SmartphoneTests high-tech

Test Sony Xperia 10 II : un smartphone qui laisse perplexe

17 minutes de lecture

Là où les autres constructeurs font tous des smartphones toujours plus larges, comme on a pu le constater sur le Honor 9X Lite, Sony choisit une stratégie totalement différente pour ce modèle-ci et ses modèles en général. Certains adoptent du 18:9 ou 19:9, Sony frappe encore plus fort en proposant du 21:9 dans un écran ultra haut, mais pas ultra large. C’est totalement différent et ça permet de regarder des films peut-être dans les bandes noires, mais dans la vie de tous les jours, est-ce réellement une bonne idée ? La première fois que j’ai sorti le smartphone de sa boite, je suis resté sceptique. Pourtant, au final on se dit, pourquoi pas ?

Quand on parle de Sony au niveau téléphonie mobile, on retient évidemment la gamme Xperia. Cette gamme qui accompagne la marque depuis plusieurs années. Toutefois, Sony n’est pas dans les plus gros vendeurs de smartphones au monde. En effet, la marque est plus connue pour sa récente percée dans le domaine de la photographie mais également pour ses célèbres consoles de jeu, si bien connues et appréciées, rivalisant avec celles de Microsoft. Mais Sony n’a pas dit son dernier mot sur le marché de la téléphonie mobile et nous propose ici un smartphone milieu de gamme performant et intéressant par ses dimensions qui n’en font pas un monstre en termes de taille.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Design

Tout ce que l’on remarque quand on prend en mains le Sony Xperia 10 II, c’est une discrétion absolument remarquable. Le smartphone est d’une finesse incroyable et nous fait un peu penser au HTC U12+ que nous avions testé il y a quelques temps. On remarque également une impression de finesse qui n’est qu’une impression car cassée par l’épaisseur réelle du smartphone, toutefois, le côté plat des deux côtés, sans un seul bord incurvé n’est pas là pour déplaire. On se fait au final à cette petite épaisseur qui n’est finalement pas si perturbante que ça.

En termes de qualité de fabrication, nous sommes sur du verre à l’avant bien évidemment mais aussi à l’arrière. Attention à ne pas faire tomber le smartphone pour ne pas prendre le risque de briser la vitre arrière. De même au dos, on retrouve le logo Sony et le logo Xperia, légèrement visibles. Pour ceux qui chercheraient les mentions légales, elles sont bien là, cependant quasiment invisibles et on a envie de vous dire, tant mieux !

sony xperia 10 II test

On apprécie le poids modéré du smartphone, qui, bien qu’il ne soit pas des plus légers, reste tout de même assez contenu. C’est agréable d’avoir un smartphone qui ne pèse pas trop lourd, par contre c’est très perturbant d’avoir un smartphone bien trop léger. Le souci est qu’un smartphone trop léger fait souvent penser à un produit un peu trop cheap. Faisons maintenant un petit tour de l’appareil en commençant par la face avant … Il y a pas mal à dire et à redire sur cette dernière !

A l’avant du smartphone, on retrouve l’écran, qui doit avoir un ratio écran / châssis des plus bas du marché. Pour cause, là où les écrans fullview ont fait leur apparition il y a quelques années, ont été adoptés par les marques et les utilisateurs, Sony a fait le choix de rester un peu dans le passé, un peu de nostalgie ne fait pas de mal. ainsi, pas d’encoche (quelle bonne nouvelle !) mais pas d’écran poinçonné pour y loger la caméra frontale. Au final, on peut critiquer ce choix mais on apprécie que rien ne vienne obstruer l’écran.

En bas, c’est pareil, le menton n’est pas un vrai menton de smartphone pour des raisons techniques mais reste totalement volontaire afin d’équilibrer le haut et le vas de l’appareil. On retrouve d’ailleurs le haut-parleur principal situé sur la partie basse de l’écran, un positionnement original qui est là pour projeter le son en face des deux côtés et améliorer le ôté son stéréo.

sony xperia 10 II test

De l’autre côté du smartphone, on retrouve quelques inscriptions relativement discrètes. Vient également se placer au sommet du smartphone, le module photo, composé de trois objectifs et du flash qui va avec.

