Apple a cette année présenté trois téléphones, le Xs, le XS Max et le Xr. Nous avons déjà testé le XS Max, mais qu’en est-il du modèle plus abordable, le Xr ? Face à ce dernier, le modèle plus haut de gamme vaut-il réellement le coup ? Ce sont des questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cet article.

Toute mention du Xs inclut par défaut le Xs Max.

Le design

Pour ce qui est des matériaux, l’iPhone Xr est un téléphone aux bords en aluminium brossé, à l’opposé de l’acier inoxydable du Xs. Comme tout bon smartphone en 2019, ce dernier possède évidemment un dos en verre.

L’acier inoxydable a pour avantage d’alléger le smartphone, le poids étant un des points négatifs que nous avons attribué au Xs Max lors de notre test. En terme de points positifs, l’aluminium brossé semble également être un matériau moins glissant, rendant la prise en main du smartphone plus assurée.

Tous ces points positifs ne sont malheureusement pas sans compromis, car l’un des plus gros défauts de l’aluminium par rapport à l’acier inoxydable est sa fragilité. L’aluminium étant un métal bien plus mou, l’endommager en sera d’autant plus facile. Cela serait d’autant plus vrai si les bords étaient faits d’aluminium pur, ce qui n’est pas le cas. Apple utilise un alliage depuis l’iPhone 6s suite au bend-gate. Les risques de définitivement endommager vos bords sont donc minimes.

Ce dont vous devriez vous préoccuper bien plus est le dos en verre. La marque nous promet un verre plus résistant que celui de l’iPhone X l’année dernière. Nous n’allons pas faire le test, mais le verre reste du verre, et donc reste facilement endommageable.

De part les caractéristiques de l’écran de l’iPhone Xr sur lesquelles nous allons revenir plus tard dans l’article, les bordures de ce dernier sont légèrement plus épaisses. Ce n’est que réellement visible lorsqu’on met le smartphone à côté d’un iPhone Xs, et est donc un détail qui s’oublie très rapidement.

L’autre solution d’Apple était de laisser un « menton » au téléphone et affiner les autres bords, comme le font les autres marques, mais nous trouvons que la solution adoptée par la marque est plus esthétiquement plaisante. En grossissant les autres bords, ces derniers deviennent symétriques et donc plus plaisants visuellement, en plus de moins attirer l’attention sur un bord qui serait plus gros que les autres.

Les performances

Si l’on se concentre sur sa fiche technique, côté performances pures, l’iPhone Xr est très peu différent du Xs. Les deux partagent le A12 Bionic, le SoC le plus puissant du marché, du moins en fin 2018. Nous pouvons également remarquer que le Xr perd 1Go de RAM par rapport au Xs, le ramenant donc à 3Go. Nous n’avons cependant pas remarqué de grandes conséquences liées à ce downgrade dans nos tests.

Un autre compromis qu’Apple a choisi d’effectuer est de ne rendre cet iPhone Xr qu’étanche sous 1 mètre de profondeur, contrairement aux 2 mètres du Xs.

RéférenceiPhone XR
SoCApple A12 Bionic
RAM3Go
Dimensions / Poids150,9 x 75,7 x 8,3 mm / 194 g
Diagonale / Résolution / Ratio / Densité / Luminosité6,1″ / 828 x 1792 px / 19,5:9 / 326 ppp / 625 nits
ÉtanchéitéIP67, 30 min sous 1 mètre de profondeur
ConnectivitéLightning, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0

L’écran

Nous en venons en effet au sujet qui a fait couler tant d’encre. En effet, l’iPhone Xr est équipé un écran d’une résolution inférieure au 1080p, avec une dalle LCD de 1792 x 828 pixels, à 326 ppp. C’est une caractéristique qu’il partage avec l’iPhone 4, qui également était doté d’une densité de 326 ppp. La densité de pixels n’est cependant pas à confondre avec la résolution. Bien que les deux mesures soient liées, la résolution de l’iPhone 4 est évidemment inférieure à celle de l’iPhone Xr.

