empreintes justement, pour un smartphone à ce prix là, on ne s’attendait pas à trouver un capteur d’empreintes au dos ! Même certains constructeurs chinois sur leurs smartphones entrée de gamme ne nous font pas cet affront. Ce dernier aurait pu être placé dans le bouton de verrouillage / déverrouillage de l’appareil, placé pour sa part à une autre position. Au dos du smartphone, ça jure sur ce joli dos si uniforme.

Sinon, pour ce qui est de ses performances, il est évidemment très fiable et agréable à utiliser pour déverrouiller le smartphone rapidement avec un simple coup de doigt.

Autonomie

Nous avons sur ce smartphone, une batterie de 3140 mAh. C’est tout à fait correct pour un smartphone aussi petit, on ne pouvait pas trop en demander plus. En revanche, l’écran est plus grand et il y a plus de pixels à gérer que sur d’autres smartphones d’autrefois. Mais Google a mis un écran OLED, permettant d’économiser de l’énergie et des fonctionnalités assez économes comme le Bluetooth 5.1. On ne peut donc qu’apprécier les petites optimisations pour faire tourner Android sans soucis de manière la plus fluide possible.

Le smartphone se recharge en USB-C avec une charge 18 W. Si d’autres font mieux pour un prix similaire, on se contentera ici d’une recharge relativement rapide. En effet, l’appareil n’ayant qu’une batterie de 3140 mAh, à puissance égale, il se charge plus rapidement qu’un realme 7i.

Pour ce qui est de l’autonomie, cette dernière est plutôt bonne avec le Pixel 4a. On peut tenir la journée sans trop de soucis, cependant, on le smartphone ne se montre pas aussi véloce que d’autres et ne nous permet pas de pousser jusqu’à deux jours en utilisation classique, encore moins en utilisation intensive. On entend par là, partage de connexion, quelques photos / vidéos, des discussions très fréquentes, des appels et quelques jeux 2D / 3D.

Test Google Pixel 4a : Avis

Le Google Pixel 4a est un très bon smartphone de Google avec une bonne expérience utilisateur. On apprécie le fait que tout soit parfaitement fluide et très agréable. Le bel écran AMOLED vient sublimer le smartphone, même sans fréquence d’écran à 90 Hz ou plus. Malgré un seul et unique appareil phot ce qui le limite dans les fonctionnalités dont il dispose, nous pouvons profiter de belles photos avec ce smartphone milieu de gamme.

L’autonomie quant à elle est bonne, avec une recharge rapide à 18 watts. Le son est de bonne qualité malgré le fait qu’il soit un peu criard poussé à plein volume. Le capteur d’empreintes digitales au dos est cependant un peu dérangeant, pour un smartphone milieu de gamme de 2020. Malgré tout, le Pixel 4a reste un bon smartphone que l’on ne peut qu’apprécier.

Test Google Pixel 4a
8
8.3
8.3/10

Google PIxel 4a : Avis

Si vous cherchez un bon smartphone Android à un prix assez intéressant, polyvalent et bon dans à peu près tous les domaines, vous pouvez vous diriger vers ce Pixel 4a. C’est une valeur sûre, un pur produit Google de A à Z qui ne pourra que vous satisfaire.

  • Performances
    8
    8/10
  • Écran
    9
    9/10
  • Appareil photo
    7
    7/10
  • Autonomie
    8
    8/10
  • Prise en mains
    9
    9/10
  • Logiciel
    9
    9/10
On aime
  • Bonnes performances
  • Qualité de la réception réseau
  • Bel écran AMOLED
  • Un seul capteur photo mais très bon
  • Son stéréo
  • form-factor agréable
On aime moins
  • Un seul capteur photo
  • Capteur d’empreintes au dos
  • Position du bouton de verrouillage
720 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
PériphériquesSourisTests high-tech

Test QPad DX-900 : une souris sans fil ambidextre adaptable

4 minutes de lecture
Pendant de longues années, aucun constructeur de périphérique dédié au jeu vidéo n’avait conçu…
Tests high-tech

Test Einova Power Bar : en attendant l'AirPower d'Apple ?

4 minutes de lecture
Apple a annoncé il y a quelques années son chargeur AirPower. Toutefois, rien n’est…
Carte SD / Micro-SDStockage externeTests high-tech

Test Lexar 1066x SDXC UHS-I : une carte SD rapide et performante

3 minutes de lecture
Avoir une bonne carte SD pour enregistrer ses vidéos 4K Ultra HD ou prendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Montre connectéeObjets connectésTests high-tech

Test Suunto 7 : la montre connectée des grands sportifs