ClaviersPériphériquesTests high-tech

Test Razer Huntsman Mini : le clavier polyvalent à petit format

6 minutes de lecture

Razer a commencé à se faire connaitre en distribuant des claviers mécaniques gamers. Ceux-ci étaient plutôt de bonne qualité et ont lancé la mode des claviers mécaniques pour le gaming au début des années 2010. C’est presque une révolution qui s’est déroulée parce que les claviers mécaniques devenus depuis des années vintages reviennent comme le top du confort et de la technologie pour la dactylographie et le jeu vidéo sur PC. Quelques années plus tard, Razer lance son Huntsman Mini avec le clair objectif de monter en gamme.

Marchand
Stock
Prix
Offre

Cette révolution est par ailleurs logique : le confort de tape sur clavier mécanique est bien plus confortable que sur clavier à chicklet ou à dôme. Les claviers mécaniques ayant des commutateurs (switches) bien plus complexes, coûtent plus cher. Cette augmentation de prix permet aussi aux marques de rajouter un rétroéclairage indépendant sur chaque touche afin de faire joli et plus « gamer ». Les joueurs PC adorent avoir un rétroéclairage de couleur sur les claviers. En plus d’aider à voir lors des sessions tardives, le RGB devient une mode qui passe des claviers aux boîtiers PC par des waterblocks, de la RAM, un casque gamer ou même des tapis de souris.

Nous sommes bien passé des claviers blancs cassés vers des pièces d’aluminium machinées avec des lumières de toutes les couleurs. Le clavier devient bien un jouet avec des passionnés que l’on peut retrouver sur le sub Reddit r/MechanicalKeybords qui regroupe plus de 700 000 enthousiastes.

Eux n’hésitent pas à fabriquer leurs propres claviers (parce que cela ne s’arrête rarement à un seul) pour utiliser une monture, regarder des streamers construire des claviers (avec l’exemple de Taeha Types sur la plateforme Twitch) ou se renseigner sur les dernières montures sur la chaîne de TaeKeybords qui regroupe plus de 175 000 abonnés sur YouTube. Le clavier Razer Huntsman Mini essaye de satisfaire toute une clientèle bien spécifique qui recherche un clavier 60 % (cela veut dire que le clavier comporte 60 % des touches d’un clavier pleine taille de 105 touches), petit, léger, pratique pour taper et en même temps orienté pour le jeu vidéo sur PC.

charlestech Razer Hunstman Mini

Déballage

Le clavier arrive dans un emballage soigné comme c’est l’habitude de Razer avec un carton noir et vert. Nous retrouverons dedans le clavier, un câble USB-C ainsi que des stickers pour arborer son sentiment d’appartenance autour de la marque sur différents objets comme une voiture ou un agenda scolaire.

charlestech Razer Hunstman Mini unboxing deballage

Caractéristiques du Razer Huntsman Mini

Modèle Razer Huntsman Mini
Dimensions 23,9 x 10,3 x 3.7 cm
Masse 448 g
Commutateurs Razer Clicky Optical Switches
Pilote Razer Synapse
Format 60%

Design et disposition des touches

Le Razer Huntsman Mini se veut résolument premium. Loin des premiers claviers massifs, en plastique et épais, il est fait de matériaux soignés. Une plaque d’aluminium peinte en noir protège le PCB. Le boîtier est quant à lui fait d’un plastique léger sur deux épaisseurs pour incliner le clavier. Au dos, on retrouve une étiquette avec toutes les commodités, le port USB-C pour connecter le clavier à l’ordinateur, quatre pads antidérapants (anti Zemmour sur CNEWS) ainsi que deux loquets pour encore incliner le clavier. Le tout est fait du même plastique léger avec un motif gravé de « FOR GAMERS BY GAMERS ».

