SmartphoneTests high-tech

Test Motorola Moto G8 Power : performant et équilibré

18 minutes de lecture

On n’entendait plus tellement parler de Motorola depuis quelques temps. La marque, bien que toujours bien existante, s’était un peu calmée par rapport à il y a encore quelques années où elle était omniprésente. Pour cause, les chinois Huawei, OnePlus ou Xiaomi ont inondé e marché d’une telle manière que les grandes marques un peu plus anciennes n’ont pas tellement eu le temps de suivre. Parfois pour des raisons de volonté, parfois de budget, … Motorola existe toujours bel et bien et nous propose ici son Moto G8 Power, un smartphone avec de belles promesses comme une batterie pouvant tenir jusqu’à 3 jours.

Nous verrons également que Motorola est une des rares marques d’une honnêteté sans équivalent sur un point crucial. Ce point sur lequel toutes les marques nous « mentent » sans vraiment le vouloir. C’est dans quelques lignes. Sur le papier, le smartphone n’a rien de vraiment exceptionnel, il vient toutefois avec 4 capteurs photo et un ratio d’écran digne d’un Honor 9X Lite, c’est-à-dire assez large pour moins de hauteur qu’un Sony Xperia L4 par exemple. Alors voyons ensemble ce que donne le smartphone d’un des vétérans de la high-tech, le Moto G8 Power.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Design et unboxing

Tout d’abord, la boite est d’une sobriété comme on n’en fait plus. Car elle n’est tout simplement pas de toute sobriété pour faire clair. Elle est bourrée d’inscriptions et totalement aux antipodes de ce que font pas mal de fabricants de smartphones en ce moment. C’est par exemple le cas des smartphones realme, qui proposent des boites vraiment épurées. Toutefois, le contenant nous intéresse moins que le contenu. Mais on peut tout de même noter quelque chose d’intéressant. Motorola a disposé sur sa boite, une étiquette détaillant la quantité de stockage ainsi que la quantité de RAM du smartphone. On est ici sur un 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. Cependant, la marque a précisé quelques lignes au dessous : « Mémoire disponible utilisateur : 50 Go ». C’est la première fois qu’une marque ne manque pas d’honnêteté comme cela et nous indique la quantité réelle utilisable par l’usager du smartphone. Nous le savons tous, les smartphones avec 64 Go disposent d’une puce de 64 Go, mais certainement pas de 64 Go de stockage pour l’utilisateur. Il faut compter quelques pertes, ainsi que la conversion mais également l’espace utilisé par le système.

boite moto g8

Vous avez déjà remarqué que votre SSD de 480 Go n’en fait pas 480 … C’est exactement pareil ici. Peu importe, le constructeur le mentionne et c’est un très bon point. Sinon, le Moto G8 Power vient avec une coque en silicone, une chose qui nous étonne venant de Motorola plus que de Xiaomi ou Honor on doit avouer. On retrouve également dans la boite les traditionnelles paperasses de garanties, que personne ne lira. On retrouve également un chargeur secteur d’une puissance maximale de 18 Watts. Enfin, viennent des écouteurs jack un peu cheap et mal emballés dans un sachet tout aussi cheap, ainsi qu’un câble USB-C pour la recharge.

Venons-en au design du smartphone, avec ses 197 grammes sur la balance, il n’est pas dans les plus légers contrairement au Oppo Find X2 Neo. Toutefois, il reste agréable à prendre en mains. On retrouve sur la face avant, bien évidemment l’écran, accompagné d’une caméra frontale sous forme de poinçon sur la gauche, bien pratique afin d’éviter les encoches en plein milieu en haut du smartphone. Ce système a été initié par le Honor View 20 / Huawei Nova 5T et a été adopté par un grand nombre de marques. Le menton en bas de l’écran du smartphone est bien présent mais pas trop perturbant, on apprécie de voir ce dernier assez réduit. Ce n’est pourtant pas un écran AMOLED qu’a le Moto G8 Power, mais le fabricant a réussi à bien réduire la taille de ce menton.

