GamingPériphériquesTests high-tech

Test SteelSeries Rival 710 : la souris qui vous fera vibrer

SteelSeries Rival 710

Les souris, ça n’a rien de nouveau pour SteelSeries. La marque en fabrique depuis aussi longtemps qu’elle existe. Cette expertise a permis de créer certaines des souris les plus populaires qui n’ont jamais existé. Mais, une souris reste une souris. A part ajouter quelques boutons ou la rendre sans-fil, il n’y a pas de grande marge pour se différencier de la concurrence. SteelSeries a voulu changer cela et pousser la souris à un autre niveau. Voici le test de la SteelSeries Rival 710.

Photo de steelseries-rival-710

SteelSeries Rival 710

Dotée d'un capteur optique TrueMove3 de 12 000 CPI et 350 IPS, fabriquée en exclusivité avec PixArt et conçue pour une précision chirurgicale ainsi qu'un véritable suivi 1: 1.Compatibilité OS: Windows, Mac et Linux. Port USB requis L'affichage OLED vous permet d'accéder rapidement aux paramètres de sensibilité, aux notifications...

Meilleurs prix

  • amazon 68.32 € Voir amazon
  • darty 109.99 € Voir darty
  • rue-du-commerce 122.13 € Voir rue-du-commerce
  • fnac 150.19 € Voir fnac
  • cdiscount 196.99 € Voir cdiscount
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Design de la Rival 710

Une des marques qui ressort le plus du reste en terme de design est bien SteelSeries, et cette Rival 710 n’est pas une exception.

La souris est faite entièrement en plastique soft touch, sauf sur les côtés où le plastique gagne une texture et perd son revêtement gommé afin de pouvoir mieux agripper la souris. Ces côtés sont un excellent choix. Faisant partie de la même pièce de plastique que le reste du produit, cette partie ne peut donc pas se décoller avec le temps comme cela peut arriver aux bouts de caoutchouc présents sur tant d’autres souris.

Test SteelSeries Rival 710

On retrouve par ailleurs, sur le côté gauche, deux mystérieux points oranges qui ressortent tant visuellement que tactilement. Au début nous étions très intrigués par ce qu’étaient ces deux points oranges,mais le mystère est bien moins intéressant qu’il n’y paraît.

Il s’agit simplement de petits indicateurs permettant de positionner son pouce de manière optimale pour utiliser les trois boutons latéraux.

Avis SteelSeries Rival 710

Sur ce même côté gauche on retrouve un petit écran OLED monochromatique dont nous allons reparler plus tard dans l’article.
Le haut de la souris voit présent le logo de la marque, évidemment éclairé en RGB. La molette l’est elle aussi.

Sur le bas de la souris, là où l’on pourrait retrouver la paume de votre main, est présent un petit bout de caoutchouc amovible portant la mention “RIVAL”. Ce dernier est amovible car il est possible de changer cette pièce par une autre avec une mention ou un logo différent.

SteelSeries Rival 710 Avis

Quant aux dimensions, il s’agit d’une souris plutôt longue, avec un corps de 124.8mm de long, 76.2 mm de large au niveau de la base et 53.6 mm de large pour le sommet.

L’arrière de la souris de la souris, à 41.7 mm, remonte drastiquement par rapport à l’avant, à 25.9 mm. Toutes ces mesures donnent une souris plutôt imposante en main, loin d’être faite pour ceux aux pattes les plus petites.
Le tout est couronné par un poids plutôt élevé de 135 g.

SteelSeries Rival 710 logo

C’est en effet très lourd, certainement pas au goût de tout le monde, mais cela peut être quelque chose auquel il est possible de s’habituer. Pour ce qu’il nous concerne, étant habitués à des souris très légères, nous avons eu du mal à utiliser celle-ci de par son poids.

Finalement, la souris est une souris faite exclusivement pour les droitiers. Il n’existe malheureusement pas de version pour les gauchers.

Boutons et câble

La Rival 710 possède un total de 7 boutons, soit les deux clics principaux, la molette, un bouton sous la molette et trois boutons sur le côté gauche de la souris.

La totalité de ces boutons sont programmables grâce au logiciel SteelSeries Engine 3, y compris le clic gauche, chose qui n’est pas possible sur toutes les souris.

Test SteelSeries Rival 710

Quant au feeling, les switchs utilisés pour les clics principaux sont “faits maison” par SteelSeries. Ils sont garantis pour 60 millions de clics et possèdent un retour tactile très présent. Cependant, ces derniers peuvent sembler lourds à l’utilisation selon votre style d’utilisation et, surtout, ils sont bien plus bruyants qu’une paire de switchs Omron, par exemple.