Le second micro se situe sur la tranche supérieure du smartphone, avec une prise jack 3,5mm, comme on peut en avoir une sur le Moto G8 Power de chez Motorola. Ça faisait un moment que je n’avais pas vu de prise jack en haut d’un smartphone, mais on doit avouer que c’est plutôt pratique.

test sony xperia 10 II

Sur la tranche inférieure, on retrouve juste le port USB-C permettant de charger le Sony Xperia 10 II, ainsi que le microphone principal pour les appels.

Sur la tranche droite du Xperia, se placent les boutons de verrouillage ainsi que de réglages du volume. On préfère voire ces derniers à gauche et séparés en deux boutons, mais ici on les trouve à droite, en un seul et unique bouton  avec deux positions. Dessous, se trouve le bouton de verrouillage / déverrouillage, avec un capteur d’empreintes digitales intégré?. Une solution pratique et efficace, qui évite de placer ce dernier au dos du smartphone.

avis sony xperia 10 II

Enfin, sur la tranche gauche, se place le tiroir SIM, d’une fragilité à toute épreuve, qui n’a pour sa part pas besoin de trombone d’extraction mais qui s’ouvre très facilement grâce à votre ongle, c’est conçu pour. C’est un bel avantage qui permet de ne pas se demander où on va trouver un truc pour ouvrir ce tiroir à chaque fois ! Ce dernier peut accueillir soit une SIM + une Micro-SD, soit 2 cartes SIM au format nano-SIM.

avis sony xperia 10 II

Caractéristiques

Modèle Sony Xperia 10 II
Processeur Qualcomm Snapdragon 665
RAM 4 Go LPDDR4X
GPU Adreno 610
Poids 151 grammes
Type de dalle LCD IPS
Taille de l’écran 6 pouces
Fréquence d’écran 60 Hz
Résolution  2520 x 1080 pixels
Densité de pixels 457 DPI
Ratio 21:9
Système d’exploitation (OS) Android 10
Stockage 128 Go – extensible via carte micro-SD
Caméras arrières
  • 12 MP
  • 8 MP
  • 8 MP
Caméras frontales
  • 8 MP
Son Haut-parleur mono, port jack
Déverrouillage Capteur d’empreintes digitales
Connectivité Bluetooth 5.0,Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, GPS
Capacité de la batterie 3600 mAh
Recharge rapide Non
Connecteurs USB-C (2.0, OTG); Jack 3,5 mm

Performances

Si l’on peut remarquer une chose notable dans l’utilisation de ce Sony Xperia 10 II, c’est sa fluidité à toute épreuve. On peut faire tout ce qu’on veut avec, il est parfaitement fluide. Nous n’avons repéré aucune latence, aucun lag, à part quelques petites latences normales sur tous les smartphones, même un Oppo Find X2 Pro, rien de vraiment perturbant. En termes de performances, nous sommes sur un Qualcomm Snapdragon 665 comme processeur, un CPU assez entrée de gamme que l’on aurait plus vu sur un smartphone moins cher … C’est un peu décevant de ne pas avoir pu proposer mieux. De même pour la quantité de RAM, sur un smartphone à environ 350€, trouver 4 Go de RAM seulement semble un peu faible. On aurait pu monter à 6 Go.

avis sony xperia 10 II performances

Si les performances brutes du smartphone sur le papier ne sont pas exceptionnelles pour un appareil à un tel prix, qui se veut milieu de gamme, voyons voir ce que ça donne dans la réalité des choses. Le score Antutu du Sony Xperia 10 II est de 175 080 points. C’est bien mais on aurait en effet pu faire mieux.

La RAM est juste correcte avec 1828 Mo/s en lecture et 1524 Mo/s en écriture. On retrouve toutefois des latences de plus de 84 ns, ce qui commence à faire pas mal ! Si l’on avait ça sur un smartphone à 150 – 200€, on trouverait ça bien. Sur un Sony Xperia 10 II qui est vendu comme du milieu de gamme clairement, on ne peut pas tellement s’en satisfaire. On retrouve cependant une vitesse de lecture en cache inférieure à la vitesse de lecture des données non mises en cache, ce qui est assez rare mais pas dérangeant.