moto g8 power test

Sur la tranche gauche, on retrouve un tiroir SIM, permettant d’insérer soit deux cartes SIM, soit une SIM et une Micro-SD. Sur la tranche droite, on retrouve le bouton de déverrouillage du smartphone, ainsi qu’un autre bouton permettant de diminuer ou d’augmenter le volume sonore de l’appareil. On préférerait deux boutons séparés sur la gauche du smartphone, mais soit … Le bouton de verrouillage est un peu dentelé, ce qui permet de clairement le différencier du bouton de réglage du volume.

moto g8 power avis

Sur la tranche haute su smartphone, vient se positionner le microphone secondaire. Ce dernier est accompagné d’une prise jack 3,5 mm, pour qui souhaiterait brancher des écouteurs ou un casque avec cette connectique. Cette dernière se fait de plus en plus rare mais Motorola souhaite encore la conserver pour l’instant.

moto g8 power test

Sur la tranche basse du smartphone, se trouvent le haut-parleur principal, la prise USB-C pour la recharge du smartphone notamment, ainsi que le microphone principal utilisé pour les appels.

avis motorola moto g8 power

Enfin, retournons le smartphone … Au dos, on retrouve 4 capteurs photo dont un (le capteur principal) un peu à part de l’autre module. Sur la droite du capteur principal se trouve le flash LED et un peu plus bas, au centre du smartphone, se loge le capteur d’empreintes digitales. Ce dernier est un capteur physique et non pas sous l’écran, ce qui s’explique par l’absence d’AMOLED. Il est d’ailleurs le premier capteur orné du logo de la marque que nous voyons.

test motorola moto g8 power

De manière générale, le smartphone est assez fin, agréable à prendre en mains et l’impression de finesse est bien réalisée grâce aux bords incurvés assez largement sur le dos de l’appareil. Le dos est orné de motifs discrets, des lignes verticales, et prend les traces de doigts de manière plutôt modérée.

Caractéristiques

Modèle Motorola Moto G8 Power
Processeur Snapdragon 665
RAM 4 Go LPDDR4X
GPU Adreno 610
Poids 197 grammes
Type de dalle LCD IPS
Taille de l’écran 6,4 pouces
Fréquence d’écran 60 Hz
Résolution 2300 x 1080 Pixels
Densité de pixels 397 DPI
Ratio 19,5:9
Système d’exploitation (OS) Android 10
Stockage 64 Go – extensible via carte micro-SD
Caméras arrières
  • 16 Mpx;
  • 8 Mpx;
  • 2 Mpx;
  • 12 Mpx
Caméras frontales
  • 16 Mpx
Son Haut-parleur mono, port jack
Déverrouillage Reconnaissance faciale 2D, capteur d’empreintes digitales
Connectivité Bluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n; GPS
Capacité de la batterie 5000 mAh
Recharge rapide Oui : 18W
Connecteurs USB-C, Jack 3,5 mm

Performances

Le Moto G8 Power embarque le processeur Qualcomm Snapdragon 665, un processeur relativement léger en termes de performances. Toutefois, on peut se féliciter que la marque embarque un processeur Qualcomm. Un MediaTek aurait cependant très bien pu faire l’affaire, en proposant des performances un peu meilleures … Tant pis / tant mieux. Ce processeur est épaulé par 4 Go de RAM, ce qui est un classique des smartphones entrée de gamme. On se retrouve un poil au dessus du Redmi Note 9 et du Honor 9X Lite en termes de tarification. Plus cher, il reste toutefois moins performant que les deux avec un score de seulement 1200 points sur l’application GeekBench. C’est dommage, car le tarif supérieur aurait pu se justifier par des performances plus élevées. Peut-être tire-t-il sa chance ailleurs.

Pour ce qui est de la puce graphique, nous sommes sur un Adreno 610, c’est ici aussi une puce entrée de gamme pour un smartphone … entrée de gamme par conséquent. Elle assure bien le travail et propose des performances graphiques tout à fait correctes. On ne pourra pas jouer aux plus gros jeux en ultra sans aucun lag, cependant on peut jouer à une large majorité des opus les plus gourmands su PlayStore sans trop de soucis. Il fait mieux que le Honor 9X Lite en termes de performances graphiques.

motorola moto g8 power performances

Le score AnTuTu su Moto G8 Power est de 174 350 points. C’est dans la moyenne mais ça reste un peu léger, sachant que le Xiaomi Redmi Note 9 fait bien mieux tout en restant moins cher. La majeure partie du problème se situe dans le GPU, la mémoire et l’UX. Le processeur pourtant n’est pas mauvais et s’il est un peu moins performant que celui du Redmi Note 9, reste tout à fait correct. On constate toutefois que malgré des tests poussés, le smartphone a pris un peu plus de 4°C en température, ce qui est normal. Cependant, il n’a pas perdu 1% de batterie, ce qui révèle une autonomie vraiment bonne, comme promis.

