SmartphoneTests high-tech

Xiaomi Redmi Note 9 : Test du smartphone entrée de gamme

23 minutes de lecture

On connaît tous Xiaomi pour ses smartphones à l’époque à des tarifs battant toute concurrence. En effet, le Mi 9 était un excellent smartphone pas trop cher mais haut de gamme. Avec un haut de gamme à 500€, le numéro 4 mondial se plaçait dans une gamme de « flagship killer ». Autrement dit, un smartphone là pour s’attaquer aux gros modèles performants, puissants, magnifiques et très chers des marques concurrentes. On peut nommer l’iPhone XS, le Galaxy S10 et autres Huawei Mate 20. Avec la gamme Redmi dont le Xiaomi Redmi Note 9 fait partie, Xiaomi s’était ouvert à la voie des entrées et milieu de gamme compétitifs. C’était sans compter sur le relame 6, un smartphone de la marque chinoise appartenant au groupe BBK Electronics, regroupant Oppo, OnePlus et Vivo en plus de realme. Ce smartphone est venu jeter un pavé dans la marre mais Xiaomi ne se laisse pas faire. Avec sa nouvelle gamme de smartphones Redmi Note 9, la marque chinoise compte bien faire entendre sa voix une nouvelle fois face à une concurrence féroce.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

D’un côté, on retrouve le Honor 9X Lite, vendu à un tarif très similaire au Redmi Note 9, de l’autre côté, le realme 6, doté de bien des atouts et surtout de son magnifique écran 90 Hz. Cependant, des fonctionnalités leur manquent et le Redmi Note 9 les propose. C’est le cas de l’émetteur infrarouge, bien pratique quand on casse la télécommande de sa télé (bon en vrai ce sont les piles qui ont coulé …). Comment se défend ce tout nouveau modèle de la jeune marque chinoise qui a su monter si vite sur le marché des smartphones, entrée, milieu ou haut de gamme ?

Design

Tout commence sur la boite par un petit tacle à son concurrent Huawei, Xiaomi nous rappelle que ce smartphone dispose des services Google via un petit message « with easy access to the Google apps you use most ». En français : « avec un accès facile aux applications Google que vous utilisez le plus ». Suite au bannissement de Huawei, les concurrents prennent un malin plaisir à envoyer des tacles à la marque directement sur les boites de leurs smartphones. Le but : vanter leurs smartphones et aussi se protéger un peu par rapport aux personnes qui pourraient croire que les smartphones chinois tout court ne disposent plus des services Google. Xiaomi n’est pas la seule marque à faire ça, OnePlus l’a déjà fait sur son OnePlus 8.

xiaomi redmi note 9 test

Ici, pas de dos en verre mais un dos en plastique, comme d’habitude, Xiaomi a opté pour un joli dégradé allant du bleu très clair à un violet léger dans la version « Blanc Polaire » que nous avons en reçue. Ce smartphone existe également en noir ou en vert nommé « Vert forêt », comme sur le Xiaomi Redmi Note 8 Pro. A travers une coque qui semble unibody mais qui ne l’est en fait pas, Xiaomi nous offre une couleur façon iPhone 11, très appréciable pour le coup. Même si le matériau utilisé ici reste du plastique, il reste d’une qualité tout à fait convenable et ne donne pas un aspect cheap au smartphone. On retrouve au centre, le module photo situé assez haut pour une fois et composé de 4 objectifs. Le flash est quant à lui exclu du module et se trouve sur la droite. Un peu en dessous, se trouve le capteur d’empreintes digitales toujours au dos du smartphone. Ce dernier est quasiment à plat ici contrairement à d’autres modèles où il se situe dans un petit renfoncement. On apprécie le fait d’avoir un capteur d’empreintes qui reste discret mais également performant. Si l’on revient sur l’appareil photo, il est capital de noter qu’enfin, un module photo placé au centre ne fait pas bouger le smartphone dans tous les sens quand on le post à plat sur un bureau et que l’on veut envoyer un message avec.

Xiaomi redmi Note 9 test

Le dos du Redmi Note 9

Au dessous du smartphone, on retrouve la connectique habituelle qui là fait vraiment penser à un iPhone. Au moins, on ne pourra pas dire que ça n’est pas réussi avec l’intégration d’une prise jack pour brancher votre casque ou vos écouteurs. On note également la présence de l’USB-C pour recharger le téléphone, encore trop peu commun sur des smartphones à 200€ alors que cette connectique est déjà bien répandue partout ailleurs. Sur la droite, se dispose le haut-parleur et entre la prise jack et l’USB-C, le micro.

