ClaviersPériphériquesTests high-tech

Test Roccat Vulcan TKL Pro : le premier clavier compact de la marque

5 minutes de lecture

Nous avons déjà testé le Roccat Vulcan Pro, que nous avons salué pour ses excellents switches, ses riches fonctionnalités et surtout pour son esthétique extrêmement fine. Mais pour beaucoup, le Vulcan possède un gros défaut et c’est sa taille. Il est certes fin, mais reste très encombrant en terme de largeur, bien plus que n’importe quel clavier de sa gamme.

D’un point de vue plus global, la marque n’a jamais proposé un vrai clavier compact, leurs précédentes éditions TKL étant toujours trop encombrantes pour beaucoup, les empêchant de sauter le pas. Et c’est à tous ces besoins que vient répondre le Roccat Vulcan TKL Pro, le premier clavier réellement compact de la marque.

Design

Quand il s’agit de créer une édition TKL d’un clavier classique, nombreuses sont les marques qui décident de simplement couper le pavé numérique, sans y penser d’avantage, mais décidément, Roccat n’aime pas faire les choses comme les autres.

Le TKL Pro est toujours visuellement associable à la gamme Vulcan, avec ses touches flottantes sur une plaque si fine que l’on en vient à se demander où est le PCB, mais, pour autant, ce clavier se différencie efficacement des autres. Là où Roccat, jusqu’à présent, s’est contenté de reprendre les mêmes lignes pour ces différents Vulcans, ici nous retrouvons un clavier avec des formes bien différentes des autres modèles de la gamme.

test du vulcan pro tkl

Roccat a décidé d’aller à l’essentiel et a simplement supprimé chaque partie qui n’était pas utile du clavier. Au lieu d’avoir une forme polygonale originale, on se retrouve certes avec un rectangle plutôt banal, mais c’est une perte nécessaire pour accomplir le form factor le plus compact possible. Tout de même, on retrouve quelques touches originales qui font ressortir ce clavier des autres, dont une petite ligne noire brillante qui fait le tour du clavier, un élément de design certes simple, mais qui n’en est pas pour autant moins efficace.

Même dans le branding, la marque a fait le choix de la simplicité, en ne mettant qu’une fois le logo, écrit, au dessus des touches fléchées. Nous aurions préféré pas de logo du tout, ou alors quelque chose de plus discret que du blanc, mais venant de Roccat, c’est déjà beaucoup d’efforts. Le minimalisme continue également dans les keycaps, qui arborent une police fine, simple, complimentant parfaitement le reste de l’esthétique du clavier.

test du vulcan pro tkl

Ainsi, le mot que l’on retient le plus pour ce qui est du design de ce Roccat Vulcan, c’est la simplicité, quelque chose qui est bienvenu quand il s’agit de faire un produit compact. Roccat ne sont pas particulièrement connus pour leurs designs simples, le TKL Pro propose donc une touche rafraîchissante dans leur lignée de produits.

Roccat Vulcan TKL Pro : Fiche technique

Modèle Roccat Vulcan TKL Pro
Type de clavier Gamer
Type de switchs Opto-mécaniques
Switchs Roccat Titan Switch
Course d’activation 1,4 mm
Durée de vie 100 millions d’activations
RGB 16,8 millions de couleurs
Repose-poignets Non
Processeur ARM Cortex-M0 32 bits
Polling rate 1000 Hz
Logiciel Roccat Swarm

Switches

Le Roccat TKL Pro est équipé des nouveaux switches Roccat Titan Optical, un switch linéaire optique avec une distance d’activation de 1,4mm. Contrairement aux autres switches optiques, Roccat a fait le choix de garder la languette de contact, présente sur les switches mécaniques traditionnels. Cette partie est techniquement inutile dans un switch optique, puisque l’activation se fait non pas par le contact de deux parties physiques, mais par l’état du rayon de lumière.

test roccat vulcan pro tkl

L’absence de cette languette de contact dans un switch optique est pourtant ce qui règle un des principaux problèmes d’un switch mécanique, les frottements. En effet, le contact entre la languette et l’élément présent sur la tige — la partie en plastique sur laquelle vient se poser la touche — génère de la friction. Cette dernière peut être réduite au point de n’être plus ressentie, grâce à du lubrifiant, mais restera toujours présente, quoi qu’il en soit. Les switch mécaniques de Roccat présentent d’ailleurs énormément de friction, sûrement par choix — on l’espère, vu leur intensité.

L’introduction de cette languette de contact ne sert donc que à réintroduire dans le switch optique ce qui est considéré, par la majorité en tout cas, comme un des principaux défauts d’un switch mécanique traditionnel. Ainsi, tout comme sur les switches classiques de Roccat, ce switch optique présente une quantité importante de frottement. Il existe toujours des gens qui apprécient cette friction, tout comme il en existe certains qui ne l’ont jamais remarqué et pour qui cette caractéristique ne poser aucun problème.

test du vulcan pro tkl

Malgré ces frottements, le switch reste très performant. Dans les mots de Roccat eux mêmes, il s’agit d’un switch au feeling mécanique avec les performances de l’optique, et on ne peut faire plus vrai. Tout comme avec n’importe quel autre switch avec une distance d’activation courte, il vous faudra un certain temps d’adaptation avant de ne plus faire de fautes de frappe, mais ce dernier vaut la peine, puisque votre vitesse de frappe va naturellement augmenter, tout comme votre réactivité en jeu.