SteelSeries Rival 710

Nous apprécions la séparation des clics principaux du reste de la coque. Cela élimine la sensation de déformation de la souris qu’il est possible de ressentir sur des souris comme la Razer Deathadder.

Les boutons latéraux ont une distance d’actionnement plutôt élevée et possèdent eux aussi un retour tactile important. Leur taille, leur positionnement et leur feeling les rendent très agréables à utiliser.

SteelSeries Rival 710

La molette, comme tous les autres boutons, est très tactile. Plus lâche que celle de la Razer Viper Ultimate que nous utilisons au quotidien, elle nous fait perdre un peu de précision en jeu mais nous fait gagner du confort en productivité.

Le caoutchouc utilisé pour la molette n’est cependant pas le meilleur choix. Son manque de texture permet au doigt de glisser facilement de la molette, là où sur notre Viper Ultimate le doigt est accroché dessus et n’est pas prêt de partir. Le clic-molette est par ailleurs un peu compliqué à réaliser.

Pour ce qui est du bouton en dessous de la molette, de par sa position, est naturellement plutôt compliqué à appuyer. Sa taille très fine élimine tout risque d’appui accidentel. C’est une excellente chose au vu de l’assignement par défaut du bouton, soit le changement de DPI.

Rival 710 Avis

Finalement, il n’y a pas un mais deux câbles livrés avec cette Rival 710. Un premier est un câble tressé de deux mètres et le second est un câble en caoutchouc d’un mètre de long. Le premier est fait pour une utilisation sur un PC fixe, là où le second est spécialement fait pour une utilisation sur ordinateur portable.

test rival 710

C’est un excellent choix de la part de SteelSeries d’intégrer ces deux câbles. Vous pouvez ainsi garder le long câble indéfiniment branché sur votre ordinateur fixe, puis, lorsque vous partez, détacher le long câble de la souris et y brancher le plus court. Ce n’est pas tout à fait au même niveau de commodité que le sans-fil, mais c’est un pas en avant par rapport aux câbles attachés.

Capteur et DPI

Comme les switchs des clics principaux, le capteur est lui aussi fait maison. Enfin, en réalité le TrueMove3 une collaboration avec PixArt, la même marque qui fabriquait le capteur du précédent modèle de la même souris, la Rival 700. Ici il s’agit d’une version optimisée du PMW3360, un capteur très populaire chez les souris les plus performantes.

Test SteelSeries Rival 710

Il est possible de monter jusqu’à 12000 DPI par incréments de 100. C’est moins que le modèle précédent, mais largement suffisant dans l’optique où la plus part d’entre nous s’arrêteront de toute façon, au plus, à 1000 DPI.

SteelSeries promet un suivi 1:1, soit un tracking parfait des mouvements sur le tapis de souris. La marque indique également un suivi amélioré sur sa gamme de tapis QcK et ce jusqu’à 3500 DPI.

Test SteelSeries Rival 710

Ce capteur a la particularité d’être amovible et donc remplaçable. A l’heure actuelle, SteelSeries ne vend plus que le capteur TrueMove3 et ne produit plus le capteur laser proposé à l’origine.

Cette caractéristique était censé permettre de garder la même souris le plus longtemps possible et ne mettre à jour que les pièces nécessaires, mais la disparition de ce module laser nous fait douter par rapport à si SteelSeries sortira réellement de nouveaux capteurs compatibles avec la souris.

Fonctionnalités

C’est le point sur lequel SteelSeries souhaite le plus se détacher des autres marques. En effet, la Rival 710 possède deux caractéristiques très uniques.

La première est cet écran OLED monochromatique que nous avons évoqué plus tôt. Il s’agit d’un petit affichage de basse résolution capable de donner des informations sur votre jeu, vous transmettre des notifications Discord et bien plus encore. L’écran s’intègre avec la plus grande partie des jeux populaires et avec quelques autres logiciels tels que, donc, Discord.

avis steelseries 710

En plus de l’intégration logicielle, il vous est possible de paramétrer ce qui est affiché quand il n’y a aucune intégration active. SteelSeries propose de petites animations directement sur le site web, mais il vous est possible d’utiliser vos propres images en vos propres GIFs. Ces derniers seront joués à une vitesse de 10 fps.

Nous aurions cependant préféré un vrai écran noir et blanc. Dans l’état actuel, la couleur est plus orangée qu’elle n’est blanche et cela donne au tout un côté sale malvenu.

test souris vibrante

La seconde fonctionnalité est le moteur de vibration intégré dans la souris. Celui-ci est à nos yeux bien plus utile que l’écran. Là où pour utiliser l’écran OLED il vous faudra détourner les yeux de votre jeu, les vibrations ne vous demandent pas d’efforts particuliers pour se faire sentir.

Ces dernières sont particulièrement intéressantes dans des jeux comme CS:Go. Vous pouvez enfin librement changer de fenêtre si vous mourrez en début de round et la souris se chargera de vous notifier au début du prochain round.

La souris peut également vibrer lorsque vous avez tué un ennemi. Cette dernière fonctionnalité peut sembler futile mais cela rajoute réellement un côté satisfaisant à chaque kill.

Toutes ces fonctionnalités sont modifiables grâce au driver SteelSeries Engine 3.

steelseries shop

Un autre aspect que nous apprécions chez la souris et qui n’est pas tant exclusif à la Rival 710 est la boutique de pièce détachées que propose SteelSeries. Si vous cassez quelque chose d’extérieur faisant partie de la souris, il y a de bonnes chances que la pièce est vendue sur le site.

C’est une excellente initiative pour réduire les déchets électroniques, mais également pour éviter de devoir racheter une souris complète à plus de 100€. Il vous suffira de commander la pièce pour une dizaine d’euros sur le site de SteelSeries et la changer par vous-mêmes.

Test SteelSeries Rival 710 : Avis

La Rival 710 est la souris la plus haut de gamme de SteelSeries et également la plus riche en fonctionnalités. Bien que l’écran ne soit pas très utile à nos yeux, le vibreur sait se montrer à la fois satisfaisant et bienvenu. Cette richesse en fonctionnalités n’a pas stoppé la marque de dépenser dans la qualité de fabrication premium. Les matériaux sont solides et agréables au toucher.

Pour ce qui est des dimensions, si vous n’avez pas de petites mains vous ne devriez pas avoir de problèmes. Quant au poids, c’est une souris lourde, ce qui n’est pas au goût de tout le monde.

Vendue à 109,99€ sur le site de SteelSeries, cette souris est très haut de gamme. Cependant, ses fonctionnalités uniques, ses performances et sa qualité de fabrication en valent le prix.

Photo de steelseries-rival-710

SteelSeries Rival 710

Dotée d'un capteur optique TrueMove3 de 12 000 CPI et 350 IPS, fabriquée en exclusivité avec PixArt et conçue pour une précision chirurgicale ainsi qu'un véritable suivi 1: 1.Compatibilité OS: Windows, Mac et Linux. Port USB requis L'affichage OLED vous permet d'accéder rapidement aux paramètres de sensibilité, aux notifications...

Meilleurs prix

  • amazon 68.32 € Voir amazon
  • darty 109.99 € Voir darty
  • rue-du-commerce 122.13 € Voir rue-du-commerce
  • fnac 150.19 € Voir fnac
  • cdiscount 196.99 € Voir cdiscount
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Test SteelSeries Rival 710
  • Qualité de fabrication
    10
    10/10
  • Ergonomie
    8
    8/10
  • Fonctionnalités
    9
    9/10
  • Performances
    9
    9/10
Note globale
9/10
9
9/10

SteelSeries Rival 710

Nous recommandons chaleureusement cette Rival 710, d’abord, aux fans de souris lourdes, mais également à ceux qui cherchent dans une souris des fonctionnalités uniques. Pour les amateurs de FPS cherchant un produit simplement fonctionnel, il faudra vous tourner vers autre chose.

On aime

  • La qualité de fabrication irréprochable
  • L’aspect modulaire
  • L’existence de nombreuses pièces détachées
  • Deux câbles pour le prix d’un
  • Le vibreur super utile
  • Le capteur et les switchs

On aime moins

  • Le revêtement matte peut être un aimant à empreintes
  • Le poids ne plaira pas à tout le monde
  • L’écran OLED n’est pas des plus utiles
62 articles

À propos de l'auteur
Mon ratio article-pour-âge est plus grand que le ratio écran-pour-châssis de l'iPhone 4s. J'aime bien les boîtiers noirs avec des capteurs qui font clic clic puis qui enregistrent une image sur la carte SD. Si tout ce que je faisais de ma vie était un emploi, j'aurais plus de dix salaires différents. C'est bien sur moi qu'il faut hurler si le site marche pas bien !
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *