GamingPériphériquesSourisTests high-tech

Test Razer DeathAdder V2 Mini : un classique en modèle réduit

8 minutes de lecture

La Razer DeathAdder est sans aucun doute la souris la plus populaire sur le marché des souris gamer. Le modèle le plus connu est sûrement le modèle Chroma, vendu il y a quelques années. C’était une souris reconnue pour son ergonomie qui plaisait à plus d’un, son design et son éclairage qui, pour son temps, était assez révolutionnaire. Les DeathAdder Elite et V2 n’en étaient pas pour moins populaires.

Marchand
Stock
Prix
Offre

Il s’agit également d’un produit assez abordable, ce qui ne fait qu’ajouter à son charme. Cependant, Razer a présenté récemment une version encore moins chère qui plaira tant à ceux qui ont un budget serré qu’à ceux qui ont des petites mains, soit la DeathAdder V2 Mini.

Design et ergonomie

La base de la DeathAdder V2 Mini est la même que pour toutes les autres DeathAdder et ce depuis une année. On retrouve donc une souris exclusivement pour droitiers avec pas mal de courbes mais en général une ergonomie assez sûre – quoi qu’un peu osée sur certaines lignes.

La souris est faite intégralement de plastique matte noir. Ce dernier semble assez solide, cependant sa texture est assez lisse et ne suffira pas pour pouvoir agripper la souris sans risques de la perdre.

Razer DeathAdder V2 Mini haut

Pour contrer ce problème, Razer a imaginé une solution assez originale. Dans la boîte sont inclus plusieurs autocollants qu’il vous est possible de coller sur différents endroits de la souris. Ces derniers sont faits de caoutchouc avec un motif agrippant, ce qui permettra d’agripper la souris de manière bien plus sûre.

Nous avons même trouvé que ces autocollants sont bien plus efficaces que les matériaux utilisés par le passé. De plus, ces derniers, même s’ils promettaient de ne pas le faire, pouvaient se décoller au bout d’un certain temps d’utilisation et, de part leur nature définitivement fixée, les recoller était plutôt difficile et sale. Dans le cas des stickers agrippants, ces derniers peuvent être décollés sans laisser de traces – ou très peu – et peuvent être recommandés sur le site de Razer pour une dizaine d’euros si ceux inclus dans la boîte ne collent plus.

Razer DeathAdder V2 Mini molette

Nous avons vraiment apprécié à quel point la prise en main devient extrêmement sûre une fois ces autocollants collés sur la souris. Il est aussi bon de savoir que ces derniers peuvent aussi être achetés pour les modèles précédents des souris Razer, vous pourrez donc améliorer la prise en main d’une souris que vous possédez déjà.

Pour ce qui est du reste de la prise en main, on reste sur quelque chose de familier avec la DeathAdder, mis à part que cette fois c’est plus adapté aux petites mains. Nous apprécions la façon dont les doigts se posent sur la souris et, surtout, ne bougent pas. Le placement du petit doigt peut toujours être un challenge selon la façon dont vous prenez en main la souris, mais c’est principalement une question d’habitude.

Razer DeathAdder V2 Mini côté

Il reste cependant deux petits points noirs dans tout cela. Premièrement, nous aurions aimé voir un creux moins important sur le côté gauche de la souris. Actuellement, placer son pouce de manière confortable peut se révéler assez compliqué. Deuxièmement, et c’est un tout petit problème qui suit les DeathAdder depuis la première génération, les clics ne sont pas séparés du reste du châssis. Ça reste un détail, mais il est possible dans certains cas de ressentir une légère déformation dans le corps de la souris si vous appuyez un peu fort sur le clic.

Nombreux sont ceux qui n’ont même pas remarqué ce détail et ça ne pose, dans les faits, aucun problème lors de l’utilisation du produit, cependant nous préférons toujours voir des clics séparés du reste du corps.

Razer DeathAdder V2 Mini

Finalement, les patins de cette DeathAdder V2 Mini sont faits de PTFE. Il s’agit de ce matériau blanc utilisé pour les patins haut de gamme qu’autre fois tout le monde achetait pour améliorer la glisse de sa souris, à l’époque où elles utilisaient toutes le matériau le moins cher possible.

L’avantage ici est premièrement la glisse. Bien que la différence ne soit énorme, il est possible de remarquer que la souris glisse juste un peu mieux qu’avec le matériaux traditionnel. Enfin, l’avantage le plus important est la durabilité. Ces patins devraient se rayer bien moins et ne devraient, surtout, pas se décoller.

