SmartphoneTests high-tech

Test Sony Xperia 5 II : Un bon smartphone pour les photographes

19 minutes de lecture

Le Sony Xperia 5 II est le nouveau smartphone haut de gamme de chez Sony alliant un écran 21:9 avec de la 5G et de bonnes capacités en photo. Sony en effet, présent sur le marché des smartphones il y a quelques années de manière assez importante, a vu ses parts de marché diminuer. Cependant, le constructeur japonais ne s’est pas découragé pour autant et propose des smartphones avec des spécificités assez intéressantes.

Fraîchement devenu un grand nom de la photo avec de très bons appareils comme le Sony A9 II, le fabricant souhaite axer les performances de ses appareils sur … la photo sans aucun doute. Exit ici les capteurs avec un nombre de mégapixels incroyables, les smartphones, surtout haut de gamme, du constructeur, proposent surtout les fonctionnalités que l’on retrouve sur les DSLR de la marque. On retrouve donc un objectif ZEISS avec la technologie Eye-AF, permettant de faire le focus sur vos yeux et d’avoir une parfaite netteté sur votre visage notamment. Mais d’autres fonctionnalités sont également présentes.

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€

Là où l’on reconnaît aussi un smartphone Sony, c’est que comme son grand frère le Sony Xperia 1 II, ce modèle propose un écran 21:9. C’est le ratio qui est habituellement utilisé au cinéma et dans certains téléfilms. Si ce ratio est assez unique, il est aussi un peu clivant. certains apprécieront le côté plus haut que large de l’appareil, d’autres non. Au début, c’est un peu déroutant quand on vient d’un smartphone classique de 2020 en 19,5:9 ou en 20:9, mais on s’y fait assez rapidement. Mais alors, que vaut vraiment ce Sony Xperia 5 II ?

Design

C’est ici un smartphone assez atypique que nous avons. On doit avouer que si bien des smartphones se ressemblent de nos jours, Sony est un des rares qui essaie de faire dans l’originalité. La moins que l’on puisse dire, c’est que ça a l’air réussi. On retrouve ici un Xperia 5 II assez haut mais pas forcément très large. La face avant ainsi que le dos sont en verre, ce qui permet au smartphone de présenter un côté premium réellement assumé.

Tant le cerclage que les deux vitres aussi bien au dos que sur l’écran lui donnent un côté premium et unibody que franchement, on apprécie. Le côté tout noir de l’appareil est toutefois à double tranchant, soit on apprécie son côté premium et sobre, soit on n’apprécie pas. C’est vrai que face à d’autres smartphones comme un Samsung Galaxy S20 ou un iPhone, on ne retrouve pas cette petite touche argentée ou de couleur pour dénoter, mais ça n’est pas si gênant et le toucher vient nous conforter dans notre idée que le Xperia 5 II est vraiment un smartphone bien fini.

dos du Sony Xperia 5 II

Le dos du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Passons tout de suite à un rapide tour du propriétaire comme à notre habitude en commençant par la face avant de l’appareil. On y retrouve l’écran, certes de manière prédominante, mais qui ne recouvre pas toute la surface de l’appareil. Là où la quasi-totalité des autres constructeurs ont fait le choix de bords ronds et de faire prendre un maximum de place à l’écran, Sony n’a pas opté pour cette option. Le smartphone reste sur des angles quasi-parfaitement droits, une caméra dans le corps et l’appareil et pas de goutte d’eau et encore moins de caméra poinçon.

face du Sony Xperia 5 II

La face avant du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Sur cette face avant, on retrouve un peu de bords, de manière assez uniforme en haut et en bas. Le haut regroupe la caméra frontale, divers capteurs ainsi qu’une LED de notifications, présente et pas abandonnée. Les amateurs d’Android et fidèles à l’OS depuis des années ne pourront qu’apprécier. Les bords ne sont pas dérangeants quand on voit le smartphone dans sa globalité cependant. Ils sont également nécessaires pour poser une certaine limite à l’expansion de l’écran.