Côté performances graphiques, le Sony Xperia 10 II dispose d’un GPU Adreno 610, qui fait le travail correctement mais encore une fois, on aurait apprécié par exemple un Adreno 618, plus performant. Les scores 3DMark parlent d’eux-même, c’est bien mais … Quand on voit les scores PerformanceTest, ça n’est pas terrible. On est à 32 fps en test simple, 57 en test complexe, ce qui jusque là restait bien, sauf en OpenGL, où l’on atteint seulement 9,7 fps, ce qui est vraiment très faible. Vous l’aurez donc compris, ça n’est pas un smartphone pour jouer.

Pour ce qui est de la vitesse de la puce de stockage, c’est carrément faible. Si nous avons de meilleurs débits sur des téléphones encore une fois moins chers, ici on se retrouve avec seulement 192 Mo/s en lecture et 127 Mo/s en écriture, ce qui est vraiment bas. Pour information, le Redmi Note 9 de chez Xiaomi fait mieux en lecture pour 150€ de moins. Encore une fois les performances ne sont pas mauvaises en soi, mais on trouve meilleur pour aussi cher voire parfois moins cher.

Écran

Le minimum que l’on puisse faire quand on voit et quand on utilise ce smartphone, c’est de féliciter le tactile de l’écran. C’est vrai, certains smartphones ont un digitizer un peu plus aléatoire niveau fiabilité que d’autres. Ici, l’écran réussit parfaitement le test de tactile que nous lui avons fait subir avec 100% des zones sensibles. Ces zones sont sensibles dès le premier toucher et nous n’avons pas eu besoin d’y repasser plusieurs fois comme sur certains concurrents chinois pas chers. C’est un gros avantage et c’est surtout là que ce Sony Xperia 10 II pourra marquer des points !

Venons-en aux caractéristiques techniques de l’écran avec quelques informations et surtout, à notre avis sur l’écran du Xperia 10 II, qui n’est en réalité pas des meilleurs. Si le tactile est bon, tout n’est pas parfait. L’écran est OLED, cependant nous n’avons pas eu le réflexe de l’identifier comme tel quand nous avons utilisé le smartphone pour la première fois. On dirait plus que c’est un bon LCD IPS, mais le côté OLED ne passe pas tout de suite de toute évidence sur cet écran de 6 pouces.

sony xperia 10 II avis

La résolution reste classique avec du Full HD+ soit 2520 x 1080 pixels. Ce qui nous fait une densité de pixels de 457 PPP, ce qui est très bien ! On n’en demandait pas moins mais on n’en attendait pas tellement mieux car c’est bien suffisant pour visionner vos contenus favoris, sans compter le fait que le smartphone propose une optimisation vidéo assez intéressante quand vous regardez des vidéos justement. On peut le voir très rapidement, en lecture vidéo, les couleurs sont agréables et c’est limite là que l’on a un meilleur contraste et que l’on ressent le plus la présence de l’écran OLED.

Le point capital de cet écran et ce qui le différencie le plus par rapport aux autres, c’est le fait que ça soit un ratio 21:9. On a en effet ici un bel écran assez haut et pas très large. La souci, c’est que ce type d’écran est bien dans deux situations :

  • Sur un PC / Au cinéma / Sur une TV à la limite
  • Si vous utilisez votre smartphone pour regarder des films

Personnellement, sur moi PC je suis encore au 16:9. C’est vieux, c’est ringard je sais, mais c’est bien pratique ! Et c’est encore la norme surtout … Mais personnellement, je regarde plutôt des films sur un ordinateur portable ou un iPad si je ne suis pas chez moi ou si je veux regarder un film dans mon lit, pas sur mon smartphone. C’est certes très pratique, petit, ça ne prend pas de place et niveau batterie, c’est au top, mais je préfère un plus grand écran, surtout en largeur. La principale caractéristique de cet écran se voit ici retirer son utilité et c’est bien dommage. Ceci-dit, c’est toujours pratique pour quiconque souhaite avoir un smartphone qui ne soit pas trop imposant. Car le 21:9 a des avantages toutefois, en plus de son format adapté aux cinéphiles. Il ne prend par conséquent pas trop de place vu qu’il est plus haut que large et garde la hauteur d’un smartphone classique.

avis sony xperia 10 II

C’est ce qui a permis à Sony de mettre des grosses bordures noires de chaque côté, comme sur les smartphones d’il y a encore quelques années … C’est dommage de voir ça mais en y réfléchissant bien, ces bandes noires gardent toute leur utilité car elles évitent d’avoir un écran 24:9, bien trop haut et au final pas très pratique.