Bien que cela peut paraître scandaleux sur le papier, et nous sommes entièrement pour un iPhone « entrée de gamme » avec un écran OLED et une résolution supérieure l’année prochaine, on est loin d’être en face d’un mauvais écran.

Comme ont pu le prouver plusieurs vidéos, malgré la résolution inférieure, les couleurs et le contraste de l’écran de ce smartphone le rendent plus désirable que certains téléphones plus bas de gamme, pourtant avec une résolution parfois bien supérieure.

De plus, nous pouvons ajouter que nous n’avons su observer aucun pixel à une distance naturelle à l’écran de cet iPhone Xr.

On remarquera aussi la disparition de 3D Touch, une fonctionnalité utilisée par la majorité des personnes qui se servent de l’iPhone comme un outil de travail, un outil pour la productivité. Cette fonctionnalité permettait d’accéder rapidement à certains raccourcis, ou encore déplacer le curseur rapidement en appuyant sur le clavier.

Tout cela est encore possible, mais la rapidité de l’hardware dans ce cas est impossible à répliquer avec du software, rendant donc l’utilisation des fonctions 3D Touch plus lente, parois même moins satisfaisante. Pour ce qui est du clavier par exemple, là où avec 3D Touch il était possible d’appuyer fort n’importe où sur l’écran pour déplacer le curseur, il faudra à présent s’armer de patience et effectuer un appui long sur la barre espace.

C’est une fonctionnalité perdue au profit d’une autonomie plus grande, l’écran moins épais permettant de faire grossir un peu la batterie.

La photo

Cet iPhone Xr est équipé d’un seul capteur photo. Un excellent capteur photo, et le seul qui permet l’utilisation du mode portrait non zoomé chez Apple. La présence d’un seul capteur est un problème si vous utilisez la télé-optique plus souvent que l’angle « classique », mais dans les faits, le capteur « standard » suffira à la majorité des utilisateurs.

De plus, dans certains rares cas, le Xr sait mieux gérer les hautes lumières. Inutile de nous demander pourquoi, nous n’en avons aucune idée, bien que nous pouvons émettre une théorie. En effet, pour permettre le mode portrait sur un seul capteur, Apple a du retravailler son optimisation logicielle, et a pu en profiter pour améliorer la gestion des hautes lumières en même temps. Nous espérons que c’est un changement qui arrivera également sur le Xs.

Ceci dit, voici deux photos. L’une vient de l’iPhone Xs, et l’autre de l’Xr. Si vous voyez une réelle différence, autre que celles dues au fait que les deux photos ont été prises à quelques secondes d’intervalle, n’hésitez pas à nous prévenir. Ah, et on vous laisse aussi deviner quelle photo vient de quel smartphone !

La sécurité

Cet iPhone Xr possède une encoche. Et cette encoche contient exactement la même chose que le modèle haut de gamme : tout le nécessaire pour faire fonctionner Face ID.

A ce jour nous n’avons toujours pas trouvé un mode de reconnaissance faciale aussi efficace, sécurisé et intuitif que Face ID.

Conclusion du test

L’iPhone Xr que nous avons pu avoir entre les mains, la version 64Go rouge, est vendue au prix de 855€ sur l’Apple Store en ligne. C’est beaucoup, et certains le qualifieront de trop cher, sûrement à juste titre. Il existe des options plus intéressantes à un prix similaire, comme le  ZTE Axon 10 pro, un excellent smartphone sous Android avec un capteur d’empreinte digital sous l’écran.

Apple iPhone XR (64Go) - Noir
  • Écran Liquid Retina (LCD) de 6,1 pouces
  • Indice IP67 de résistance à la poussière et à l'eau (profondeur maximale de 1 mètre pendant 30 minutes 
maximum)

Pour répondre à la question de l’introduction, l’iPhone Xr un excellent téléphone et pour beaucoup de gens il représente un meilleur choix que l’iPhone Xs. Il est plus léger, il est plus petit que le Xs Max tout en étant plus grand que le Xs, il permet d’utiliser le mode portrait en n’étant pas zoomé et il est disponible dans des coloris plus joyeux que ceux du Xs. Et surtout, il est reste quand même 300€ moins cher.