Le tout pèse 448 grammes pour des dimensions de 23,9 x 10,3 x 3.7 cm, ce qui paraît très léger par rapport aux blocs d’aluminium ou de plastique des claviers conventionnels. Ce modèle nous paraît idéal en déplacement : rien de mieux qu’un clavier mécanique léger aux commutateurs qui font click click click dans un TGV à 320 km/h. Sans aucune transition, le clavier peut s’incliner à trois angles différents pour s’adapter au mieux aux envies de l’utilisateur. Une première position quasi plate se met sans toucher aux loquets à l’arrière du clavier. Deux autres positions sont atteignables à l’aide des loquets à deux niveaux.

charlestech Razer Hunstman Mini

La disposition qui permet la petite taille du clavier n’est pas ordinaire. Appelée sobrement 60 %, elle ne prend en compte en son sein que 60 % des 105 touches habituelles du clavier de 105 touches. Pour réaliser cet article, les touches en double ont été supprimées comme pour le pavé numérique, des touches superposées peuvent être accessibles en appuyant sur fn comme des touches de fonction. C’est le cas des touches F1, F2, F3, F4, Fx qui sont accessibles avec la combinaison fn + 1 pour F1.

Plus dérangeantes, les touches de navigation haut, bas, gauche et droite ont été placées sur les touches I, K, J et L. C’est le cas pour le scroll lock, le page up page down, le home, le end ou encore le suppr. Notre modèle qui a été envoyé est en QWERTY, mais une version AZERTY est aussi disponible. Le tout fait qu’un doigt pas trop loin de la touche fn est obligé pour une utilisation du clavier, ce qui rend son usage plus complexe que d’habitude. Il est vrai par contre que nous n’avons pas énormément utilisé la touche pause ou insert lors de notre test.

charlestech Razer Hunstman Mini

Confort de frappe du Razer Huntsman Mini

Tel un bon clavier gamer, le Razer Huntsman Mini possède des commutateurs plus avancés que des switches en caoutchouc que l’on retrouve sur les claviers d’entrée de gamme. Cette fois-ci, les commutateurs ne sont pas mécaniques, mais optiques. Le déclenchement de l’appui se fait lorsque le rayon laser sur chaque touche est interrompu. Cela est censé permettre de réduire la latence d’entrée — le fameux input lag. Cette technologie permet de ne plus tenir sur le contact que ferait le ressort avec le PCB, mais bien avec un système plus complexe et onéreux. Le modèle de commutateur revendu par Razer s’appelle le Razer Click Optical Switch avec pour couleur dominante le violet. Cela permet de rappeler la légèreté des switchs MX Red de chez Cherry et du click des MX Blue.

Effectivement, ces switchs produisent un click à chaque appui comme des switches clicky mécaniques plus traditionnels. Les commutateurs promettent d’être plus réactifs — nous ne nous sommes jamais plaints de la lenteur des switches classiques — avec une durabilité inégalée — c’est un test qui se fait sur plusieurs années — mais aussi une meilleure stabilisation de la touche — que nous n’avons pas perçue par rapport à un SteelSeries Apex 7 en MX Red. Les switches s’activent au bout de 45 grammes de pression et à partir d’une distance de 1,5 mm.

Le tout donne un clavier très confortable pour toute situation, que ce soit pour du jeu vidéo ou de la dactylographie, avec le bruit toujours très satisfaisant du click des switches.

charlestech Razer Hunstman Mini

Rétroéclairage

Sur le Razer Huntsman Mini, toutes les touches sont indépendamment éclairées par des LEDs RBG. La technologie simplement nommée Chroma RGB permet de contrôler ce même rétroéclairage en effet sur chaque touche. Une infinité de couleurs est présente, mais nous regrettons leur manque de luminosité. Autant dans le noir complet, la luminosité nous paraît suffisante, mais lorsque le jour, le rétroéclairage se montre clairement comme insuffisant. Les couleurs paraissent fidèles à la réalité, surtout pour le blanc qui est blanc, pas d’un violet très clair comme sur des claviers moins chers.