Caractéristiques techniques

Modèle Razer DeathAdder V2 Mini
Capteur PWM3359
Sensibilité maximale 8500 DPI
Switchs Switches optiques Razer
Nombre de clics garantis 70 millions de clics
Patins PTFE, 0.8mm d’épaisseur
Eclairage Razer Chroma RGB
Boutons 6 boutons programmables
Câble 1.8m Razer Speedflex
Dimensions 114,4 x 56 x 38,5mm
Poids 62 grammes

Câble et poids

La Razer DeathAdder V2 Mini est équipée du câble Razer Speedflex. Il s’agit d’un câble tressé un peu particulier que Razer utilise sur ses souris récemment.

En effet, le câble Speedflex est tressé de manière un peu plus lâche et le câble en caoutchouc à l’intérieur du tressage est plus fin que ce que l’on peut retrouver traditionnellement. Le tressage apporte donc ici une réelle protection, au contraire de celui utilisé sur des câbles en caoutchouc plus classiques, ces derniers étant souvent suffisamment épais pour ne pas avoir besoin de protection supplémentaire.

test deathadder razer

Ajouté à la finesse du câble, le tressage plutôt lâche donne un résultat très flexible, bien plus que ce que l’on peut trouver chez la concurrence. Cependant, le câble est un peu plus épais et ne peut donc pas être adapté à tous les bungees.

La flexibilité du câble est importante au vu du poids ridicule de la souris. La DeathAdder V2 se positionne donc parmi les souris les plus légères, avec une masse de seulement 62 grammes. Nous apprécions le souris légères, cette DeathAdder V2 mini était donc naturellement à notre goût, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Privilégiez donc l’achat sur internet, vous proposant un délai de 14 jours pour renvoyer la souris si celle-ci ne vous convient pas, surtout si vous venez d’une souris beaucoup plus lourde comme la SteelSeries Rival 710.

Capteur

Le capteur de cette DeathAdder V2 Mini est un PWM3359, un excellent capteur optique par PixArt. Ce dernier est capable de monter jusqu’à 8500 DPI, ce qui est amplement suffisant pour n’importe quel style de jeu.

Razer DeathAdder V2 Mini logo

Comme il est coutume sur les capteurs PixArt, aucun problème de décrochage n’est à signaler. Le capteur est précis, réactif et ne souffre pas d’accélération abusive.

Switches

Les switches utilisés pour les clicks de la DeathAdder V2 Mini sont les switches optiques Razer. Ces derniers sont utilisés depuis un certain temps sur l’entièreté de la gamme de souris de la marque et promettent d’éliminer le risque de double-click, problème souvent rencontré sur les souris à switch classique au bout d’un certain temps d’utilisation.

Nous utilisons ces mêmes switches sur notre Viper Ultimate depuis déjà plusieurs mois, bien plus de temps qu’il ne faudrait à une souris à switches classiques pour générer des double-clicks accidentels. Le verdict est clair, nous n’en avons jamais rencontré un seul. Ainsi, pour ce qui est de notre expérience, la technologie marche.

Razer DeathAdder V2 Mini détail

Quant au feeling, ce dernier est excellent. Le click à un retour haptique très prononcé. Il peut cependant paraître un peu léger au début, ce qui demandera une certaine période d’adaptation.

De part son côté optique, nous nous attendions à ce que le lick soit un peu plus silencieux qu’habituellement, mais ice n’est pas le cas. Le retour audible est aussi satisfaisant que le retour haptique, bien qu’un peu bruyant.

Razer DeathAdder V2 Mini clic

Les crans de la molette sont bien définis. Nous trouvons que ces derniers sont le parfait équilibre entre une molette trop dure et trop lâche. Le clic molette est lui aussi facilement faisable sans être trop facile à effectuer par accident.

Finalement, les boutons latéraux, bien que de moins bonne qualité que les clicks principaux, sont assez bons. Ils sont totalement utilisables sans frustration. Leur positionnement est cependant assez enfoncé dans le châssis. Certains apprécieront le fait qu’ils ne ressortent pas et ne peuvent donc pas être pressés par accident, mais d’autres trouveront qu’il est trop difficile de les trouver. Cela se réduit donc à une question de goût.

Éclairage et fonctionnalités

Comme il s’agit d’un produit Razer, la DeathAdder V2 Mini possède évidemment de l’éclairage. Nous avons cependant été presque déçus de ne voir que seul le logo en est équipé. Surtout quand la Viper Mini en possède beaucoup plus.

Blague à part, seul le logo est donc éclairé, d’un éclairage puissant, presque trop brillant à pleine puissance. Plus d’éclairage, notamment sur les côtés, serait le bienvenu, mais gâcherait aussi l’esthétique de la DeathAdder qui, dans ses couleurs, est traditionnellement assez sobre.

Razer DeathAdder V2 Mini

L’éclairage est évidemment contrôlé par le logiciel Razer Synapse. L’installation de ce dernier n’est absolument pas obligatoire, malgré que Windows vous proposera de le faire à chaque fois que vous brancherez la souris.