Sur le côté gauche de l’appareil, on retrouve le tiroir SIM. Ici, nous n’avons pas de trou ni de trombone à mettre pour ouvrir ce dernier, tout se fait avec un ongle pas trop court. C’est pratique et ça évite toujours de sortir un accessoire supplémentaire. La tranche droite du Xperia 5 II quant à elle, est bien plus fournie. On y retrouve tout d’abord les boutons de réglages du volume. Ces derniers sont sous forme d’un seul module avec deux boutons à l’intérieur. C’est la configuration que j’aime le moins. Personnellement, j’aurai préféré les voir sur la gauche en deux boutons distincts.

tiroir sim du xperia 5 II

Le tiroir SIM du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

On retrouve également sur cette tranche droite, le bouton de verrouillage / déverrouillage, incluant le capteur d’empreintes digitales. Mais ça n’est pas tout cas encore dessous vient se positionner un bouton pour activer l’assistant vocal Google Assistant. Enfin, en dernier, tout en bas de l’appareil sur la droite, se place le bouton permettant de prendre des photos. C’est un déclencheur comme on peut en avoir sur les appareils photos de la marque et comme sur tout autre appareil photo. C’est le premier pas dans l’annonce d’une bonne qualité photo sur ce smartphone.

côté droit du xperia 5 II

La tranche droite du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Sur la tranche inférieure, nous pouvons retrouver le port USB-C permettant de recharger le smartphone ainsi que le microphone principal. Le haut-parleur n’est pas ici, il est en fait sur l’écran, tout en bas de ce dernier. On apprécie franchement le côté très discret de ce dernier. Sur la tranche supérieure de l’appareil, on retrouve un port jack, qui nous fait la surprise déjà, d’être positionné ici et ensuite, d’être présent sur un smartphone haut de gamme. Un microphone secondaire est aussi là, pour capter les bruits ambiants et les annuler.

Enfin, au dos du Xperia 5 II, on peut retrouver un verre qui prend les traces de doigts mais de manière assez modérée, force est de l’avouer. Le logo de la marque se fait relativement discret, le logo NFC marque toujours sa présence, un grand classique chez la marque. Le plus intéressant au dos de ce smartphone est l’appareil photo. Nous avons ici un module composé de trois capteurs. Juste au dessus, se placent un flash et un autofocus performant. On apprécie surtout le fait que le module photo ne dépasse pas trop de l’appareil.

dos du smartphone xperia 5 II

Le dos du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Sony Xperia 5 II : Fiche technique

Modèle Sony Xperia 5 II
Logiciel Android 10
Processeur Snapdragon 865
RAM 8 Go
Processeur graphique (GPU) Adreno 650
Capacité de stockage 128 Go
Taille d’écran 6,1 pouces
Définition 2520 x 1080 pixels
Densité de pixels (DPI) 449 DPI
Appareil photo dorsal
  • 12 MP
  • 12 MP
  • 12 MP
Appareil photo frontal
  • 8 MP
Vidéo 4K UHD @30/60fps, 1080p @30/60fps
Wi-Fi Wi-Fi b/g/n/ac/ax
Bluetooth Bluetooth 5.1
Compatible 5G Oui
NFC Oui
Capteur d’empreintes Oui
Reconnaissance faciale Non
Connectique USB-C
Capacité de la batterie 4000 mAh
Recharge sans fil Non
Recharge rapide Oui : 18 Watts
Poids 163 g
DAS 0.278 W/kg

Performances

Bien qu’il ne soit pas le plus haut de gamme de la marque, le Sony Xperia 5 II bénéficie tout de même de belles performances. On retrouve dans ce smartphone, un Qualcomm Snapdragon 865, le processeur le plus haut de gamme de la marque à l’heure actuelle. Le Snapdragon 888 est cependant sorti à l’heure où nous écrivons cet article. Pour l’accompagner, nous avons 8 Go de RAM, ce qui est suffisant pour un smartphone comme ça. Le fabricant aurait pu mettre 12 Go pour pousser le marketing un peu plus, mais ça n’est pas très utile.

performances du xperia 5 II

Le smartphone possède 128 Go de mémoire de stockage interne, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Nous aurions cependant apprécié une version avec 256 Go de stockage mais qu’à cela ne tienne, Sony nous propose un port micro-SD pouvant accueillir les cartes jusqu’à 1 To. Cela laisse de quoi faire et vous permettra de stocker toutes vos photos prises avec l’appareil. Pour le côté graphique enfin, c’est un Adreno 650, plus que classique mais toujours à l’ordre du jour, qui nous est proposé.

C’est donc sans trop de surprises que l’on remarque que oui, le smartphone est vraiment performant. En effet, avec un tel processeur, un stockage en UFS 3 et 8 Go de RAM, on ne pouvait pas s’attendre à un appareil faible en performances. Ce Sony Xperia 5 II nous laisse donc la plaisir de l’utiliser en toute fluidité, surtout qu’il dispose d’un écran 120 Hz, ultra fluide.

Les performances ne sont donc que très bonnes, nous avons fait quelques benchmarks avec nos applications habituelles. Le score GeekBench du Sony Xperia 5 II est de 3377 points. C’est un bon score surtout donné par le processeur car cette application ne teste que le processeur. On apprécie donc les belles performances du Snapdragon 865 apposé dans ce smartphone. Mais couplé à 8 Go de RAM, il propose de très belles performances également sur Antutu Benchmark.

Le score Antutu du Sony Xperia 5 II est de 551411 points. C’est très bien et il annonce faire mieux que 72% des autres appareils. Le processeur est encore une fois le domaine dans lequel il fait son meilleur score. Pour le GPU, il est bon mais pas forcément le meilleur toutefois. La mémoire RAM n’est également pas signe de performances extrêmes, mais ça n’est pas grave. Globalement, ce sont des chiffres à interpréter et tout ce que l’on peut dire, c’est qu’il est aussi agréable de l’utiliser pour de la navigation internet que du jeu, ou encore naviguer entre vos applications préférées.

performancetest du xperia 5 II

Si l’on pousse nos benchmarks un peu plus loin, on voit des choses qui nous plaisent. La RAM propose des débits de 3736 Mo/s en lecture sans cache et de 1989 Mo/s en écriture. C’est très bien, on est ici sur de la LPDDR5. Côté latences, nous sommes aussi bien positionnés avec un peu moins de 28 ns, ce qui est dans le haut du panier. Nous l’avons également vu, les performances de la puce de stockage de l’appareil sont bonnes. Cependant, elles sont assez disparates. Avec 724 Mo/s en lecture et 229 Mo/s en écriture, nous avons des débits assez hétérogènes. Ce que l’on veut surtout dire par là, c’est que les débits en écriture auraient pu être meilleurs que ça.

Écran

Le Xperia 5 II a la chance de bénéficier d’un bel écran 21:0. C’est déjà sa première particularité. Si l’on apprécie, ça n’est pas forcément le cas de tout le monde certes. Il faut en fait s’adapter à avoir un écran assez peu large mais surtout long. C’est le principal reproche qu’on pourrait lui faire. Sinon, on apprécie obligatoirement la fluidité de l’écran. Sony a fait le choix de proposer ici un écran 120 Hz avec une fréquence donc assez élevée, soit deux fois plus que la normale sur les écrans de smartphone. Bien que de nos jours, peu nombreux sont les smartphones qui proposent encore du 60 Hz, c’était encore la norme absolue il y a quelques mois. Il faut toutefois activer le 120 Hz dans les réglages, il n’est pas disponible par défaut.

La fréquence du digitizer en plus de cela est de 240 Hz. C’est à dire que la dalle tactile est rafraîchie encore deux fois plus vite que l’écran, pour proposer une réactivité sans faille. Le moins que l’on puisse dire, c’est que clairement on le ressent à l’utilisation de l’appareil. Le tactile réagit vraiment très bien et si ça peut paraître assez banal comme ça, le confort d’utilisation s’en voit vraiment ressenti.