charlestech Razer Hunstman Mini

Pilote Razer Synapse

Synapse est le logiciel permettant de contrôler tous les périphériques de la marque Razer afin de créer un écosystème de produits RGB. Les possibilités qu’offre une telle solution sont presque infinies. Il est possible de choisir la couleur de son clavier en demandant à l’assistant vocal d’Amazon « Alexa, allume mon clavier en rose » avec l’intégration disponible. Certains constructeurs de composants divers peuvent intégrer du RGB dans Synapse avec l’aide du Chroma SDK.

Razer Synapse

La page d’accueil du logiciel nous présente les appareils connectés dont le fameux Huntsman Mini, mais aussi des modules dont l’intégration Alexa, le Chroma Studio ou l’intégration avec Philips Hue et Nanoleaf pour pouvoir synchroniser l’éclairage de tout un setup.

Ensuite, deux menus permettent de configurer le clavier et en partie les macros. Le paramétrage du rétroéclairage se situe dans le Chroma Studio.

Comme beaucoup de pilotes de périphériques gamer, Synapse à travers Chroma Studio permet de contrôler de A à Z son clavier à l’aide d’effets de tout genre.

charlestech Razer Hunstman Mini

Test Razer Hunstman Mini : Avis

Le Razer Huntsam Mini essaye de plaire à tout un public qui souhaite un petit clavier léger, mais qui ne souhaite pas pour autant se le fabriquer. Il a presque tout pour plaire : le clavier est léger, de bonne fabrique, petit. Il est équipé de RGB contrôlable au millimètre avec Razer Synapse et est entièrement personnalisable avec un jeu de macros. Ses défauts sont inhérents au format du clavier : le 60 % est ennuyant lorsqu’il s’agit de faire des raccourcis clavier ou pour des touches rarement utilisées. Le clavier nous parait tout à fait excellent dans son marché avec peu d’offre.

Marchand
Stock
Prix
Offre

Ce clavier Razer Huntsman Mini est disponible au prix de 129,99 € sur le site de la marque en QWERTY américain.

  • Confort de frappe
    10
    10/10
  • Qualité de fabrication
    10
    10/10
  • Rétroéclairage
    7
    7/10
  • Qualité des keycaps
    9
    9/10
Note globale
9/10
9
9/10

Summary

Le clavier Razer Huntsman Mini est un des rares modèles de clavier grand public à proposer une disposition 60%. Bien qu’un peu cher, il promet tout d’un excellent clavier avec un bruit satisfaisant, un confort de frappe excellent mais un rétroéclairage un petit peu faible.

On aime

  • Confort de frappe
  • Petite taille
  • Léger
  • Razer Synapse
  • Connectique USB-C

On aime moins

  • Un peu trop cher
  • Rétroéclairage un peu insuffisant
63 articles

À propos de l'auteur
Réel enfer des profs de techno, je suis passionné à tout ce qui comporte des semi-conducteurs. J'en suis finalement venu à laisser mon rêve de devenir le prochain Linus Tech Tips de côté pour écrire des articles.
Articles
Articles similaires
AudioCasques / écouteursTests high-tech

Test Jabra Elite 45h : grosse autonomie et petit prix

4 minutes de lecture
La gamme Elite de Jabra propose des produits de qualité, tels que le casque…
SmartphoneTests high-tech

Test Oppo Reno4 5G : le petit qui se veut grand

12 minutes de lecture
Il y a un peu près un an, Oppo annonçait l’avènement sur le marché…
SmartphoneTests high-tech

Test Sony Xperia 1 II : performant et élégant mais imparfait

11 minutes de lecture
Aujourd’hui nous testons le dernier téléphone haut de gamme de chez SONY : Le Xperia 1…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
GamingTests high-tech

Test anti lumière bleue Gunnar : Des lunettes gamer pour enfant/ado et pour adulte