En termes de performances brutes, voici quelques scores de nos applications de benchmark.


Les performances de la RAM sont correctes avec une bonne corrélation entre la vitesse en lecture et en écriture. Le débit en lecture est de 1811 Mo/s et le débit en écriture est de 1518 Mo/s. C’est certes un peu léger, mais ça reste correct et surtout, la vitesse d’écriture est bonne. Cependant, ce qui n’est pas très bon, ce sont les latences de plus de 84 ns, un score vraiment élevé, là où d’autres marques font bien mieux pour à peine plus cher.

Il en va de même pour la puce de stockage, avec des débits qui sont vraiment faiblards et l’assurance que la marque n’utilise pas d’UFS 3.0. Les débits de 132 Mo/s en lecture et 142 Mo/s en écriture sont vraiment moyens, tout simplement, on se serait clairement attendus à mieux !

Enfin, pour la partie 3D, un test simple nous mène à 33 images par seconde, un test complexe à 40,8 images par seconde, ce qui est vraiment appréciable ! Le test en OpenGL quant à lui nous fait monter à 101 fps, ce que nous avons du mal à comprendre étant donné que la puce est un Adreno 610 seulement, mais ce qui nous ravit toutefois.

Nous avons pu en tout cas constater que si le smartphone chauffe un peu, ça reste totalement maîtrisé et il ne risquera pas de vous brûler les mains. Bien évidemment, nos tests ont été réalisés dans une pièce à 22-23°C et pas en plein soleil.

Écran

Les ratios des écrans de smartphones depuis quelques années sont devenus un peu aléatoires avec des chiffres de moins en moins communs. Avant, on avait du 16:9 classique. Toutefois, maintenant, là où Sony se vante de ses écrans 21:9, on trouve ici un écran au ratio 115:54, en gros c’est à peu près du 19:9, ce qui fait un écran bien plus haut que large. C’est la tendance de ces dernières années avec les écrans qui prennent la majeure partie de la surface du smartphone.

Avec une définition de 2300 x 180 pixels, il est dans la moyenne avec cette norme Full HD+. Cette définition est tout à fait correcte car elle permet de voir l’écran correctement, sans pour autant voir les pixels. L’écran de 6,8 pouces est toutefois assez large et ses 397 DPI suffisent largement pour y voir parfaitement net.

écran motorola moto g8 power

On constate toutefois que cet écran n’est pas AMOLED, en même temps pour un tel prix, on ne pouvait pas tout avoir non plus. On se contente donc bien d’un écran LCD, classique certes, mais qui fait très bien le travail qu’on lui demande. Les couleurs sont belles, fiables et bien respectées.

Si l’on va dans les réglages fouiller un peu, on trouve la possibilité d’activer un mode nocturne, permettant de jaunir l’écran du smartphone le soir, de le rendre plus doux et d’éviter de prendre toute la lumière bleue dans les yeux. Cette dernière on le rappelle, est néfaste pour les yeux en situation de faible luminosité ambiante. N’utilisez donc pas votre smartphone / tablette / PC dans le noir sans lumière ambiante, ou sans logiciel de protection / lunettes anti lumière bleue.

On dispose également d’un mode simili Always On, permettant d’afficher de manière très légères certaines notifications, la date, l’heure et le niveau de batterie, d’un mouvement du smartphone ou d’un simple appui sur l’écran. Ce dernier n’est cependant pas toujours allumé car c’est un écran LCD et non AMOLED.

Niveau colorimétrie, on retrouve plusieurs modes disponibles :

  • Couleurs naturelles
  • Contrasté
  • Saturé

réglages écran motorola

Globalement et pour être très honnête, ces modes changent vraiment très peu. Ce sont surtout les teintes rouges / orangées qui vont être plus ou moins dynamiques mais c’est tout. Nous avons donc gardé le mode « Couleurs naturelles », bien que par défaut, le mode « Saturé » soit configuré.