écran du Sony Xperia 5 II

L’écran du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Parlons maintenant des fonctionnalités et des autres caractéristiques de l’écran du Sony Xperia 5 II. Sur cette dalle OLED de 6,1 pouces, on retrouve une désolation Full HD+ de 2520 x 1080 pixels. La densité de pixels est donc de 449 pixels par pouce, ce qui est assez classique dans ce type de smartphones. Pour quasiment tous les smartphones excédant les 300€ de nos jours, on retrouve une densité de pixels en effet assez élevée, pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Le menton du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

En parlant du plaisir de nos yeux, la luminosité quant à elle ne fait pas vraiment plaisir à nos yeux. En effet, on ne retrouve que 370 nits, ce qui est relativement peu. C’est assez gênant par conséquent quand on utilise le smartphone en plein soleil car on ne voit pas vraiment ce qui est à l’écran. Avec une dalle OLED pourtant, Sony aurait pu tout faire pour rendre son smartphone plus lumineux.

colorimétrie du smartphone

Nous avons la possibilité de régler la qualité d’image ainsi que la balance des blancs à l’aide du mode créateur dans les paramètres de l’écran. Tout est totalement personnalisable, que ça soit la température de couleur, les rouges, les verts et les bleus. Cette option est bien plus complète que sur bien d’autres smartphones qui se contentent de trois modes pour la température de couleur de l’écran, et encore. Mais est-elle vraiment indispensable ? Non, elle sert juste pour régler votre smartphone si vous souhaitez le personnaliser, mais la dalle est bien calibrée de base.

Comme sur tout bon smartphone qui se respecte, on a la possibilité d’activer un mode sombre. Toutefois, comme sur le Xperia 10 II, ce dernier n’exploite pas l’écran OLED de l’appareil pour proposer un dark mode avec un fond vraiment noir. En effet, le fond est gris foncé, ce qui est bien, mais pas tellement ce que nous aurions souhaité.

Appareil photo

C’est un des points sur lesquels Sony se démarque de ses concurrents. Là où tous proposent des modes nuit, des zoom x10, x20, x30, Sony voit les choses d’une autre manière. En effet, le Xperia 5 II se voit un peu comme un appareil photo par le constructeur. On retrouve trois capteurs, tous de 12 MP. Si dans l’application photo classique, on retrouve les paramètres de photo d’un smartphone des plus basiques, mais également un mode photo Pro pour les plus passionnés.

Le bouton déclencheur du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Il est avant tout important de bien comprendre comment sont répartis les capteurs photo sur ce smartphone. En effet, ça n’est pas comme tout autre téléphone qui utilise des réglages assez classiques. Ici, nous avons un capteur grand angle à 16 mm, un capteur principal à 24 mm et un zoom optique à 70 mm. C’est là que réside toute la difficulté pour les novices car chaque capteur propose un mode jusqu’à x3 en mode photo automatique. C’est en allant dans le mode photo Pro que l’on découvre la véritable utilité de ces capteurs.

appareil photo du xperia 5 II

L’appareil photo du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

On retrouve en premier lieu avec le capteur grand angle, un 16-24mm, permettant en effet de prendre des photos avec un plan plus large. Ensuite nous vient un 24-70mm, assez classique, ce dernier avec son ouverture à f/2.2 nous permet de prendre des photos avec plus de polyvalence. Enfin, vient un téléobjectif 70-200mm, permettant quant à lui de prendre des photos assez rapprochées, c’est le fameux zoom que l’on retrouve sur les autres smartphones.

module photo xperia 5 II test

Le module photo du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Ici, au lieu de zoomer à x5,3 par exemple, on va se mettre à 83mm, ce qui sera bien plus clair et bien plus précis. Cependant, il est vrai que pour des novices, le mode Pro peut être assez difficile à appréhender. Cela demande un peu d’apprentissage.

sony xperia 5 II photo pro

Dans le mode photo Pro, on retrouve comme sur les appareils photo et mon Sony A7 III en particulier, quelques réglages sur l’autofocus, la balance des blancs, les ISO, le format de l’image et la zone de focus. Les ISO vont de 50 à 1600 cependant, ce qui est assez léger on remarquera. On peut également régler le shutterspeed en mode S ou en mode M.