Test redmi note 9 xiaomi

Sur la tranche gauche, se trouve le tiroir SIM et c’est le seul élément de cette tranche qui reste parfois totalement vide. On aurait préféré voir les boutons de réglages du volume à cet endroit justement mais ils sont sur la tranche droite, accompagnés du bouton de verrouillage. De plus, ils les deux boutons volume + et – sont sur le même module et non deux boutons distincts. C’est ce genre de petits détails qui améliore la prise en mains d’un smartphone pourtant.

avis xiaomi redmi note 9

La cime du smartphone se constitue d’un second micro servant comme sur tous les smartphones à annuler les bruits ambiants ainsi que d’un émetteur IR, permettant d’utiliser votre Xiaomi comme une télécommande. Certains smartphones possèdent cette fonctionnalités mais certaines marques ne souhaitent pas en mettre. C’est bien pratique dans certains cas, d’autant plus que le smartphone dispose d’une application télécommande native conçue par Xiaomi.

redmi note 9 test

L’émetteur IR se situe sur le haut du Redmi Note 9.

Enfin, en face on a un bel écran bien sûr, doté d’une caméra poinçon sur la gauche, comme l’initiateur de ce système, le Honor View 20. Xiaomi a laissé tomber la caméra rétractable sur ce modèle et a préféré retirer une technologie qui pouvait causer des soucis en plus au smartphone : le fait que le mécanisme ne fonctionne plus. Nous n’avons donc pas d’écran vraiment Full View, mais au final, tant mieux. Sur la partie basse de l’écran se trouve un espèce de menton assez épais mais pas le plus épais de sa catégorie ! On lui pardonnera bien volontiers.

Xiaomi Redmi Note 9 : Caractéristiques

Modèle Xiaomi Redmi Note 9
Processeur MediaTek Helio G85
RAM 3 Go, 4 Go
GPU ARM G52 MC2
Compatible 5G Non
Capteur photo principal arrière 48 MP
Capteur photo principal avant 13 MP
Stockage 64 Go, 128 Go
Norme de stockage UFS 2.1
Interface MIUI
Version d’Android 10
Résolution d’écran 2340 x 1080 px
Norme d’image sRGB
Diagonale 6,53 pouces
Luminosité maximale 450 nits
Fréquence de l’écran 60 Hz
Poids 199 grammes
Capacité de la batterie 5020 mAh
DAS 0.795 W/Kg

Écran

Les smartphones même dans les plus abordables de nos jours y compris le Xiaomi Mi A3 disposent d’écrans AMOLED, ce n’est pas le cas de tous. Certains résistent encore dans les entrées / milieu de gamme à cette nouvelle mode rendant les écrans – dans la majeure partie des cas – plus beaux mais surtout plus lumineux. Le Xiaomi Redmi Note 9 fait partie de ceux là. En effet, il ne dispose pas d’écran AMOLED mais d’un bon écran LCD IPS. Si certains n’aiment plus, il ne faut pas oublier que c’est ce que l’on a eu comme écrans pendant un bon moment avant que Samsung ne commence sa gamme Galaxy S puis Galaxy Note. Sans oublier que les premiers AMOLED étaient horriblement bleus et aux couleurs froides.

L’écran LCD a un avantage, il n’a pas vraiment changé ou du moins, s’est amélioré. Sur ce Redmi note 9, il est clairement beau et malgré une définition classique, Full HD+ avec ses 2340 x 1080 pixels et son rapport de 19.5:9, il vous permettra de voir des vidéos YouTube un peu plus grandes si vous acceptez de rogner un peu les bords haut et bas. Sa luminosité est de 450 nits, ce qui est assez faible surtout pour une utilisation en plein soleil mais qui reste tout à fait appréciable pour un écran LCD. Rappelons que l’avantage de l’AMOLED est aussi d’être plus lumineux. Je me rappelle encore comment j’étais époustouflé par l’écran du Mi 10 ! D’ailleurs si l’on a ici « seulement » du 60 Hz, cela reste tout à fait fluide et agréable par rapport aux écrans 90 Hz et 120 Hz que nous avons pu tester jusqu’à présent, on ne trouve pas de vraie déception en repassant sur un 60 Hz. Il faut dire que MIUI est une interface vraiment fluide, ce qui aide beaucoup.

test xiaomi redmi note 9

Le Xiaomi Redmi Note 9 de face.