Appareil photo

Le Sony Xperia 10 II dispose de 3 capteurs photo dorsaux et d’un seul capteur frontal. Globalement, c’est suffisant. En plus de ça, on note que les capteurs sont généralement faits maison, vu que Sony produit des capteurs photo pour les smartphones. On peut donc espérer qu’ils soient meilleurs que la moyenne et que le fabricant ait optimisé leur qualité de manière à satisfaire les utilisateurs. Espérez donc tiens …

sony xperia 10 II test

Les capteurs arrière sont répartis comme suit :

Résolution Ouverture Angle de prise de vue Longueur de focale
Capteur principal 12 MP f/2 77° 26 mm
Téléobjectif 8 MP f/2.4 45° 52 mm
Objectif grand angle 8 MP f/2.2 120° 16 mm

Globalement, trois capteurs sur un appareil de nos jours, ça passe encore sans trop de soucis. C’est également le cas pour d’autres grandes marques qui sortent de nouveaux smartphones mais équipées de trois capteurs seulement. Pour cause, l’effet bokeh des modes portraits réalisé avec un capteur 2 MP peut se faire avec n’importe quel autre objectif, voire sans un objectif supplémentaire. Certains smartphones gèrent bien cet effet avec un unique capteur.

On retrouve toutefois un téléobjectif de 8 MP pour les zoom que vous pourrez faire. Ce qui nous fait au final un zoom x2 performant. toutefois, c’est après que ça se gâte. On apprécie toutefois la qualité du flash, présent juste au dessus des capteurs photo.

Les modes disponibles pour la prise de vues et de vidéos sont :

  • Photo
  • Vidéo
  • Mode nuit
  • Ralenti
  • Edition de selfie
  • Effet créatif
  • Images panoramiques

Le mode effet créatif n’est pas terrible, il me rappelle le temps où je faisais n’importe quoi sur Retrica avec mon iPod Touch 4. Oui, ça date ! Nous allons donc nous concentrer sur le mode photo classique ainsi que le mode vidéo. On constate d’ailleurs, qu’il n’y a même pas de mode portrait dans ce smartphone. C’est clairement dommage, on aurait apprécié en voir un, ayant la certitude qu’il en était capable en plus.

Photo de nuit

Les photos de nuit ne sont vraiment pas terribles avec le Sony Xperia 10 II. En effet, là où d’autres smartphones feront une pose longue et essaieront de capter le maximum de luminosité, le Sony Xperia 10 II se contente d’un mode nuit bien léger. Pourtant, il dispose de cette fonctionnalité, contrairement à d’autres smartphones qui n’en ont même pas, même en 2020 … Ceci-dit, le grain est bien présent et les photos ne sont clairement pas de toute netteté.

photo de nuit xperia 10 II

Photo de nuit prise avec le Sony Xperia 10 II.

Pourtant, afin d’avantager le smartphone, nous avons pris les photos en fin de soirée et non en pleine nuit vers 1h du matin. La luminosité à cette heure là est donc encore acceptable et permettrait de faire mieux que le résultat obtenu.

Zoom x10

Le Sony Xperia 10 II dispose d’un zoom x10. Là où ce dernier nous a plu sur certains autres smartphones, il est évident qu’il nous a moins convaincu sur ce modèle malheureusement. Le zoom x0,6 est intéressant et bien pratique. Ensuite on passe au zoom x1, puis on essaie de zoomer à des chiffres sans décimale, du style éviter de zoomer à 3,6 … Ce qui est assez compliqué. Nous avons fait des photos à x0,6, x1, x2, x5 et x10. Si certains ont trouvé la qualité photo vraiment médiocre, elle n’est pas si terrible que ça. Toutefois, Sony aurait pu se limiter par exemple à un zoom x8, comme le fait le Samsung Galaxy A51, afin de limiter les dégâts. Le principal souci, c’est que les couleurs changent selon le niveau de zoom que l’on utilise. C’est compréhensible, mais le ciel nous fait du 50 nuances de bleu, ce qui n’est pas vraiment des plus sérieux.

Quoi qu’il en soit, on peut zoomer jusqu’à x10 avec le Sony Xperia 10 II, ce qui est un point satisfaisant. Même si les photos ne sont pas vraiment satisfaisantes à ce niveau là, elles restent correctes et regardables.

Vidéo

On apprécie le fait de pouvoir filmer en 4K UHD à 30 fps avec le smartphone. Par contre, on apprécie moins la stabilisation qui y est présente. C’est vrai que sur les smartphones entrée / milieu de gamme, la stabilisation n’est pas vraiment optimale mais là, il n’y en a qu’à peine. C’est dommage. Même chose, l’appareil ne permet même pas de faire des focus manuels. Il n’y a que l’autofocus – au passage vraiment lent parfois- qui fasse effet. C’est encore dommage car on nous retire des fonctionnalités. Cependant, on a la possibilité de mettre une vidéo en pause mais également de prendre une photo pendant la vidéo. Petite anecdote amusante à écouter dans la vidéo sur les prestations vidéo de cet appareil …

En ce qui concerne la vidéo Full HD, elle est disponible à 30 ou 60 fps et reste tout à fait correcte en termes de qualité. On apprécie cependant moins les couleurs ainsi que la vitesse de l’autofocus, toujours aussi lent par moments. La stabilisation quant à elle n’est guerre vraiment meilleure.

Caméra frontale

A défaut de servir pour déverrouiller votre smartphone, la caméra frontale peut tout de même prendre des selfies. La caméra propose un flou artistique que l’on ne peut pas désactiver. Le souci, c’est que le flou n’a rien d’artistique … Il n’est même pas vraiment perceptible. L’autre souci, c’est que le flou est en fait perceptible … Il est sur l’ensemble de la photo. C’est encore une fois dommage de ne pas avoir quelque chose de correct, sans compter le fait que mon visage soit bien trop rouge par rapport à la réalité des choses.

Interface

Tout comme le Motorola Moto G8 Power, on retrouve ici une interface vraiment proche de ce que peut proposer Android stock de Google. Ce n’est pas un mal mais toutes les autres marques développent une interface personnalisée … Que ça soit Samsung avec OneUI, Huawei avec EMUI, Xiaomi avec MIUI ou Oppo avec ColorOS. Il ne reste que OnePlus qui s’inspire d’Android stock donc n’en voulons pas au Xperia 10 II pour cette raison.

interface sony xperia 10 II

On apprécie l’OS fluide et agréable dans la navigation, les puristes d’Android version Google apprécieront. On peut régler la balance des blancs de manière assez poussée en réglant le rouge, le vert et le bleu de manière indépendante. Par défaut, l’écran est configuré sur des couleurs assez froides donc avec pas mal de bleu, mais il est possible d’ajuster cela selon vos goûts et de manière assez précise. Bien évidemment, on retrouve un thème foncé ou « dark mode » intégré mais … qui n’exploite pas l’écran OLED … Alors que l’on pourrait éteindre l’écran sur certaines parties pour le thème foncé, ce dernier ne le fait pas et affiche un noir « clair » ou un gris très foncé. Pourquoi ne pas avoir profité de l’écran OLED ?

Sur le côté, on retrouve la barre latérale, un peu comme chez Samsung, realme ou Oppo. Pour activer cette dernière, il faut faire un double tap dessus. On a alors accès à des apps disposées ici de manière à être lancées plus rapidement, mais pas que. Il est possible d’activer ou de désactiver Wi-Fi, Bluetooth et données mobiles. On peut afficher le centre de notifications et activer le mode une main, ainsi que le mode multi-fenêtre. Ce dernier est classique bien que peu utilisé sur Android, on en convient. Cependant, il est bien là et disponible pour les utilisateurs qui en auraient besoin et souhaiteraient utiliser deux applications simultanément. De plus, l’écran 21:9 a au moins le mérite de le permettre.

interface sony xperia 10 II

Globalement, l’interface n’est pas exceptionnellement personnalisée mais elle n’est pas mauvaise. Quelques petites personnalisations made in Sony auraient été les bienvenues mais on se contentera de ce que l’on a et ça fait très bien le travail.

Connectivité

Comme tout bon smartphone Android de nos jours, le Sony Xperia 10 II dispose d’un port USB-C permettant de le recharger. Mais ça n’est pas tout, il dispose également d’un port jack, une chose assez rare sur les smartphones milieu de gamme en 2020. C’est donc une chose appréciable. On retrouve d’ailleurs dans la boite, une paire d’écouteurs à brancher en jack, ainsi qu’un câble USB-C pour la recharge du smartphone.

En termes de connectivité sans fil, on dispose du NFC, cité sous la forme d’un petit logo au dos, comme sur un grand nombre de smartphones de la marque. On a également des connexions Wi-Fi a/b/g/n/ac en 2,4 et en 5 GHz. Ici pas de Wi-Fi 6 mais sur un smartphone milieu de gamme, ça n’est pas encore à l’ordre du jour. Rien de bien grave de toute manière, le temps que votre box envoie de la Wi-Fi 6, vous aurez déjà changé de smartphone.

test wifi xperia 10 II

On apprécie également la connectivité 4G+ sur les bandes 1, 3, 4, 5, 7, 8, 12, 20, 28, 38, 39, 40, 41. C’est moins de bandes supportées que certains smartphones chinois mais en même temps, on s’en contente bien. Ce sons ici les bandes utilisées en France et le principal est d’avoir les B1, 4, 20 et 28. Les autres restent toutefois aussi utiles mais moins indispensables. Le Sony Xperia 10 II est compatible avec les bandes 700 MHz et 800 MHz. Un gros avantage pour les amateurs de gros débits et les clients Free !

Verrouillage et sécurité

Comme tous les smartphones de nos jours, le Sony Xperia 10 II dispose d’un seul mode de déverrouillage, à savoir le capteur d’empreintes digitales, pas de système de reconnaissance faciale.

Ce dernier se situe dans le bouton de verrouillage du smartphone, sur la tranche droite. C’est le même système que pour le realme X3 SuperZoom ou encore le Nextbit Robin. C’est un système fiable qui remplace les capteurs d’empreintes au dos et les capteurs en façade comme les constructeurs en faisaient avant. nous avons toutefois un regret, que le smartphone ne se déverrouille pas automatiquement quand on pose le doigt dessus. Il est déverrouillé mais on reste sur le lockscreen, il faut encore faire un slide pour accéder au springboard du smartphone avec vos icônes d’apps. C’est pourtant ce que font des smartphones concurrents naturellement, sans avoir besoin d’une option à activer.

Quant au système de reconnaissance faciale, il n’est pas intégré au smartphone … C’est une des bases en 2020 avec le système de reconnaissance faciale, afin de faciliter la vie des utilisateurs, bien que le capteur d’empreintes digitales soit plus fiable et fonctionne tout le temps.

Autonomie

Le Sony Xperia 10 II est doté d’une batterie de 3600 mAh, ce qui peut sembler peu par rapport aux autres smartphones disposant de batteries jusqu’à 5000 mAh. Toutefois, c’est une capacité relativement classique qui n’a pas à rougir devant la concurrence. On peut cependant remarquer que là où le Moto G8 Power ne perd quasiment pas d’autonomie pour un test AnTutu Benchmark, le Xperia 10 II en perd 3%. Cela s’explique de manière tout à fait naturelle par la capacité de la batterie qui diffère de tout de même 1400 mAh entre les deux smartphones.

Malgré le dos en verre, on ne retrouve pas de recharge sans fil. Malgré le fait que le realme 6i, un smartphone à 200€ se recharge rapidement à 18 Watts, on retrouve dans la boite un chargeur de 7,5 W … Même un, smartphone en Micro-USB se recharge plus vite à 10 W ! Si globalement l’autonomie est bonne, il est clairement dommage de ne pas avoir profité de l’USB-C pour instaurer une recharge rapide à au moins 15 Watts.

Qualité sonore

La qualité sonore d’un smartphone est un point essentiel. Qui n’écoute jamais de la musique en haut-parleur ? Qui ne téléphone jamais en faisant la cuisine et sans écouteurs ? Pour cela, le Sony Xperia 10 II propose un son mono, bien que l’on aurait pu attendre un son stéréo. C’est très bien de placer un grand haut-parleur sur bas du smartphone, sauf que clairement, ce dernier manque cruellement de puissance. En plus de proposer un son qui n’est pas vraiment terrible, le son n’est pas puissant.

test xperia 10 II

Il manque vraiment de basses, les aiguës sont bien là même un peu trop, à un point auquel on aurait aimé en avoir bien moins, les médium sont également un peu en retrait. Les basses sont quant à elles en effet trop absentes, ce qui n’arrange pas la qualité sonore. Mais ce qui nous a vraiment le plus gêné, c’est le fait que le son ne soit pas assez puissant. En fait on dirait qu’il est assez étouffé, comme on pouvait le constater sur un iPhone 4S … C’est vraiment dommage pour un smartphone de 2020 surtout à un tel prix, d’autres constructeurs font bien mieux pour un prix parfois inférieur !

Test Sony Xperia 10 II : Avis

Dans le fond, on ne peut pas dire que le smartphone soit mauvais. Il reste bon, son écran est beau et bien calibré, on apprécie le fait qu’il soit étanche et certifié IP 68, ce qui est un vrai plus surtout sur cette gamme. Les performances sont correctes mais on en attendrait plus. La recharge est bien trop lente pour un smartphone de cette catégorie. Si le design est soigné et que le smartphone est bien fini, on passera rapidement sur la partie photo que Sony maîtrise parfaitement sur ses hybrides mais pas sur ce smartphone. C’est dommage car il aurait pu être un bon compromis. C’en est limite décevant de devoir dire tout ça d’un smartphone qui partait de la volonté de proposer des performances accessibles par Sony, mais qui mêle un côté gadget par son écran 21:9 et faiblard par son appareil photo médiocre.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

En soi, le Xperia 10 II n’est pas un mauvais smartphone. Il est juste vendu bien trop cher pour les prestations qu’il propose et son écran OLED ne suffit pas à justifier ce prix. On s’en serait passé pour de meilleures performances. Au final Sony a voulu sans doute trop en proposer et s’est retrouvé à faire des compromis de partout. C’est dommage.

Test Sony Xperia 10 II
  • Performances
    6
    6/10
  • Écran
    8
    8/10
  • Autonomie
    9
    9/10
  • Prise en mains
    8
    8/10
  • Appareil photo
    5
    5/10
Note globale
7.2/10
7.2
7.2/10

Sony Xperia 10 II : Avis

Si l’on omet son appareil photo, ce smartphone de chez Sony est loin d’être mauvais. Toutefois, on constate clairement que le Sony Xperia 10 II est vendu bien trop cher pour les prestations qu’il propose. Un écran OLED ne suffit pas à justifier aux environs de 100€ de plus par rapport à des concurrents de gamme équivalente. Il s’en sort tout de même bien car le smartphone fonctionne très bien, l’écran est agréable et dans son ensemble, il n’a rien de mauvais.

On aime

  • Bel écran OLED
  • Format pratique
  • Certifié IP 68
  • Performances correctes
  • Qualité de fabrication

On aime moins

  • Écran 21:9 gadget
  • Trop cher
  • Pas de reconnaissance faciale
  • Appareil photo médiocre
  • Pas de recharge rapide

591 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
Objets connectésTests high-tech

Test Honor Watch ES : Une excellente smartwatch à votre poignet

8 minutes de lecture
Honor a lancé sa toute nouvelle gamme de produits connectés. Parmi ces derniers, la Honor Watch GS au format montre mais étalement…
AudioEnceintesTests high-tech

Test Sharp DR i470 : une bonne enceinte réveil multifonctions

5 minutes de lecture
Dans le monde des radios-réveils et enceintes, les choses ont pas mal évolué. Des petites enceintes / chaînes Hi-Fi avec lecteur CD,…
AudioCasques / écouteursTests high-tech

Test Cambridge Audio Melomania 1 : Des écouteurs anglais originaux

6 minutes de lecture
Cambridge Audio est une marque qui existe depuis pas mal d’années au Royaume-Uni, venant de la ville de …? Londres, bien joué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
SmartphoneTests high-tech

Test Motorola Moto G8 Power : performant et équilibré