La caméra frontale du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Avant de parler des capteurs plus en détails, précisons le fait que l’on retrouve un bouton déclencheur sur la partie inférieure droite de l’appareil. Ce dernier permet de faire le focus sur le sujet à photographier mais également de prendre du coup la photo.

Capteur Capteur principal Objectif grand angle Téléobjectif
Modèle du capteur Sony Exmor RS 1/17 pouces N/C N/C
Résolution 12 MP 12 MP 12 MP
Ouverture f/1.7 f/2.2 f/2.4
Focale 24 mm 16 mm 70 mm
Angle de prise de vue 82° 124° 34°
Taille de pixels 1.8 µm N/C N/C

Avec l’application appareil photo de base, les divers modes que l’on retrouve sont :

  • Photo automatique
  • Photo Pro
  • Google Lens
  • Ralenti
  • Vidéo automatique
  • Selfie
  • Créatif
  • Panoramique

En effet, on peut remarquer que c’est relativement peu. Mais ici une nouvelle fois, Sony s’adresse aux amateurs de photos et ne souhaite pas proposer des modes fantaisie qu’au final, peu de monde utilise.

Photo automatique

En mode automatique, les couleurs sont plutôt bonnes et proposent une richesse agréable. Aussi bien avec le flash qu’en zoomant au maximum cependant, les défauts apparaissent vite mais on peut constater que les photos sont lissées quand on zoom au maximum. Le flash se débrouille bien malgré le fait qu’il ne soit pas le plus puissant que l’on ai connu.

Comme on peut le voir sur la photo centrale, les couleurs sont bien gérées avec le 24 mm surtout et rendent un aspect vif et éclatant, à contrario du zoom maximum qui les rend un peu ternes. Le seul petit défaut est cependant qu’on ne peut pas prendre des photos de très proche, en mode macro par exemple.

Zoom

Nous avons la chance tout d’abord de profiter d’un capteur 16 mm avec un angle de 124°. Cela nous permet en somme, de prendre des photos à x0,5. C’est très appréciable car peu de smartphones proposent cela, on peut donc souligner le cette fonctionnalité. Pour le reste, on dispose d’un zoom x3 sur chaque capteur, ce qui nous permet de monter à 200 mm de zoom maximal. Bien évidemment, ça n’est pas un 200 mm d’appareil photo. Les photos ne sont donc pas totalement parfaites comme on peut le constater.

Les couleurs sont assez uniformes sur les trois capteurs, même si l’on peut constater un meilleur contraste et une plus grande richesse de couleurs sur le capteur principal (le 24 mm).

Photo de nuit

Le Sony Xperia 5 II ne dispose pas de mode nuit à notre grande surprise. Il est toutefois toujours possible de jouer avec l’exposition et la vitesse d’obturation afin de capter plus de lumière, mais il faudra s’y connaître un minimum cependant. En effet, les réglages n’étant pas automatiques, vous avez vite fait de capter trop de lumière ou pas assez. Il faudra donc quelques connaissances en photo pour prendre de belles photos de nuit.

Il n’est pas interdit cependant d’installer des applications tierces comme Google Camera pour ce genre de besoins cependant. Vous ne profiterez toutefois pas de toutes les fonctionnalités proposées par l’application photo Pro Sony, qui sont, on doit le reconnaître, bien pratiques.

Caméra frontale

La seule caméra frontale de 8 MP est suffisante pour ce smartphone. Elle permet de capter assez de lumière pour bien mettre en valeur votre visage même si ce dernier n’est pas très bien éclairé. Cependant, les photos prises avec ne sont pas exceptionnelles non plus, malgré le fait qu’elles aient le mérite d’être claires. L’angle de prise de vues est ici de 84° mais le mode portrait n’est pas pris en charge ici, c’est dommage.

Photo avec la caméra frontale du Xperia 5 II

Vidéo

Pour ce qui est de la qualité vidéo, il est possible de filmer en Full HD 30 ou 60 fps et en 4K Ultra HD 30 ou 60 fps également. Cependant, le mode 60 fps n’est disponible que dans l’application Cinema Pro et pas dans l’application appareil photo classique. C’est un peu étrange mais on vous rassure, vous pourrez bien filmer en 4K UHD 60 images par seconde avec votre Xperia 5 II.

camera pro

Pour ce qui est de la stabilisation, elle n’est pas exceptionnelle mais elle fait le travail correctement, ce qu’on lui demande en fait. Si vous souhaitez une très bonne stabilisation, il vous faudra toutefois investir dans un stabilisateur pour smartphone.