Au niveau des couleurs, elles sont réalistes et ne virent pas un peu ternes comme sur d’autres smartphones entrée de gamme. C’est un avantage pour cet écran qui utilise 84% de la surface du smartphone, ce qui est dans une bonne moyenne des smartphones entrée de gamme de nos jours. Quant à sa solidité, le verre est du Gorilla Glass 5 en plus de ça, protégé par un film de protection pré-installé, ce qui augmente encore sa durabilité.

colorimétrie

Il est possible de régler la colorimétrie de l’écran. Dans les réglages « Schéma de couleur », vous pouvez paramétrer les couleurs de ce dernier en les rendant plus chaudes ou plus froides. De base je préfère les couleurs plus froides mais le réglage par défaut me convient très bien, je l’ai donc conservé. Avec son capteur de luminosité ambiante, le Redmi Note 9 peut capter la  température de couleur de votre pièce et ainsi, s’ajuster automatiquement comme le fait un iPhone avec le mode TrueTone.

mode nuit

L’écran dispose également d’un mode sombre, qui, bien que la dalle ne soit pas AMOLED, vous soulagera pas mal les yeux dans la nuit. En effet, le mode sombre permet d’inverser les couleurs et de passer d’un fond blanc à un fond noir. Ce dernier est pratique et peut être configuré à certaines horaires si vous souhaitez l’activer uniquement quand il fait nuit. Pour ma part, je l’ai laissé de 22h à 8h du matin. Pensez à bien changer les horaires en hiver quand la luminosité naturelle diminue plus tôt.

avis redmi note 9

L’écran et la caméra frontale du Xiaomi Redmi Note 9.

L’encoche – qui n’en est pas réellement une – a la possibilité d’être masquée si vous le souhaitez. Soit en n’éclairant pas en blanc la zone dans laquelle se situe la caméra et en simulant le haut du smartphone, ce qui a pour avantage de conserver la barre de notifications et d’état sur la partie haute de l’écran sur un fond noir, soit la masquer totalement. Cependant, ce dernier mode vous fait perdre une partie de l’écran, ce qui est dommage.

Car la spécificité de ce Redmi Note 9, c’est que comme beaucoup de smartphones de nos jours, il dispose d’une caméra frontale dans l’écran, faisant un trou dans ce dernier. Rien de bien gênant du moins rien de gênant par rapport aux grosses encoches auxquelles on nous avait habitué il y a quelques temps.

En termes de dimensions, ce Redmi Note 9 fait partie des smartphones à écran assez large et non incurvé, qui contrairement à des modèles comme le Mi 10, haut de gamme mais surtout à écran moins large, le rend tout aussi agréable. Cela donne une nette impression d’avoir plus de place que d’avoir un ratio hauteur / largeur plus faible comme ici avec du 19,5:9.

Performances du Redmi Note 9

En termes de performances, ça n’est pas une machine de guerre on s’en doute bien. Cependant, il rivalise sans soucis avec ses concurrents. Du haut de son processeur MediaTek Helio G85, octo-cœur à 2 GHz, couplé à 4 Go de RAM, il fonctionne sans aucun soucis. Le score AnTuTu Benchmark révèle d’ailleurs des performances tout à fait correctes. C’est cependant le processeur qui reste un peu faible à en voir le score du processeur sur GeekBench. Cependant, il est dans les normes des smartphones de sa catégorie.

Selon AnTuTu Benchmark, le smartphone reste un poil moins puissant que le Redmi Note 7 Pro, lui cependant doté de 6 Go de RAM et non de 4 comme ce modèle. Il bat de quelques points le Honor 9, sorti il y a déjà un petit moment maintenant. En termes de performances graphiques, ça n’est pas non plus un monstre de puissance avec son GPU ARM G52 MC2 cadencé à 1 GHz, il peine à atteindre les 40 fps en texte simple et en OpenGL, le Redmi Note 9 frôle à peine les 14 images par seconde. Vous l’aurez donc compris, ça n’est pas le smartphone le plus fluide et performant en termes de jeux bien que le téléphone soit tout à fait fluide en utilisation classique.

performances du smartphone

Au niveau de la RAM, nous sommes sur 3 ou 4 Go de RAM selon la version que vous choisissez. Nous avons ici une vitesse en lecture de 1900 Mo/s et en écriture de 1768 Mo/s, ce qui est tout à fait correct pour un smartphone entrée de gamme. La vitesse de lecture sans mise en cache est de 1863 Mo/s, ce qui diffère très peu par rapport à la vitesse avec du contenu déjà en cache.

Là où le smartphone est à la traîne, c’est au niveau de sa puce de stockage. Nous sommes ici sur de l’UFS 2.1 et les débits sont assez légers. En effet, avec 183 Mo/s en lecture et 160 Mo/s en écriture, ce n’est pas ce que l’on a de plus rapide. Ces débits sont un peu meilleurs que ceux d’un disque dur interne classique 5400 RPM branché en SATA dans votre ordinateur. Or, nous savons bien que les smartphones ne disposent pas de disque dur mécanique … Il aurait été appréciable de profiter de meilleurs débits que ceux présentés ici qui restent faiblards.

température processeur

Ce que l’on ne peut pas reprocher cependant au smartphone, c’est la température qu’il atteint quand il est fortement sollicité. En effet, avec une points à 35 °C pour une température initiale de 32 °C, cela reste tout à fait acceptable. Nous avons déjà vu d’autres smartphones plus performants monter à des températures plus élevées. Le MTK Helio G85 limite la chauffe et nous ne pouvons qu’en être satisfaits.