On dispose également d’un dark mode ou ici nommé « Thème foncé », bien intégré au smartphone avec des fonctionnalités optimisées pour cette teinte de couleurs, plus sombre mais qui n’économisera pas de batterie car l’écran n’est pas un AMOLED, les zones « non utiles » ne seront donc pas éteintes mais « éclairées en noir ».

dark mode

Enfin, partout où le mode capture d’écran à trois doigts est activé par défaut, il faut ici aller l’activer manuellement dans les paramètres du smartphone … C’est un peu gênant, surtout que ce dernier ne fonctionne pas vraiment bien.

Appareil photo

Fier de ses quatre modules photo arrière et d’un seul capteur à l’avant, il fait les choses en grand. Un peu comme le realme 6i au final … Cependant, les quatre capteurs ont eu vite fait de nous faire déchanter. Certes, la qualité est bonne de jour pour un smartphone à ce prix là. Par contre, de nuit, c’est clairement moins bon.

Les capteurs sont de plusieurs résolutions différentes afin de prendre des photos en diverses situations. Ils sont répartis comme suit :

  • Capteur principal : 16 MP
  • Téléobjectif : 8 MP
  • Grand angle : 8 MP
  • Objectif pour effet bokeh : 2 MP

appareil photo moto g8 power

Le Moto G8 Power dispose de plusieurs modes, comme tous les smartphones, à savoir :

  • Photo
  • Vidéo
  • Portrait
  • Macro
  • Panorama
  • Filtre couleur
  • Filtre en direct
  • Cinémagraphe
  • Découpage

De jour, les photos sont de bonne qualité et l’objectif 16 MP n’est pas insuffisant. Certains pourraient le trouver trop léger, nous le trouvons juste et équilibré. Ici, Motorola ne fait pas la course aux méga-pixels et propose un bon compromis tout à fait honnête. Les photos sont belles, les couleurs plutôt réalistes et équilibrées. On note surtout le fait que le constructeur, même avec l’IA d’activée, ne joue pas dans la course à la saturation colorimétrique pour ses photos. Elles restent naturelles et ne rendent pas la peau plus orange que celle de Trump mal maquillé.

Zoom

On dispose d’un zoom ultra grand angle x0,5 et non x0,6 comme on peut le trouver sur d’autres smartphones. Là est notre première satisfaction quand on utilise l’appli appareil photo de ce smartphone. Ce dernier est satisfaisant, même si les couleurs ne sont pas très dynamiques avec. On constate une différence claire entre la photo faite avec le zoom x0,5 et celle faite avec le capteur principal en x1 au niveau de la couleur de l’herbe sur la partie inférieure de la photo. Rien de bien grave cependant.

Le zoom monte jusqu’à x8 comme sur le Samsung Galaxy A51 que nous avions testé, et non pas jusqu’à x10. On apprécie grandement la présence d’un téléobjectif x2, le reste se fera en zoom numérique. Quand on regarde les photos prises avec le zoom x8, on ne peut pas tellement se plaindre. Certes, elles ne sont pas ultra nettes car le zoom va loin, mais elles restent vraiment correctes.

Photo de nuit

Comme son nom l’indique : de nuit. Les photos de nuit avec le Moto G8 Power ne sont clairement pas terribles et on doit avouer qu’on s’attendait à mieux. On ne comparera pas avec ce qui n’est pas comparable mais clairement, les photos manquent de clarté. Pour cause, on ne retrouve pas d’exposition plus longue que la normale et aucun mode nuit n’est à signaler dans les différents modes disponibles. C’est dommage car c’est un peu la norme de nos jours et quand on voit les photos prises, on est clairement déçus.

Motorola Moto G8 Power

Caméra frontale

La caméra frontale du Moto G8 Power est toute seule, mais propose tout de même un mode portrait si vous le souhaitez. Ce dernier est efficace, si vous êtes coiffé(e) au millimètre, cependant, si quelques cheveux dépassent, ils auront (trop) vite fait de passer en arrière-plan avec le capteur 2 MP … C’est dommage car les photos ne sont pas au top, même si l’effet de flou d’arrière-plan est efficace ! Les couleurs tendent un peu vers les rouges aussi, c’est assez léger mais un petit effet beauté corrigera tout ça.

caméra frontale moto g8 power

Vidéo

Le Moto G8 Power filme en plusieurs définitions et quand nous avons tout vu, cela nous a vraiment plu ! Nous avons :

  • 720P 30 fps
  • Full HD 30 fps
  • Full HD 19:9
  • Full HD 60 fps
  • 4K UHD 30 fps
  • 4K UHD 19:9

On ne retrouve pas de 4K 60 fps sur cet appareil, ce qui semble normal. Toutefois, on a le plaisir de pouvoir filmer en 4K, même à 30 images par seconde, ce qui est un très bon point. Pour la caméra frontale par contre, pas de 4K bien sûr, ce qui semble logique.

Les couleurs sont bonnes, le smartphone s’adapte vraiment très rapidement à différents niveaux de luminosité, que l’on films en extérieur ou que l’on passe en intérieur avec une ambiance un peu plus sombre. Pour ce point, nous ne pouvons qu’être satisfaits. Même si les couleurs ne sont pas les plus belles, on ne retrouve pas beaucoup de grain même quand on filme dans un intérieur un peu sombre.

Un point essentiel sur lequel jouent beaucoup de constructeurs : la stabilisation. Cette dernière n’est pas optimisée en 4K du moins sur le Moto G8 Power. Par là, nous voulons dire qu’on ne retrouve pas de mode vidéo « ultra stable » comme on peut en avoir sur certains modèles plus haut de gamme. Toutefois, s’il faudra faire attention à vos mouvements pour ne pas vomir en voyant la vidéo, la stabilisation reste tout à fait correcte. C’est un point qui nous a grandement satisfaits et peut-être même impressionné.

Connectivité

Pour ce qui est de la connectivité du smartphone, nous avons été à la fois agréablement surpris, mais en même temps un peu déçus. Le Motorola G8 Power dispose d’un port USB-C pour la recharge et d’autres fonctionnalités. De là, on part sur des bases classiques de nos jours car c’est le propre de tout bon smartphone Android, avoir un USB-C. Cependant, on a également apprécié la présence d’un port jack 3,5 mm sur la partie supérieure du smartphone. Cela permet d’utiliser les écouteurs fournis dans le pack, mais également d’utiliser d’autres écouteurs ou un casque que vous n’aviez pas envie de revendre. C’est très pratique et on approuve totalement.

avis motorola moto g8 power

Toutefois, le côté où la marque nous a déçu, c’est côté sans fil. Qu’on ne trouve pas de Wi-Fi AX (Wi-Fi 6), ok, c’est en effet encore trop récent pour être installé sur un smartphone entré de gamme. Cependant, nous avons été déçus (comme sur d’autres smartphones) par l’absence de Wi-Fi ac … Cette technologie est maintenant connue depuis quelques années, mais toujours pas disponible sur le smartphone entré de gamme. C’est clairement dommage car elle y aurait toute sa place et leur permettrait de bien meilleurs débits en connexion internet à domicile.

En termes de Bluetooth, on retrouve du Bluetooth 5.0 classique, on n’en demandait pas plus.

Pour ce qui est de la 4G sur les bandes 800 MHz, 850 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 2100 MHz, 2300 MHz et 2600 MHz. On ne trouve donc pas de compatibilité avec la bande 700 MHz, ce qui est dommage, surtout pour les abonnés Free … En effet, l’opérateur utilise pas mal cette bande pour la 4G.

Interface

L’interface façon Android Stock de Google se rapproche de ce que peut proposer le OnePlus 8. Toutefois, ce n’est clairement pas l’interface que nous préférons. On préfère de loin ColorOS 7, présent sur le Oppo Find X2 Neo par exemple. Mais il faudra composer avec cette interface très Android stock, avec des fonctionnalités tout de même bien présentes.