Interface

Sony a fait le choix de ne pas proposer une interface très personnalisée sur ses smartphones. Ainsi, on retrouve une interface proche d’Android stock, que l’on peut avoir sur un Pixel 4a par exemple. C’est un peu dommage, bien que l’on puisse toutefois personnaliser la forme des icônes et les fonds d’écran comme on le souhaite bien sûr, avec des applications tierces.

On retrouve le traditionnel tiroir d’applications disponible sur la quasi-totalité des smartphones Android. Les applications ne s’installent pas automatiquement sur le springboard, ce qui est un peu dérangeant pour ceux qui utilisaient un iPhone jusqu’à présent par exemple.

interface du xperia 5 II

Les menus dans les paramètres du smartphone ne sont pas les plus intuitifs, les utilisateurs d’un smartphone Oppo ou ou Xiaomi ne verront pas toujours leurs repères facilement dans ce smartphone, c’est un peu dommage. Cependant, ça reste fidèle à Android stock.

Nous avons également la possibilité de connecter le smartphone à un Chromebook, ce qui est assez pratique, encore faut-il utiliser un Chromebook toutefois. Dans les paramètres d’affichage, on peut régler l’esthétique de l’horloge sur l’écran éteint. On peut également profiter de par le fait, d’un mode Always On, nous affichant quelques données essentielles comme la date, l’heure, le niveau de batterie restant et les notifications d’applications.

Sinon l’interface est fluide et agréable à utiliser, surtout avec le mode 120 Hz, bien qu’avec Android stock et sans grande personnalisation, elle soit un peu austère. Mais tout est parfaitement fluide, on est sur un écran 120 Hz et on en a clairement le ressenti.

Qualité sonore

Avec un son stéréo, le Sony Xperia 5 II a tout pour plaire en apparence. En effet, le haut-parleur principal au dessous de l’écran et le haut-parleur secondaire, initialement dédié pour les appels vont de pair pour une écoute musicale. C’est appréciable car cela permet de profiter d’un son clair et limpide. Mais vous pensiez vraiment profiter de plus de puissance. Non, vous ne pourrez pas. De même pour la qualité sonore, elle n’est pas à la hauteur de ce que l’on est en droit d’attendre pour un tel smartphone. C’est dommage car elle aurait pu être très bonne mais le son tire est comme étouffé par des basses un peu trop saturées.

haut-parleur du xperia 5 II

Le haut-parleur secondaire du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Il reste quand même clair et limpide, clairement audible sans soucis, mais le manque de puissance et cette saturation en basses n’en font pas un des meilleurs du marché, loin de là.

Le Sony Xperia 5 II propose aussi une fonction de vibration du smartphone lors de l’écoute musicale. Le smartphone vibre naturellement à l’écoute, ce qui n’est pas forcément très agréable on doit l’avouer. Cependant, il propose également une fonctionnalité pour vibrer encore plus fort lors d’écoutes de musiques sur YouTube par exemple, afin de vous plonger encore plus dans votre musique. C’est un concept en effet mais nous ne sommes que moyennement convaincus par ce dernier, qui n’est pas vraiment indispensable. On peut également activer l’égaliseur Dolby Atmos et améliorer la qualité de la musique compressée avec DSEE Ultimate.

Autonomie

La batterie de 4000 mAh du Xperia 5 II séduit, à une seule et unique condition, ne pas trop lui en demander. A commencer par la fréquence de l’écran à 120 Hz, qui est fortement consommatrice de batterie. C’est le cas sur tous les smartphones sur ce point et la seule solution pour prolonger la longévité de sa batterie au fil de votre journée est de désactiver cette fonctionnalité. C’est dommage de s’en priver alors pour notre test du Xperia 5 II, nous l’avons laissée activée.

Au cours d’une journée d’utilisation classique, c’est à dire quelques photos, un peu de jeux, des messages et quelques brefs appels, le Xperia 5 II se montre assez endurant. Il tient la journée sans soucis. Cependant, si l’on passe à une utilisation intensive, c’est à dire pas mal de photos, du partage de connexion, des appels en Bluetooth, un peu de musique en voiture et beaucoup de conversations sur plusieurs applications simultanées, le tout saupoudré de quelques jeux, le smartphone se cantonnera à une petite journée d’autonomie. C’est assez classique sur bien des smartphones, plus on en demande, plus l’autonomie baisse rapidement.

sony xperia 5 II test

Pour le recharger toutefois, c’est assez dommage de ne retrouver qu’un maigre chargeur 18 Watts. Quand Xiaomi propose une recharge à 33 Watts sur un smartphone entrée de gamme, Sony se limite un peu trop sur ce modèle haut de gamme. La recharge, de plus, est progressive avec ce chargeur en question. Les 50% sont atteints en un peu plus de 30 minutes, en revanche, les 100% mettent près de 2 heures à venir !

Une autre petite chose, le smartphone peut encaisser jusqu’à 21 Watts de puissance de recharge. Pourquoi ne fournir qu’un chargeur 18 Watts avec dans ce cas ? Il est sûr que 3 Watts ne vont pas changer du tout au tout, mais c’est toujours ça de pris. On déplore également l’absence de recharge sans fil, ce qui est dommage pour un smartphone doté d’un dos en verre.

Connectivité

Grâce à la 5G, internet est plus rapide, ça tombe bien car le Sony Xperia 5 II dispose de la 5G grâce à son processeur Qualcomm Snapdragon 865. A vrai dire, le smartphone dispose de toutes les dernières technologies sans fil ou presque. On retrouve une connectivité Wi-Fi 6 ou Wi-Fi ax pour les puristes ainsi que du Bluetooth 5.1, et non du 5.2. Cependant, le Bluetooth 5.1 est déjà suffisant et on peut s’en contenter sans trop de soucis.

Pour ce qui est des bandes réseau disponibles en 2G, 3G, 4G et 5G, elles sont les suivantes :

Type de connectivité Bandes compatibles
2G 2, 3, 5, 8
3G 1, 2, 4, 5, 6, 8, 19
4G 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 12, 13, 17, 19, 20, 25, 26, 28, 29, 30, 32, 34, 38, 39, 40, 41, 48, 66
5G n1, n3, n8, n28, n78

Le smartphone permet également d’accueillir deux cartes SIM et une micro-SD. Nous n’avons pas d’eSIM sur ce modèle mais en soit, ça n’est pas très grave. Souvent plus chère et incompatible avec les forfaits low-cost, cette technologie n’est pas encore vraiment ancrée dans les smartphones et la SIM classique reste plus polyvalente. On retrouve toutes les bandes de fréquence 4G dont on a besoin en France et dans la majorité du reste du monde. Il est très bon de voir un smartphone aussi polyvalent supporter un large panel de fréquences 4G LTE.

Speedtest en 4G avec le Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Indispensable sur tout bon smartphone haut de gamme qui se respecte, la prise USB-C est disponible en sa version 3.1. Cette dernière permet de recharger le smartphone rapidement mais également une fonctionnalité OTG avec l’accueil de clés USB ou autres accessoires. La satisfaction de retrouver une prise jack est également là, assez rare pour ne pas dire inexistante sur les smartphones haut de gamme, Sony est un des rares à la conserver, pour notre plus grand bonheur. Cependant, mon XM3 fera très bien l’affaire en Bluetooth.

Verrouillage et sécurité

Comme la majorité voire l’ensemble des smartphones, le Xperia 5 II dispose d’un capteur d’empreintes digitales. Cependant, sur les smartphones haut de gamme, nous avons l’habitude de retrouver cette dernière sous l’écran. C’est d’autant plus le cas quand le smartphone a un écran OLED, les écrans LCD étant trop épais pour accueillir ce type de technologie.

côté droit du xperia 5 II

Le capteur d’empreintes du Sony Xperia 5 II | Charles Tech

Ici, Sony a fait le choix de positionner son capteur d’empreintes dans la tranche, sur le bouton de verrouillage / déverrouillage, à l’instar du realme 7 Pro. L’idée est certes intéressante, car un capteur physique permet souvent plus de vivacité qu’un capteur sous l’écran. Il est aussi plus fiable et cette technologie est éprouvée depuis pas mal de temps. Cependant, on sent comme un refus d’une certaine technologie innovante ici chez Sony, ce qui est un peu décevant. Bien évidemment, le capteur est rapide et vif, comme nous sommes en droit de nous y attendre.

Mais où est passé cependant la reconnaissance faciale ? Elle est tout bonnement la grande absente de ce smartphone. C’est un peu dommage car cette technologie est pourtant bien pratique et permet de déverrouiller son smartphone d’un simple regard. Mais Sony ne l’a pas implémentée ici, ce qui est fort regrettable.

Test Sony Xperia 5 II : Avis

Le Sony Xperia 5 II est un bon smartphone dans sa globalité. En effet, si l’appareil photo n’est pas parfait, il reste toutefois bien pensé pour les photographes. D’un point de vue personnel, si je devais acheter un Xperia 5 II, c’est pour ce point que je le prendrais. L’interface logicielle ne m’emballe pas tellement je dois avouer, étant sur un iPhone avec une interface vraiment agréable à utiliser, ici, on est un peu déroutés même si l’on vient d’un autre Android.

Marchand
Stock
Prix
Offre
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€
shopping street
Stock
899€

Le smartphone est de bonne facture cependant, les fonctionnalités sont intéressantes mais l’absence de recharge sans fil et la recharge rapide à seulement 18 W vient nous rappeler que quand même, quelques efforts auraient pu être réalisés. On salue toutefois l’effort de garder le connecteur jack 3,5 mm sur le smartphone, tout comme celui de proposer un son stéréo et un écran 120 Hz. Même s’il est parfois timide, le Xperia 5 II est un concentré de sobriété, qui en a dans le ventre.

Test Sony Xperia 5 II
7
7.8
7.8/10

Sony Xperia 5 II : Avis

Le Sony Xperia 5 II donne un aspect assez intéressant en mains au premier abord. Il est en effet assez peu large mais bien plus haut. Cela change de tous les smartphones que l’on peut trouver sur le marché. Malgré cela, il reste agréable à utiliser grâce à de très bonnes performances, une qualité photo au rendez-vous, un écran 120 Hz et une bonne batterie de 4000 mAh qui lui permet de passer la journée sans trop de soucis.

  • Performances
    9
    9/10
  • Écran
    8
    8/10
  • Appareil photo
    8
    8/10
  • Logiciel
    6
    6/10
  • Autonomie
    8
    8/10
  • Prise en mains
    8
    8/10
On aime
  • Écran OLED 120 Hz
  • Très bonnes finitions
  • Port jack 3.5 mm présent
  • Appareil photo digne d’un pro
  • Poids assez léger
  • Son stéréo avec Dolby Atmos
On aime moins
  • Absence de fonctionnalités en photo
  • Caméra frontale moyenne
  • « Faux » Dark Mode
  • Qualité sonore moyenne pour la gamme
720 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
PériphériquesSourisTests high-tech

Test QPad DX-900 : une souris sans fil ambidextre adaptable

4 minutes de lecture
Pendant de longues années, aucun constructeur de périphérique dédié au jeu vidéo n’avait conçu…
Tests high-tech

Test Einova Power Bar : en attendant l'AirPower d'Apple ?

4 minutes de lecture
Apple a annoncé il y a quelques années son chargeur AirPower. Toutefois, rien n’est…
Carte SD / Micro-SDStockage externeTests high-tech

Test Lexar 1066x SDXC UHS-I : une carte SD rapide et performante

3 minutes de lecture
Avoir une bonne carte SD pour enregistrer ses vidéos 4K Ultra HD ou prendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
SmartphoneTests high-tech

Test Google Pixel 4a : un bon smartphone pur Android