Notre application de benchmark graphique, 3DMark n’a jamais voulu fonctionner correctement lors de l’installation, malgré plusieurs tentatives. Nous ne pouvons donc pas vous donner de scores via cette application, représentant les performances graphiques pures du smartphone. Cependant, le score AnTuTu et les valeurs de PerformanceTest peuvent suffire à évaluer la puissance du GPU.

Nous avons essayé trois jeux sur le Redmi Note 9. GTA Vice City, PUBG Mobile ainsi que l’incontournable GTA San Andreas. Quel plaisir de retrouver les aventures de Carl Johnson dans un jeu auquel vous comme moi avec beaucoup joué il y a tant d’années. Sur GTA Vice City, le processeur est pas mal utilisé comme on peut le remarquer afin de maintenir un nombre de FPS assez constant et honnête vis-à-vis des performances du smartphone et de ce que l’on peut en attendre. Avec 60% d’utilisation du CPU et environ 60 fps.

Nous avons également essayé PUBG, un jeu réputé pour être assez gourmand. Si la batterie n’a pas trop chauffé pendant ce test, le processeur a pas mal chauffé lui contrairement aux benchmarks sur lesquels il était resté assez calme. En effet, avec des températures s’envolant au delà des 65 °C, force est de constater que le CPU était relativement chaud. Cependant, ça ne se ressent qu’à peine une fois le smartphone en mains. C’est donc un avantage, cependant évitez de jouer en plein été et en plein soleil ou votre smartphone risquera de ne pas trop apprécier et de se couper par sécurité.

Appareil photo

Le Xiaomi Redmi Note 9 se compose d’un module de quatre appareils photos. Le capteur principal est de 48 MP, accompagné par trois autres capteurs gérant la profondeur pour le mode portrait, d’un ultra grand angle à 118° et d’un capteur macro.

Capteur Capteur principal Ultra grand angle Macro Profondeur
Définition 48 MP 8 MP 2 MP 2 MP
Ouverture f/1.79 f/2.2 f/2.4 f/2.4
Taille de pixel 0.8μm 1.12μm 1.75μm 1.75μm

Un grand nombre de fabricants ont opté pour des capteurs avec de plus en plus de mégapixels sur leurs smartphones. C’est également le cas pour Xiaomi qui a lancé le jeu avec le Xiaomi Mi Note 10 et ses 108 MP. Cette course aux mégapixels ne sert pas à avoir des photos plus belles mais plus détaillées. Si l’on voulait vraiment faire des photos bien plus belles sur lesquelles on peut zoomer, on augmenterait le nombre de pixels par pouce. Ici, il est toujours de 72 DPI, sur les Google Pixel il est la résolution est de 96 DPI. C’est un petit avantage qui permet aux Pixel de donner un meilleur aspect à leurs photos, sans forcément mettre plus de mégapixels. Les photos sont certes un peu plus lourdes mais du 24 MP à 96 DPI sera toujours plus léger que du 48 MP à 72 DPI.

appareil photo redmi note 9

L’appareil photo du Redmi Note 9.

Niveau fonctionnalités, l’appareil du Redmi Note 9 dispose de divers modes à savoir :

  • Ralenti
  • Vidéo courte
  • Vidéo
  • Photo
  • 48M
  • Portrait
  • Nuit
  • Panorama
  • Pro

On note toutefois que le mode 48M nous empêche d’utiliser l’intelligence artificielle censée améliorer les couleurs, ainsi que le HDR, optimisant lui aussi la qualité et les couleurs de la photo. C’est dommage mais en contrepartie, on peut prendre de belles photos en très haute résolution. L’appareil dispose d’une fonctionnalité permettant de corriger les déformations de visage sur les photos de groupe, pour les visages au bord du cadre, uniquement en mode photo classique. Par défaut, le watermark est activé. Le watermark, c’est ce petit texte en bas de votre photo qui vous indique que la photo a été prise avec un Redmi Note 9. C’est bien pratique parfois mais si vous souhaitez conserver de belles photos sans faire office de publicitaire, désactivez-le. Dans le menu photo classique, on peut choisir un minuteur, redresser la photo, activer Tilt-shift qui vous permet de mettre en valeur le sujet photographié ou encore scanner des documents. Cette fonctionnalité directement intégrée est un plus que l’on ne peut qu’apprécier.

Xiromi Redmi Note 9

Photo en mode Macro.