On regrette cependant la possibilité de faire des captures d’écran à 3 doigts sereinement, comme sur d’autres smartphones. Ici, les captures d’écran à 3 doigts doivent être faites d’une manière bien précise et malheureusement, ne permettent pas un côté intuitif et simple. De même, quand vous faites une capture d’écran, i vous faut obligatoirement passer par le menu et enregistrer cette dernière. Dans un sens, c’est pratique car cela permet de supprimer une capture d’écran réalisée par erreur rapidement. Toutefois, vous risquerez de faire peu de captures d’écran par erreur …

Le retour à l’écran d’accueil se fait un peu façon iPhone, avec une barre à relever pour retourner sur le bureau. C’est intéressant et assez intuitif quand on utilise un iPhone depuis quelques temps. Cependant, quand on s’inspire d’Apple, il faut encore bien le faire … Et … Motorola ne l’a pas si mal fait que ça franchement ! Les fonctionnalités sont là, le multitâches est bien présent et simple à prendre en mains et il est possible de faire un slide de gauche à droite pour substituer la flèche de retour, comme sur iOS ! Pour le coup, on ne peut qu’apprécier.

Ce que l’on apprécie pas en fait, ça n’est pas tellement le panel de fonctionnalités, comme Google Assistant qui s’active via un slide des coins inférieurs vers le haut, mais l’aspect visuel. Elle ne fait pas finie sur certains points et le design reste un peu daté et pas très user friendly, moins que MIUI ou iOS en tout cas. Certains apprécieront et y verront la vraie interface Android, certains n’apprécieront pas. Toutefois, il est essentiel de noter que la navigation y est vraiment fluide et agréable !

Verrouillage et sécurité

Pour le verrouillage du smartphone, comme sur bien des modèles de nos jours, on dispose de deux systèmes. Premièrement, le capteur d’empreintes digitales. Ici, ce dernier se situé au dos du smartphone et c’est un capteur physique. Le même système que sur le Redmi Note 9, l’iPhone 5S, … Ce système a un avantage non négligeable, sa simplicité d’usage et surtout, sa rapidité d’exécution. Il est très rapide pour déverrouiller le smartphone et fonctionne quasiment à tous les coups. Sur une centaine de déverrouillages, il doit avoir un ou deux ratés au maximum. C’est donc tout l’avantage de ce capteur d’empreintes digitales.

Son avantage également, c’est qu’il peut fonctionner de nuit. Toutefois, il se situe au dos du smartphone et on doit l’avouer, on n’aime pas vraiment, même si c’est fiable et rapide.

capteur dempreintes digitales moto g8 power

Le second système permettant de déverrouiller le Moto G8 Power est le système de reconnaissance faciale. Ce dernier est également fiable et ne se laisse pas tromper par une simple photo. Il s’effectue simplement avec la caméra frontale et une photo en 2D qu’il prend initialement. Toutefois, ce système a pour gros avantage d’être rapide et pratique, mais un inconvénient. En effet, la reconnaissance faciale – sauf sur iPhone – ne fonctionne pas de nuit car la luminosité ambiante est trop faible. Le smartphone va donc pousser la luminosité de l’écran au maximum, vous faire mal aux yeux … et pas forcément se déverrouiller.

Qualité audio

Le Moto G8 Power dispose d’un son stéréo. Ce son est couplé à la technologie Dolby, toutefois, on se doit de rappeler que ça n’est pas le Dolby Atmos du cinéma mais juste un égaliseur qui a pour but de rendre le son plus limpide et plus dynamique en fonction de ce que vous écoutez. En termes de qualité sonore pure, le Moto G8 Power n’est pas dans les meilleurs smartphones que nous avons eu entre les mains. Toutefois, on doit une nouvelle fois prendre en compte le fait que téléphone coûte 250€. Et là, miraculeusement, le son devient d’une clarté et d’une qualité tout de suite bien meilleures.

Du son stéréo avec un égaliseur Dolby sur un tel produit, c’est assez rare, nous sommes d’accord. Surtout que le son stéréo en l’occurrence est assez puissant, bien que ça sature un peu à plein volume. On apprécie toutefois la puissance, bien sur le manque clair de basses se fasse ressentir dans nos oreilles sans trop de soucis.