Synapse est un logiciel très fourni en fonctionnalités et intégrations. Parfois même trop fourni, au point d’être l’un des drivers les plus lourds sur le marché. Cependant, la plus part des fonctionnalités peuvent ne pas être installées, donc si vous souhaitez économiser un peu d’espace sur votre disque, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux paramètres d’installation.

Malgré cela, nous apprécions le choix de Razer qui est de proposer un mode invité. Créer un compte Razer n’est donc plus obligatoire. C’était un plutôt gros problème au paravent, car pas tout le monde ne veut donner son mail et créer un mot de passer juste pour changer la couleur d’un logo ou faire une macro.

En parlant de changer des choses et en créer d’autres, Synapse propose ainsi, en plus de pouvoir personnaliser la couleur de l’éclairage, de créer des macros. En créer et en assigner à la souris est très simple et intuitif.

Ces mêmes adjectifs peuvent être appliqués à la navigation du driver qui est claire est d’une simplicité exemplaire. Certaines marques, même les plus grandes, devraient vraiment prendre exemple sur Razer dans ce domaine.

En somme, Synapse est un excellent driver, bien qu’un peu lourd et insistant si vous faites le choix de ne pas l’installer.

Test Razer DeathAdder V2 Mini : Avis

D’un point de vue global, la DeathAdder V2 Mini est une excellente souris, d’autant plus pour ceux qui ont de petites mains.

Le capteur est excellent, les switches très bons et le câble parfait, bien qu’un peu épais. La qualité de fabrication nous donne du mal à croire que Razer était moqué pour cette dernière il y a à peine quelques années, tant elle est bonne. En tant que tel, la DeathAdder V2 est donc un excellent choix.

Cependant, Razer vend deux petites souris légères, la DeathAdder V2 Mini et la Viper Mini. Les deux sont à des tarifs similaires, possèdent le même capteur, les mêmes switches et sont toutes les deux dans la même tranche de poids. Ce qui les différencie est le design et, donc, la prise en main. Autrement, les souris sont très similaires.

Marchand
Stock
Prix
Offre

Si vous aimez un design asymétrique, exclusif aux droitiers, la DeathAdder est totalement faite pour vous. Par contre, si vous cherchez une souris à l’ergonomie plus universelle, aux traits plus sûrs et compatibles avec le plus de mains possibles, la Viper Mini est un meilleur choix. Sans oublier le design ambidextre qui plaira aux gauchers.

Test Razer DeathAdder V2 Mini
  • Ergonomie
    5
    5/10
  • Capteur
    10
    10/10
  • Switches
    5
    5/10
  • Câble
    10
    10/10
  • Poids
    10
    10/10
Note globale
8/10
8
8/10

Razer DeathAdder V2 Mini : Avis

La DeathAdder V2 Mini est simplement une excellente souris. La capteur est bon, tout comme les switches. Le câble est facilement l’un des meilleurs que l’on peut trouver sur n’importe quelle souris. Si vous ne voyez pas d’inconvénients à un design asymétrique et à une souris extra légère, la DeathAdder V2 Mini est faite pour vous

On aime

  • Le câble, exemplaire
  • Les switches efficaces et au feeling agréable
  • Les autocollants agrippants, un excellent ajout

On aime moins

  • Prise en main assez arbitraire, nous on aime mais vous pourrez détester.

70 articles

À propos de l'auteur
Mon ratio article-pour-âge est plus grand que le ratio écran-pour-châssis de l'iPhone 4s. J'aime bien les boîtiers noirs avec des capteurs qui font clic clic puis qui enregistrent une image sur la carte SD. Si tout ce que je faisais de ma vie était un emploi, j'aurais plus de dix salaires différents. C'est bien sur moi qu'il faut hurler si le site marche pas bien !
Articles
Articles similaires
Objets connectésTests high-tech

Test Honor Watch ES : Une excellente smartwatch à votre poignet

8 minutes de lecture
Honor a lancé sa toute nouvelle gamme de produits connectés. Parmi ces derniers, la Honor Watch GS au format montre mais étalement…
AudioEnceintesTests high-tech

Test Sharp DR i470 : une bonne enceinte réveil multifonctions

5 minutes de lecture
Dans le monde des radios-réveils et enceintes, les choses ont pas mal évolué. Des petites enceintes / chaînes Hi-Fi avec lecteur CD,…
AudioCasques / écouteursTests high-tech

Test Cambridge Audio Melomania 1 : Des écouteurs anglais originaux

6 minutes de lecture
Cambridge Audio est une marque qui existe depuis pas mal d’années au Royaume-Uni, venant de la ville de …? Londres, bien joué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
SmartphoneTests high-tech

Test realme C11 : une entrée de gamme à prix imbattable