Il est possible de prendre des photos en grand angle à 0,6 x et de monter jusqu’à un zoom x10. Là où on pourrait s’attendre à une piètre qualité photo une fois en zoom x5 déjà, nous avons été impressionnés par la qualité des photos prises par ce Xiaomi Redmi Note 9. Certes, le smartphone peut au moins faire ça mais nous n’avons pas de zoom optique et on reste ici sur un modèle entrée de gamme. Les photos sont claires et ne pixelisent pas trop même avec le zoom x10. Il faut dire que le téléobjectif de 13 MP est assez performant et permet de conserver une bonne qualité. Cependant, ne comptez pas partager votre photo zoomée ailleurs que sur les réseaux sociaux. Sur un écran 4K de 27 pouces, le résultat n’est forcément pas aussi glorieux, ce qui est assez logique. Quant au flash, il n’est pas d’une puissance exceptionnelle mais fait le travail comme il le faut.

redmi note 9 zoom

test photo zoom

Caméra frontale

Comme toutes les caméras frontales de smartphones de nos jours, surtout de smartphones chinois, le Redmi Note 9 propose un mode beauté. Celui-ci est activé par défaut et peut être accentué si vous le souhaitez. Même à zéro ou inactivé, il reste activé et ajoute un effet plus lisse à votre peau. Adieu donc les photos naturelles et bienvenue dans le monde de la perfection avec des retouches constantes. Cependant, c’est bien pratique on doit l’avouer. Cela permet de retirer quelques boutons légers, vos cernes, … Le capteur photo avant dispose également des technologies HDR et d’un flash frontal via l’écran qui s’illuminera fortement en blanc pour vous éclairer.

Xiaomi Redmi Note 9

Caméra frontale en mode classique.

Xiaomi Redmi Note 9

Caméra frontale en mode portrait.

La qualité de la caméra frontale de 13 MP est cependant bonne, on dispose d’un mode portrait également correct avec une seule caméra cependant. La qualité vidéo maximale supportée est du Full HD à 30 fps, ce qui reste correct mais qui aurait pu être mieux. Sans demander de 4K, on aurait pu apprécier du Full HD 60 fps par exemple.

Mode portrait

On apprécie le mode portrait qui est réussi et offre un beau contraste entre le sujet principal et le fond pris lui en photo, à l’aide du capteur 2 MP servant à créer l’effet de profondeur. Le visage du sujet photographié est très net et les délimitations des contours du visage ont pour avantage d’être fiables et de ne pas dépasser.

Xiromi Redmi Note 9

Il a pour avantage de reconnaître les animaux et de leur appliquer à eux également un mode portrait plutôt satisfaisant. Sous réserve bien que que l’animal veuille bien se tenir en place une minutes mais ça c’est un tout autre souci.

Vidéo

Concernant la qualité vidéo de la caméra arrière, c’est une nette déception. Nous n’avons pas de 4K, ce qui est un peu dommage pour un smartphone en 2020 mais soit. Cependant, ne même pas avoir de Full HD 60 fps est vraiment dommage pour le coup. Le Honor 9X Lite vendu au même tarif et disposant d’un moins bon module photo propose des vidéos Full HD 60 fps lui. On peut toutefois saluer le fait qu’en Full HD à 30 images par seconde, les vidéos ne sont même pas stabilisées correctement et on retrouve un maximum de distorsion et de déformation surtout au centre. Pourtant, je ne faisais que marcher. Sur cette partie là, c’est clairement décevant.

Si vous souhaitez faire des ralentis, vous pouvez filmer en HD 720P à 120 fps, pour information c’est ce que proposait l’iPhone 5s d’Apple sorti il y a presque 7 ans. Certes, ce smartphone en test est un smartphone entrée de gamme et non un haut de gamme comme les modèles d’Apple, mais en quelques années, la technologie des hauts de gamme a eu le temps de s’importer peu à peu sur les entrées de gamme (4G, capteur d’empreintes, plusieurs capteurs photo, …).

Mode nuit

Comme bien des smartphones de nos jours pour ne pas dire quasiment tous les nouveaux smartphones qui sortent, le Redmi Note 9 de chez Xiaomi dispose d’un mode nuit. Ce dernier permet de prendre des photos en très faible luminosité avec tout de même un résultat vraiment correct. Autrefois, le Galaxy S9 était très doué en photo de nuit, maintenant ce sont surtout les modèles très haut de gamme qui font des prouesses de manière générale. Cependant, les entrées de gamme font de belles photos de nuit et ce smartphone en est la preuve. Avec sa belle qualité en photos de nuit, il réussit à nous convaincre et à oublier la partie vidéo assez moyenne.

Interface MIUI

On apprécie toujours autant l’interface MIUI, interface de tous les smartphones Xiaomi depuis un bon moment. Cette interface ressemble un peu à ColorOS 7 sur les smartphones Oppo ou encore à iOS sur iPhone. C’est très appréciable et personnellement, j’aime vraiment ce style graphique, flat design et épuré.