Autonomie

Le Moto G8 Power nous promet une autonomie XXL grâce à sa batterie de 5000 mAh. Il nous offre jusqu’à 3 jours d’autonomie selon les dires de la boite et les multiples messages de la marque sur le site. C’est vrai, il permet de tenir jusqu’à 3 jours, on le dit. Toutefois, il ne permet pas de tenir cette durée si vous en avez une utilisation dite « normale ». Une personne qui utilise son téléphone assez fréquemment, avec Wi-Fi et Bluetooth d’activés, passe une heure ou deux sur les réseaux sociaux et téléphone pendant une heure ne tiendra pas 3 jours.

Ajoutez à cela une trentaine de SMS dans la journée, quelques petits jeux le temps de rentrer chez soi si vous prenez le bus / tram / métro, le smartphone ne vous fera pas 3 jours comme ça. Toutefois, on peut monter à 2 jours pour une utilisation normale assez modérée. Si vous avez une utilisation intensive de votre smartphone là par contre, 1 jour et demi sera le maximum que vous tiendrez. Par utilisation intensive, on entend du partage de connexion, une écoute de musique en Bluetooth assez longue, quelques heures de téléphone et au moins 4 heures sur les réseaux sociaux. Cependant, vous ne ferez pas ça tous les jours !

En termes de recharge, ça se passe via le port USB-C présent sur le bas du smartphone. On apprécie la présence d’un chargeur permettant de délivrer jusqu’à 18 Watts, ce qui permet de recharger le smartphone rapidement. C’est globalement la norme maintenant, 18W pour les entrées de gamme, 30W pour les milieu de gamme et certains haut de gamme et 65W pour les haut de gamme.

Test Moto G8 Power : Avis

On ne peut pas vraiment dire de mal de ce smartphone au final. Partout où il a tendance à être un peu léger, il se rattrape sur un autre point. Le Moto G8 Power n’est au final mauvais nulle part, mais pas excellent dans tous les domaines non plus. Sa qualité photo est bonne et vraiment satisfaisante, ses performances sont tout à fait correctes et son écran, bien que LCD, reste très bon.

C’est un smartphone que nous ne pouvons dans tous les cas, que vous conseiller car pour seulement 250€, il saura vous ravir, même si son design n’est peut-être pas le plus beau et son interface pas toujours super agréable, il a pour avantage d’être serviable et de vous permettre de faire tout ce que souhaitez dans votre journée à moindre coût. Quand je l’ai testé, je n’ai pas regardé le prix au début … Je pensais qu’il valait 100€ de plus tant il est bien équilibré !

Test Motorola Moto G8 Power
  • Performances
    9
    9/10
  • Écran
    7
    7/10
  • Autonomie
    10
    10/10
  • Prise en mains
    7
    7/10
  • Appareil photo
    7
    7/10
Note globale
8/10
8
8/10

Moto G8 Power : Avis

Comme bon nombre de ses congénères, le Moto G8 Power nous propose de la recharge rapide, ce que nous avons clairement apprécié. Toutefois, ce smartphone s’avère plus équilibré que bien d’autres modèles, en proposant des performances, un écran et un capteur photo tout à fait honnêtes pour le prix. Le tout va très bien ensemble dans un mélange qui nous offre un très bon smartphone entrée de gamme.

On aime

  • Smartphone équilibré
  • Très bonne autonomie
  • Caméra frontale discrète
  • Prise jack présente
  • Recharge rapide

On aime moins

  • Plage dynamique des photos
  • Assez épais en mains

591 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
Objets connectésTests high-tech

Test Honor Watch ES : Une excellente smartwatch à votre poignet

8 minutes de lecture
Honor a lancé sa toute nouvelle gamme de produits connectés. Parmi ces derniers, la Honor Watch GS au format montre mais étalement…
AudioEnceintesTests high-tech

Test Sharp DR i470 : une bonne enceinte réveil multifonctions

5 minutes de lecture
Dans le monde des radios-réveils et enceintes, les choses ont pas mal évolué. Des petites enceintes / chaînes Hi-Fi avec lecteur CD,…
AudioCasques / écouteursTests high-tech

Test Cambridge Audio Melomania 1 : Des écouteurs anglais originaux

6 minutes de lecture
Cambridge Audio est une marque qui existe depuis pas mal d’années au Royaume-Uni, venant de la ville de …? Londres, bien joué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
SmartphoneTests high-tech

Test Samsung Galaxy A71 : un milieu de gamme performant