Ainsi, le Roccat Titan Optical est un switch optique qui présente, objectivement, un défaut majeur par rapport à la concurrence. Cependant, beaucoup ne le remarqueront même pas, ou parviendront à l’oublier. Dans ce cas, on ce retrouve en face d’un switch performant et solide, parfait pour jouer comme pour écrire.

Les keycaps

Bien que les switches ne sont pas low profile, Roccat a fait le choix, comme sur tous les autres modèles de la gamme Vulcan, d’utiliser des touches fines. Pensez aux claviers à membrane Logitech que l’on trouve dans tous les bureaux, c’est exactement cette taille. Ce choix change l’expérience de frappe bien plus que ce à quoi nous nous attendions.

avis sur le vulcan pro tkl

Tout d’abord, les touches, en plus d’être moins profondes, sont également moins hautes et moins larges. Par conséquent, même si les switches sont à une distance traditionnelle l’un de l’autre, l’écart entre deux touches devient plus important. Ainsi, pour ceux qui ont l’habitude de taper sur les bords des touches, surtout aux extrémités du clavier, il faudra un certain temps d’adaptation avant de ne plus poser le doigt entre deux touches.

De plus, comme les touches sont physiquement plus petites dans toutes les dimensions, les vibrations sont concentrées sur une plus petite surface, soit seulement sous votre doigt. Le feeling du switch est donc, en quelques sortes, amplifié. Dans le cas d’un switch linéaire, ce n’est pas très pertinent, c’est pourquoi nous espérons que Roccat propose un jour son switch optique en déclinaison tactile, voire même clicky.

roccat vulcan tkl pro dos

Pour ce qui est de la matière, on est évidemment en face d’un plastique ABS, qui plus est assez fin. Certaines marques font mieux de nos jours, notamment Razer sur leur dernier BlackWidow V3, mais les keycaps du Roccat TKL Pro restent tout de même assez standard pour un clavier de cette gamme en terme de qualité de fabrication.

Le rétro-éclairage

Comme sur tous les produits de la marque depuis quelques années, le Roccat TKL Pro vient avec le système de rétro-éclairage AIMO. Il s’agit d’une fonctionnalité qui paramètre automatiquement votre rétro-éclairage selon votre utilisation du produit. Si vous avez plus d’un périphérique Roccat AIMO, ils interagissent entre eux pour créer une expérience immersive.

Quant à la qualité du rétro éclairage, ce dernier est très bon. Les couleurs sont plutôt précises et les animations fluides, même quand la vitesse est la plus basse

Test Roccat Vulcan TKL Pro : Avis

Le Roccat Vulcan TKL Pro est donc le premier clavier réellement compact de la marque. Malgré sa différence de format, le produit final garde bien l’ADN de Roccat dans ses finitions et ses fonctionnalités.

Test Roccat Vulcan Pro TKL
8
8.5
8.5/10

Roccat Vulcan Pro TKL : Avis

A 159€, ce n’est pas le clavier le plus abordable, même dans le marché des claviers optiques, mais le produit, solide et original en terme de design, en vaut la peine.

  • Confort de frappe
    9
    9/10
  • Qualité de fabrication
    8
    8/10
  • Rétro-éclairage
    9
    9/10
  • Qualité des keycaps
    8
    8/10
On aime
  • Esthétique soignée
  • Bon confort de frappe
  • Bonne conception
  • Rétro-éclairage efficace
  • Keycaps low-profile
On aime moins
  • Prix un peu élevé
94 articles

À propos de l'auteur
Rédacteur (de temps en temps). Passionné de son et d'image. Si le site a un problème, c'est sur moi qu'il faut crier.
Articles
Articles similaires
PériphériquesSourisTests high-tech

Test QPad DX-900 : une souris sans fil ambidextre adaptable

4 minutes de lecture
Pendant de longues années, aucun constructeur de périphérique dédié au jeu vidéo n’avait conçu…
Tests high-tech

Test Einova Power Bar : en attendant l'AirPower d'Apple ?

4 minutes de lecture
Apple a annoncé il y a quelques années son chargeur AirPower. Toutefois, rien n’est…
Carte SD / Micro-SDStockage externeTests high-tech

Test Lexar 1066x SDXC UHS-I : une carte SD rapide et performante

3 minutes de lecture
Avoir une bonne carte SD pour enregistrer ses vidéos 4K Ultra HD ou prendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
AudioEnceintes

Test Urbanista Sydney : un son puissant et de qualité dans un format compact.