On ne dispose pas de tiroir d’application par défaut dans MIUI, un peu comme sur EMUI chez Huawei. Par défaut, le fait de slider du bas vers le haut envoie vers un menu de recherche Google. Cependant, il est possible dans les paramètres du smartphone, d’utiliser un tiroir d’applications. Si certains préfèrent en avoir, je ne l’ai pas mis car la disposition avec tout sur l’écran me convient très bien. Le seul avantage du tiroir d’applications est de pouvoir ranger les apps par ordre alphabétique.

mode tiroir miui

Il est possible également dans les paramètres de l’écran, de faire un double tap pour allumer le smartphone. La possibilité de le soulever pour allumer l’écran est également disponible, cependant on ne peut pas verrouiller le smartphone par un double tap sur une zone non utilisée de l’écran comme sur d’autres modèles.

miui 11

MIUI vous propose d’optimiser quelques petites choses comme vider le cache ou le dossier des téléchargements ou encore vider la RAM. C’est assez spécifique à Xiaomi et on avoue que c’est plutôt pratique, bien qu’un peu gadget. Au moins, cela vous épargnera de télécharger n’importe quel optimiseur sur le PlayStore, parfois un peu foireux.

Au niveau du clavier, c’est GBoard, le clavier Google qui est installé par défaut. Cela convient très bien, vous pourrez toujours installer un autre clavier si vous le souhaitez mais de notre côté, nous avons une très large préférence pour GBoard.

On apprécie également MIUI pour ses petites fonctions intéressantes comme la possibilité de faire des captures d’écran en slidant trois doigts du haut vers le bas ou encore l’assistant tactile, permettant d’avoir les boutons physiques en virtuel.

miui 11

Enfin, il est également possible de changer le thème du smartphone via des séries de thèmes libres disponibles, changeant la forme des icônes ainsi que bien sûr, le fond d’écran du smartphone. Si vous souhaitez installer un thème premium, c’est également gratuit, bonne nouvelle ! Cependant, comme c’est du premium, vous devrez indirectement verser de l’argent à Xiaomi en regardant une vidéo publicitaire. Cette dernière ne durera quelques secondes et a pour avantage de ne rien vous coûter.

Sonneries du Redmi Note 9

Xiaomi nous propose avec son Redmi Note 9 tout un lot de sonneries, communes à l’ensemble de ses derniers smartphones. Dans les sonneries mises en avant, on retrouve Mi (Remiix), Mi Jazz et Mi Electronique. Nous avons bien évidemment choisi la version (Remiix), bien plus sympa et adaptée à une sonnerie de smartphone. Cependant, quand on va dans le menu « Toutes les sonneries », on a accès à une multitude d’autres sonneries comme Bonbon, Celesta, Toy robot ou encore MiMix2, sympa ! Il est également possible de retrouver la sonnerie originale « Mi », que nous avons choisi pendant le test de ce smartphone pour sa simplicité et sa « discrétion » par rapport à d’autres.

Connectivité

La première chose que l’on remarque et que l’on ne peut qu’apprécier, c’est la présence d’une connectique USB-C sur ce Redmi Note 9 ! Si d’autres smartphones dans les mêmes gammes de prix ont encore du Micro-USB en 2020, Xiaomi a ici fait le bon choix, celui de la modernité avec une connectique réversible et moins fragile. Enfin une marque qui a compris que même les entrées de gamme avaient le droit à une bonne connectique permettant qui plus est, la recharge rapide à 18W. Certes, c’est moins rapide que certains qui se rechargent en 30 voire 65 watts, cependant il est nécessaire de rappeler qu’il y a quelques années, c’était 5 watts maximum.

chargeur xiaomi

Comme sur certains smartphones maintenant, le Redmi Note 9 dispose de la possibilité d’accueillir deux cartes nano-SIM et une carte Micro-SD. Cela permet d’augmenter la capacité de stockage tout en conservant un smartphone double SIM. On note également la présence du NFC sur ce modèle, permettant de payer avec Google Pay par exemple. On retrouve également un émetteur IR, ce qui est pratique quand votre télécommande de TV ne fonctionne pas ou que vous avez envie de vous simplifier la vie avec 2 ou 3 télécommandes en une seule.

On aime également la présence de la prise jack 3,5 mm, qui n’est pas morte et le prouve bien. Maintenant, ne pas avoir de prise jack est synonyme de smartphone haut de gamme. En effet, les smartphones entrée de gamme disposent généralement encore de cette connectique, une chose plutôt appréciable !

En termes de connexion Wi-Fi, on retrouve les normes a/b/g/n/ac. Pas de Wi-Fi 6, sur ce smartphone en même temps, on se contentera de la norme AC qui fait très bien le travail. On apprécie toutefois que le smartphone soit compatible avec les deux bandes, la 2,4 GHz et la 5 GHz, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles. Pour le Bluetooth, c’est du Bluetooth 5.0, ce qui suffit pour l’immense majorité des cas. On rappelle que le Bluetooth est une technologie rétro-compatible, permettant de connecter des appareils dans des versions antérieures du Bluetooth. On apprécie le débit cependant très satisfaisant.

test débit xiaomi note 9

Pour ce qui est de la réception réseau en 4G, le smartphone reçoit la 4G+ sur les bandes :

 

  • FDD-LTE : B1/2/3/5/7/8/20/28
  • TDD-LTE : B38/40/41

Pour ce qui est de la qualité de réception, ça n’est pas vraiment terrible. Là où d’autres smartphones font de très bons scores, bien que plus haut de gamme certes mais pas forcément, le Redmi Note 9 ne nous a pas vraiment marqué pour ce qui est de la qualité de sa connectivité 4G. C’est correct étant donné que nous sommes dans un endroit où la réception n’est pas très bonne certes, mais d’autres smartphones font mieux, plus haut de gamme comme à gamme équivalente.

Verrouillage et sécurité

Comme une immense majorité de smartphones de nos jours voire quasiment tous les modèles, le Redmi Note 9 dispose des deux systèmes de déverrouillage à savoir le capteur d’empreintes digitales mais également un système de reconnaissance faciale. Ces deux systèmes ont fait leurs preuves et sont maintenant réputés fiables sur les smartphones. Commençons par le capteur d’empreintes digitales.

reconnaissance faciale redmi note 9

Ce dernier est situé au dos du smartphone. Si au début du test, nous l’avions trouvé intéressant du fait qu’il ne laissait quasiment aucune marque physique qui puisse servir de repère à l’utilisateur par son intégration discrète, notre avis a un peu changé entre temps. En effet, certes ce capteur d’empreintes est discret mais cette discrétion ne le rend pas toujours évident à trouver. Heureusement, il a l’avantage d’être performant et même si l’entièreté de votre doigt n’est pas posée dessus, cela ne posera pas tellement de soucis et le smartphone se déverrouillera.

capteur d'empreintes xiaomi redmi note 9

Le capteur d’empreintes du Redmi Note 9 se situe sous l’APN.

En ce qui concerne le système de reconnaissance faciale via la caméra frontale, il est performant également mais a pour inconvénient comme tous les systèmes de ce genre, soit sur la quasi-totalité des smartphones, de ne pas fonctionner de nuit. Ou si, mais vous recevrez une lumière forte et désagréable dans les yeux. On utilisera donc plutôt le capteur d’empreintes digitales en faible luminosité, permettant de déverrouiller le smartphone directement en posant son doigt dessus et sans appuyer sur le bouton à droite ou faire un double tap.

Autonomie du Redmi Note 9

Le Redmi Note 9 est compatible avec la recharge rapide 18 W. C’est une très bonne chose qui permet de recharger le smartphone rapidement, c’est la même puissance de charge supportée que celle sur les derniers iPhone, avec leur chargeur Apple qui a bien augmenté en termes de performances. Pour une fois où on peut recharger un iPhone rapidement. Cependant, si la batterie bride à 18 W la vitesse de recharge afin de se préserver, le chargeur en est tout autre. En effet, plus la vitesse de charge est rapide, plus elle est susceptible d’endommager la batterie. Au delà de 35 Watts, la batterie est vraiment endommagée. Voilà pourquoi les smartphones acceptant la recharge 65 W sont constitués de deux batteries. Fin de cet aparté pour revenir à nos moutons, le chargeur peut quant à lui envoyer jusqu’à 22,5 Watts. Ce n’est pas vraiment utile dès lors que le smartphone bride à 18 W mais cela peut permettre de le recharger plus rapidement lors d’une éventuelle mise à jour de chez Xiaomi, libérant un peu plus de potentiel de la batterie.

recharge du redmi note 9

Le smartphone dispose également de la recharge inversée par câble, jusqu’à 9 Watts seulement mais c’est déjà très bien. Il est appréciable de pouvoir recharger les smartphones entre eux. S’il n’est pas équipé de la recharge sans fil au vu de son prix très attractif – on ne peut pas mettre toute la technologie du monde dans un entrée de gamme – on apprécie la recharge rapide en USB-C. D’autant plus que la batterie est d’une capacité très importante de 5020 mAh. Le moins que l’on puisse dire, c’est que du haut de tous nos benchmarks, nous avons eu un peu de mal à en venir à bout. En effet, avec ses composants peu énergivores, le Redmi Note 9 dispose d’une excellente endurance.

En termes de durabilité, il n’est de nul doute que le Redmi Note 9 tiendra largement la journée en utilisation classique et en utilisation intensive également. En utilisation dite « normale », quelques messages, un peu d’appels, de réseaux sociaux deux ou trois musiques dans la salle de bains le matin, le smartphone pourra tenir deux jours sans trop de soucis. Avec son imposante batterie de plus de 5000 mAh, le smartphone se place dans les meilleurs de sa catégorie. Une recharge complète de 0 à 100% se fait cependant en 2 heures.

Qualité sonore

La qualité sonore est souvent négligée sur les smartphones. Cependant, si on dispose bel et bien du Bluetooth ainsi que d’une prise jack 3,5 mm, tout smartphone est doté de hauts-parleurs parfois mono, parfois stéréo, jamais 5.1. Si les hauts-parleurs stéréo sont à la mode sur les smartphones plus haut de gamme pour leurs performances audio évidentes, les smartphones entrée et milieu de gamme disposent plus de hauts-parleurs mono, qui reviennent moins cher. Bien que l’on puisse, comme Apple, utilise le haut-parleur de téléphone en le boostant afin de donner un son de meilleure qualité et surtout des deux côtés de l’appareil.

haut-parleur du téléphone

Côté performances sonore, le Xiaomi Redmi Note 9 se situe plutôt bien. Si le son n’est pas super puissant, il a le mérite d’être limpide et clair. Ce n’est peu-être pas le meilleur son que vous aurez entendu sur un smartphone mais il est tout à fait correct pour écouter un peu de musique, regarder une série, la TV, …

Les médiums et les aigus sont bien répartis, les basses peut-être un peu légères mais rien de bien gênant ici. Si le manque de puissance face un iPhone 11 Pro Max se fait ressentir, ça ne révèle en rien une quelconque faiblesse de la part du smartphone Xiaomi, on en a clairement pour son prix ici.

Test Xiaomi Redmi Note 9 : Avis

Si vous cherchez un smartphone entrée de gamme performant et avec une large autonomie, le Xiaomi Redmi Note 9 est incontestablement le smartphone qu’il vous faut. Malgré quelques très légers lags de temps en temps et une qualité vidéo qui n’est pas au rendez-vous, cela n’est qu’une plume sur la balance face à la multitude d’avantages dont il dispose.

On pourra noter ses bonnes performances, sa qualité sonore correcte, sa carte réseau tout à fait appréciable avec des débits bien supérieurs à ce que peuvent supporter les autres smartphones. Mais ça n’est pas tout, l’écran également est l’idéal et l’appareil photo en lui-même, hors qualité vidéo reste tout à fait appréciable !

Enfin, on ne peut que féliciter l’excellente autonomie du Xiaomi Redmi Note 9, qui en plus de ça, se recharge rapidement avec le chargeur fourni de 22,5 Watts. Toutefois, le smartphone ne se recharge qu’en 18 Watts maxi, mais ça reste assez rapide.

Nous avons ici un très bon smartphone entrée de gamme, coloré et polyvalent, qui ne saura que ravir ses possesseurs par ses fonctionnalités et ses performances globales.

[all4affiliates id= »30397″ title= »Xiaomi Redmi Note 9″]

Test Xiaomi Redmi Note 9
8
8.8
8.8/10

Avis Xiaomi Redmi Note 9

Le Xiaomi Redmi Note 9 dispose de bien des atouts pour en faire un des smartphones les meilleurs de sa catégorie. Si pour quelques euros de plus, certains adversaires restent féroces et très compétitifs, le smartphone sait trouver sa place chez les utilisateurs en quête de polyvalence sur tous les domaines, là où d’autres veulent juste en jeter plein la vue sur un ou deux points clés.

  • Performances
    8
    8/10
  • Écran
    10
    10/10
  • Appareil photo
    7
    7/10
  • Autonomie
    10
    10/10
  • Prise en mains
    9
    9/10
On aime
  • Bonnes performances
  • Excellente autonomie
  • Réception Wi-Fi performante
  • Bon appareil photo
  • Recharge rapide
On aime moins
  • Qualités vidéo limitées
  • Très légers lags de temps en temps
720 articles

À propos de l'auteur
Geek à mi-temps et boss final de ce site, je suis aussi étudiant en marketing numérique et communication. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, mon premier fichier était un document Word d'environ 1600 pages contenant la lettre h. J'ai pas mal évolué depuis.
Articles
Articles similaires
PériphériquesSourisTests high-tech

Test QPad DX-900 : une souris sans fil ambidextre adaptable

4 minutes de lecture
Pendant de longues années, aucun constructeur de périphérique dédié au jeu vidéo n’avait conçu…
Tests high-tech

Test Einova Power Bar : en attendant l'AirPower d'Apple ?

4 minutes de lecture
Apple a annoncé il y a quelques années son chargeur AirPower. Toutefois, rien n’est…
Carte SD / Micro-SDStockage externeTests high-tech

Test Lexar 1066x SDXC UHS-I : une carte SD rapide et performante

3 minutes de lecture
Avoir une bonne carte SD pour enregistrer ses vidéos 4K Ultra HD ou prendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *